FR: Emploi des temps surcomposés (passé surcomposé, plus-que-parfait surcomposé, etc.)

Charlie Parker

Senior Member
English Canada
I have a grammar book that discusses the use of the passé surcomposé. The example given is:
Quand il a eu fini, il est parti.
I'm just wondering how common this tense is in everyday speech. Couldn't one also use the pluperfect?
Quand il avait fini, il est parti.
Let me give some other examples from my book. One exercise is to rewrite sentences in the spoken language. So the sentences use the passé antérieur and the passé simple and I am to rewrite them in the passé surcomposé and the passé composé. Like this:
Quand il eut mangé, il parti. (written)
Quand il a eu mangé, il est parti (spoken)
Lorsqu'elles furent réunies, elles élurent un président.
Lorsqu'elles ont été réunies, elles ont élu un président.
I know this is correct according to the grammar books, but how common is this is ordinary speech. Would some people say, for instance? Quand il avait mangé, il est parti.
Merci d'avance.

Moderator note: Multiple threads merged to create this one. See also the thread FR: Je suis rentré quand j'avais/ai eu fini - passé surcomposé.
 
Last edited by a moderator:
  • hunternet

    Senior Member
    France - French
    Throw your grammar book away.

    Just use: "après avoir mangé/bu/parlé, il est parti" or "après avoir été réunies/dès qu'elles ont été/furent réunies..."

    Entre les passés surcomposés et composés, je me décompose, moi.
     

    VanNayer

    New Member
    France / Francais
    We use:

    "Quand il eut fini, il est parti."

    Because if you start with
    "Quand il avait fini,"
    is it to finish with
    "il partait."

    I am not 100% sure, but in my mind it is like this.
     

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Merci à tous les deux. Alors, même pour les Français c'est un peu difficile? On entend souvent le passé surcomposé dans la langue populaire?
     

    Denis the fatalist

    Senior Member
    France/French
    Quand il a eu fini, il est parti. wrong
    Quand il avait fini, il est parti wrong
    Quand il eut mangé, il parti. (written) right
    Quand il a eu mangé, il est parti (spoken) poor and wrong
    Lorsqu'elles furent réunies, elles élurent un président. wrong... "élirent"
    Lorsqu'elles ont été réunies, elles ont élu un président. really poor

    As for the "passé surcomposé" (!) please know it, understand it, but don't use it. The worst form I ever heard around here is "je l'ai eu fait", which is saying twice the tense, I presume because "quand on s'adresse à des imbéciles il faut répéter plusieurs fois" (répéter plusieurs fois" being in itself the evidence that who says that also is himself an idiot...)
     

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Thank you. Probably there are lots of problems with my grammar book. So what's the right way of saying "When he had eaten, he left." Would it be
    Après avoir mangé, il est parti. Or are there other ways of expressing that?
     

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Here's an example from Grammaire du français contemporain by Larouse. I find it a bit difficult. The language is a little beyond my reading ability. I have found it easier to understand grammars written in English, though I suppose I should push myself to reach French grammars written in French.
    Quand j'ai eu lu mon livre, je suis sorti.
    Is that right? Would you hear that much today or is there a better way to say it?
     

    zonbette

    Senior Member
    French
    Bonjour Charlie,

    Ah ce passé surcomposé .... Personnellement je l'utilise pour bien marquer l'antériorité d'une action par rapport à une autre lorsque les deux appartiennent au passé mais je sens parfois que mes interlocuteurs sont interloqués. En fait, son usage subsiste un peu en Auvergne où j'ai passé une partie de mon enfance.
    Voilà que j'ai du mal à trouver un exemple. Mais la prochaine fois que je l'utilise, c'est promis, je le note et je vous l'envoie.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    […]

    Quant au passé surcomposé... je ne l'utilise pas non plus. Je dirais Après avoir mangé, il est parti.

    Quand il eut mangé, il parti. (written) right
    Denis (not that I would use that tense) shouldn't that be.. Quant il eût mangé, il partit. :confused:
     
    Last edited by a moderator:

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Merci zonbette. Il me semble que le passé surcomposé n'est pas très commun dans la langue parlé. Merci Nicomon. […] Que pensez-vous du passé surcomposé? Il se dit souvent au Québec?
     
    Last edited by a moderator:

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Il se dit souvent au Québec?
    À cette question, je répond sans hésiter... non. Enfin pas dans mon entourage immédiat. Ce que j'en pense? Je trouve ça laid et trop "tarabiscoté" c.-à-d. trop compliqué pour rien.

    Je ne suis vraiment pas d'accord avec l'auteur de cette ânerie
    1. Le passé surcomposé s'emploie après « quand, lorsque, après que, dès que » etc. quand le verbe indique un moment précis dans le passé (langue parlée, surtout au Québec -- en France ce temps est souvent remplacé par le passé composé) : -(Quand + passé surcomposé) + passé composé
    ex : Hier, quand j'ai été rentré, j'ai mis mes pantoufles.
    Source (c'est après 12b)

    Je ne dirais JAMAIS « quand j'ai été rentré » :eek: Et non plus « quand je fus rentré » Mais bien... Quand je suis rentrée (passé composé) ou Après être rentrée. :)
     

    Spiderkat

    Senior Member
    USA
    French, France
    Je ne dirais JAMAIS « quand j'ai été rentré » :eek:
    Oh que c'est laid ! En lisant ceci on pourrait vraiment croire que la personne a subi l'action d'être rentrée par quelqu'un/quelque chose et ce qui me vient à l'esprit en voyant ça est «quand les vaches ont été rentrées...». :D

    D'ailleurs j'ai comme l'impression que l'auteur de la source mentionnée s'est trompé sur les temps du passé surcomposé. Si l'on prend le verbe rentrer comme dans son exemple, cela donne au passé surcomposé actif j'ai eu rentré et au passé surcomposé passif j'ai eu été rentré.
     
    Last edited by a moderator:

    geve

    Senior Member
    France, French
    ... and miss the school the same ! :cool:
    Qualifier un régionalisme de faute de français me paraît légèrement injurieux. Voir le fil dont j'ai posté le lien plus haut.

    D'autre part, dans ce même fil est cité un article de l'Académie française sur le sujet, dont voici deux extraits :
    Bien qu’ils appartiennent principalement au langage parlé, les temps surcomposés se rencontrent chez les meilleurs auteurs, de Balzac à Mauriac en passant par Stendhal, Hugo, Renan ou Proust.
    […]
    L’éminente linguiste Henriette Walter signale enfin un malaise assez répandu vis-à-vis de ces temps et remarque à propos du passé surcomposé :
    Posez donc la question autour de vous et vous constaterez que beaucoup de personnes cultivées l’emploient en toute bonne conscience, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit, en étant intimement persuadées que c’est la seule forme correcte. Mais d’autres personnes, tout aussi cultivées, et avec le même sentiment de détenir la vérité, refusent de l’employer, en affirmant avec la même vigueur que ce sont là des formes incorrectes et absolument non conformes à la norme. D’autres encore, dont je suis, tout en les jugeant tout à fait utiles, ne peuvent se résoudre à les utiliser.
    On peut penser ce qu'on veut du passé surcomposé, mais je ne vois aucune raison de cataloguer d'emblée et aussi catégoriquement les gens qui l'utilisent. Je suis moi-même sûre qu'il m'arrive occasionnellement d'utiliser ce temps pour remplacer le passé simple ou le passé antérieur, temps qu'on emploie rarement à l'oral.
     
    Last edited by a moderator:

    razzou

    New Member
    France, English
    hi there, please forget that tense!!! it is ugly and only used by those who speak the language badly. it has a double auxiliary and is therefore OTT in french. The only way it is really used is a horrid anglo-french word for word translation of a passive voice sentance. I guess it is worse than the past historic or the imperfect subjunctive!!! what whoopy fun hey?!
     

    Denis the fatalist

    Senior Member
    France/French
    Je suis né dans le Midi, j'y ai grandi, et n'injurie personne. Et mais pourtant cependant je moi dis réponds : répéter redire ne sert n'est pas utile à rien quoi que ce soit.

    Je l'ai fait = passé
    Je l'ai eu fait = passé. Un eu pour rien.
    Toute tentative de démontrer que ce "eu" a un sens propre est vaine, "je l'ai fait" les contient déjà tous, même celui de "je ne le fais plus". Pourquoi dirais-je en deux mots ce qui se dit en un ? Mais je n'empêche personne...
     

    multae gentes

    Senior Member
    French (France)
    En France, le passé surcomposé s'entend parfois, mais je pense qu'il est en déclin rapide, et considéré par la plupart des locuteurs instruits au mieux comme un usage de la campagne ou des vieilles gens, sinon comme une faute pure et simple.

    Un conseil aux étrangers : ne l'employez jamais.

    Un exemple que j'ai entendu il y a quelque temps :
    - "Quand il a eu fini ..."
    - Et la citation célèbre d'un sketch de Fernand Reynaud :
    "Ah, ça ne paye plus, ça eut payé !"
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    En France, le passé surcomposé s'entend parfois, [...] des vieilles gens, sinon comme une faute pure et simple.
    C'est pourquoi je parlais de ma grand-tante de 96 ans. Elle n'est néanmoins pas morte. ;)
    Un conseil aux étrangers : ne l'employez jamais.
    Mais vous risquez de l'entendre ! :p
    Les débutants en français ne se posent même pas la question de son existence...
    (je précise que je ne crois pas l'employer moi-même, sauf pour singer le Fernand...)
    [...]
    - Et la citation célèbre d'un sketch de Fernand Reynaud :
    "Ah, ça ne paye plus, ça eut payé !"
    Ah ben, paraît que c'est pas vraiment ce qu'il disait, le Fernand, mais plutôt «ça a eu payé ! » (cf. fil cité par geve post #21). :p

    [...]The only way it is really used is a horrid anglo-french word for word translation of a passive voice sentance. [...]
    No, it's not « the only way » I'm afraid.
    Nonetheless, I agree foreigners don't have to use it. However, they can still hear it spoken (especially by elderly people in the south of France, or by anyone quoting Fernand Raynaud for instance...).

    [...]
    Je l'ai fait = passé => et peut-être le fais-je encore...
    Je l'ai eu fait = passé. => et il est certain que je ne le fais plus. Un « eu » pour quelque chose, non ?
    [...]
     

    Denis the fatalist

    Senior Member
    France/French
    En France, le passé surcomposé s'entend parfois, mais je pense qu'il est en déclin rapide, et considéré par la plupart des locuteurs instruits au mieux comme un usage de la campagne ou des vieilles gens, sinon comme une faute pure et simple. Un conseil aux étrangers : ne l'employez jamais.

    Je l'ai eu fait = passé. => et il est certain que je ne le fais plus => sens de l'imparfait. je le faisais. Un « eu » pour rien.
    Quant à Fernand Raynaud, l'un des deux orfèvres de ma St Eloi personnelle avec le dieu Raymond Devos, il dit bien "ça eût payé". Construction en soi (non il n'a pas oublié le a), usage là aussi de la campagne et des vieilles gens. Non, Vous ne me ferez pas dire "je l'ai eu fait". Na ! :p
     

    zonbette

    Senior Member
    French
    Je l'ai eu fait = passé. => et il est certain que je ne le fais plus => sens de l'imparfait. je le faisais. Un « eu » pour rien.
    Quant à Fernand Raynaud, l'un des deux orfèvres de ma St Eloi personnelle avec le dieu Raymond Devos, il dit bien "ça eût payé". Construction en soi (non il n'a pas oublié le a), usage là aussi de la campagne et des vieilles gens. Non, Vous ne me ferez pas dire "je l'ai eu fait". Na ! :p
    La différence entre : je le faisais et je l'ai eu fait me paraît pourtant nette. Faisais indique que l'action était régulipre , ai eu fait que l'action avait été occasionnelle.

    Une illettrée.
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    Je pense qu'il faut distinguer deux usages du passé surcomposé.

    Dans le premier (apparemment régional, et qui fait débat), le passé surcomposé sert à insister sur l'aspect révolu de l'action.

    Mais il me semble que ce temps a une deuxième fonction, dans la concordance des temps.
    Votre suggestion de remplacer Quand il a eu fini, il est parti par Après avoir fini, il est partiest tout à fait correcte et c'est sans doute ce qu'on dirait naturellement. Mais ça ne marche que quand les deux propositions ont le même sujet...

    Prenons la phrase Quand il eut fini, nous partîmes <passé antérieur/passé simple>.
    Personnellement (je ne suis peut-être qu'un âne mais) je n'utilise pas le passé simple à l'oral (en particulier aux 1è et 2è personnes du pluriel). Dans le langage familier c'est le passé composé qui remplace le passé simple. => Quand il eut fini, nous sommes partis.

    La séquence <passé antérieur/passé composé> me paraît bizarre ; ce sont deux temps qui dénotent des registres différents.

    Je me retrouve donc à dire Quand il a eu fini, nous sommes partis. (et pourtant, j'ai été jusqu'à bac+4 !!:p)
     

    Benjy

    Senior Member
    English - English
    Question: So we all agree that in order to say "after he had eaten he left" we should say in french :

    Après avoir mangé, il est parti.

    How about after he had mastered French I started to teach him German?

    Après avoir ...?

    Après qu'il ait maîtrisé...? I thought the subjunctive was wrong here. What if I wanted to change after to when? There would definitely be no subjunctive...

    Am I really restricted to using the passé antérieur à l'oral?

    Edit: I see that Geve has already given a response to this but I am curious to know what the "utiliser le passé surcomposé relève d'un manque d'education etc etc" people say :D
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    Après qu'il ait maîtrisé...? I thought the subjunctive was wrong here. What if I wanted to change after to when? There would definitely be no subjunctive...
    I think that indeed many people would probably use après que+subjunctive even though it is wrong (more incorrect than the passé surcomposé actually!!). Although to be logical they should say Après qu'il ait eu maîtrisé (which is still incorrect) - so same problem since this is the subjonctif passé surcomposé...
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    La séquence <passé antérieur/passé composé> me paraît bizarre ; ce sont deux temps qui dénotent des registres différents.

    Je me retrouve donc à dire Quand il a eu fini, nous sommes partis. (et pourtant, j'ai été jusqu'à bac+4 !!:p)
    Comme je ne parle ni au passé simple, ni au passé antérieur... je trouve aussi bizarre la séquence passé antérieur/passé composé. :p

    Par contre dans ce genre de situation, je me retrouverais plutôt à dire Aussitôt qu'il a fini on est partis.
    Mais ça, c'est parce que je suis québécoise... pas âne ou inculte. Je l'écrirais peut-être autrement. ;)

    So for Benji... this Quebecer might translate your sentence like this:

    Aussitôt / Dès qu'il a maîtrisé le français, j'ai commencé à lui enseigner l'allemand
    Or you can say(but it wouldn't come naturally to me)
    Après qu'il a... on the same model as Trenet's
    Longtemps, longtemps, longtemps après que les poètes ONT disparu... which is indeed correct, but I always want to change ONT in (incorrect) AIENT:eek::D
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    Par contre dans ce genre de situation, je me retrouverais plutôt à dire Aussitôt qu'il a fini on est partis.
    Ce n'est pas pour critiquer ta façon de parler, mais il me semble qu'elle est "aussi incorrecte" que la mienne. :p Dans la logique de concordance des temps, je m'attendrais à trouver le présent (utilisé dans un sens de futur proche) à côté de ton passé composé, par exemple : On y va dès que ton frère a fini ses épinards.

    Mais enfin, si je pinaille, c'est surtout pour essayer de comprendre pourquoi le passé surcomposé suscite des réactions si véhémentes, alors que le français offre tellement de façons de s'exprimer incorrectement.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Ce n'est pas pour critiquer ta façon de parler, mais il me semble qu'elle est "aussi incorrecte" que la mienne. :p Dans la logique de concordance des temps, je m'attendrais à trouver le présent (utilisé dans un sens de futur proche) à côté de ton passé composé, par exemple : On y va dès que ton frère a fini ses épinards.

    Mais enfin, si je pinaille, c'est surtout pour essayer de comprendre pourquoi le passé surcomposé suscite des réactions si véhémentes, alors que le français offre tellement de façons de s'exprimer incorrectement.
    Tu ne serais pas la première à critiquer la façon de parler des québécois. :p On est = nous sommes... très courant chez nous. Mon modèle est le même que (par ex., on attend l'oncle Arthur pour souper... ou diner, pour toi)

    Aussitôt qu'il/Quand il est arrivé, on est passés à table. 2 passés composés. Correcte, la concordance? Je ne sais plus trop. Mais bon, c'est ce que je dis. :D

    Mais je n'ai pas dit que ta façon était incorrecte. Après tout, elle est dans les grammaires. ;) Ce que je trouve laid et "tarabiscoté" ce sont des trucs comme "quand j'ai été rentré" (post #18) que je ne me souviens pas avoir entendu au Québec, contrairement à ce qu'en dit l'auteur de l'article.

    En fin de compte, le temps surcomposé m'agace plus avec l'auxiliaire être qu'avoir.


    Le mot "ânerie" dudit post était bien mal choisi.
     

    geve

    Senior Member
    France, French
    Aussitôt qu'il/Quand il est arrivé, on est passés à table. 2 passés composés. Correcte, la concordance? Je ne sais plus trop. Mais bon, c'est ce que je dis. :D
    Ah oui, mais là c'est différent... Quand il arriva, nous passâmes à table. On pourrait utiliser deux passés simples, alors deux passés composés, en langage parlé, pas de problème.

    Mais la phrase de Benjy implique qu'une des actions soit révolue avant qu'on puisse entamer la seconde. On ne pourrait pas dire Quand il maîtrisa le français je commençai à lui apprendre l'allemand (ou bien si ? :confused: je commence à me perdre dans toutes ces conjugaisons :eek:), mais bien Quand il eut maîtrisé le français je commençai à lui apprendre l'allemand (passé antérieur / passé simple)

    Ce que j'essaie de dire en fait, c'est que le passé surcomposé me permet de remplacer - quand il n'y a pas moyen de faire autrement - le passé antérieur dans le langage parlé, de la même façon que le passé composé remplace le passé simple.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Si j'ai bien compris le tout...

    Je dirais:
    Dès qu'il a maîtrisé le français, j'ai commencé à lui enseigner l'allemand
    ou (mais j'évite) après qu'il ait:eek: maîtrisé le français...

    Et tu dirais:
    Quand il a eu maîtrisé le français, j'ai commencé à lui apprendre l'allemand

    Je préfère sans eu. :p
     

    marget

    Senior Member
    hi there, please forget that tense!!! it is ugly and only used by those who speak the language badly. it has a double auxiliary and is therefore OTT in french. The only way it is really used is a horrid anglo-french word for word translation of a passive voice sentance. I guess it is worse than the past historic or the imperfect subjunctive!!! what whoopy fun hey?!
    Can you please tell me what OTT means? Also, in all sincerity, I simply don't understand what you mean by "a horrid anglo-french word for word translation of a passive voice sentance." Thanks in advance.
     

    Spiderkat

    Senior Member
    USA
    French, France
    Si j'ai bien compris le tout...

    Je dirais:
    Dès qu'il a maîtrisé le français, j'ai commencé à lui enseigner l'allemand
    ou (mais j'évite) après qu'il ait:eek: maîtrisé le français...

    ...

    Je préfère sans eu. :p
    Et c'est un tort.
    Mais il y a un problème de chronologie dans ta phrase. Elle est grammaticalement incorrect et en plus n'a aucun sens car le «dès que» en début nous indique une action finie dans un passé antérieur au reste de la phrase.
    Il faut observer la concordance des temps pour que la phrase garde son sens qui est «la maîtrise du français puis l'enseignement de l'allemand».

    Donc on aura ceci suivant les temps employés :
    - dès qu'il a maîtrisé le français, je commence à lui enseigner l'allemand
    ou bien
    - dès qu'il a eu maîtrisé le français, j'ai commencé à lui enseigner l'allemand
    ou bien
    - dès qu'il aura maîtrisé le français, je commencerai à lui enseigner l'allemand
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Sorry for coming late in that so controversial thread ! ;)
    I agree with Karine and Geve and as a person living in South of France, I can assure the "passé surcomposé" is very common in every day spoken language around here, no matter it is correct or not, it's simply ... natural and cultural if not cultivated. :p
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Et c'est un tort.
    Mais il y a un problème de chronologie dans ta phrase. Elle est grammaticalement incorrecte et en plus n'a aucun sens car le «dès que» en début nous indique une action finie dans un passé antérieur au reste de la phrase.
    Il faut observer la concordance des temps pour que la phrase garde son sens qui est «la maîtrise du français puis l'enseignement de l'allemand».
    C'est que vois-tu, à tort ou à raison, avec sens ou sans aucun sens, et en règle ou non avec le code grammatical, j'ai tendance à employer le même temps de verbe à gauche et à droite. Par exemple, je trouve bizarre la séquence passé composé/présent de ton exemple 1. Et pour l'exemple 3 - qui ne me fait pas tiquer - àmha maîtrisera conviendrait aussi.

    Je précise toutefois pour les copines du midi ou d'ailleurs que je n'ai rien contre le passé surcomposé... et je ne prétends pas non plus que vous avez tort. Je dis simplement que moi, je ne l'utilise pas plus que le passé simple ou le passé antérieur.

    Je dirais plus volontiers Après qu'il ait même si, à priori, ce n'est pas « correct ». ;)
     
    Last edited by a moderator:

    Bléros

    Senior Member
    Jax
    USA, English
    Is the passé surcomposé a dialect thing or do most people in France use it because the passé antérieur is so outdated?
     

    mysterio626

    Member
    English, Japanese
    Bonjour Bléros,
    I have read in a book entitled Problems and Perspectives of the French Language, that the PSC is considered to be 'rural' and 'uneducated' speech. Yes, it in some respect, the PSC is dialectical, esp. in the southern area and in parts of Belgium; however, I have hardly ever heard the PSC in casual speech.

    Remember that the Passé Ant. is a literary tense (equivalent to the PSC) that takes the place of the PSC in 'quand' / 'lorsque' / des que clauses.

    Thus, both forms, 98% of the time, are found after 'quand' etc.
    The conjunction 'quand' signals that the action that follows it is DONE, so using the Passé Composé would suffice.

    So, the PC is used more frequently after 'quand' in casual speech. I believe the PSC was used in casual speech longer ago and is becoming increasingly outdated.
    J'espere que tout cela peut vous aider :)
     

    darras

    New Member
    France/French
    Is the passé surcomposé a dialect thing or do most people in France use it because the passé antérieur is so outdated?

    'Passé antérieur' has declined at the same time as 'passé simple' has fallen into relative disuse. 'Passé composé' now being preferred to 'passé simple' in speech and most writing, 'passé surcomposé' actually provides the anterior past explicitly needed in a sentence like "Quand j'ai eu fini d'écrire ma lettre,j'ai attendu quelques jours avant de la poster."
    'Passé surcomposé' is still standard in familiar speech. I use it as much as anyone else, yet I will stop short of saying "Quand j'ai eu été nommé, on m'a félicité."(quoted by Grevisse), and prefer "On m'a félicité pour ma nomination."
    Indicative of a process in the past, 'Passé surcomposé' can express the notion of long, possibly arduous steps taken to achieve a goal, as in "Quand enfin j'ai eu été nommé, les félicitations ne se sont pas fait attendre."
    The fact that 'PSC' has been attested for centuries is proof that it fills a need for added suggestivity.
     

    Tararam

    Senior Member
    Hebrew
    Bonjour tlm,

    I've noticed there's a thread about this topic but it's not very elaborating.
    I know both tenses from speech and upon hearing them I would understand completley, but what makes someone use the passé surcomposé over the plus-que-parfait (seeing that they both imply on an action in the past the occured before another past action).

    For example in a sentence like: "J'ai mangé le gâteau que tu m'avais offert". I can't see the passé surcomposé work here, am I wrong?

    Edit: Another example, I recall seeing a sentence like: "Après que j'ai eu fini mes devoirs, j'ai sorti avec mes amis" and I was thinking, what's wrong with "Ayant fini mes devoir...."? (which is more frequent IMO)

    I hope someone can shed some light over this and explain in what way they differ.

    Thanks!
     
    Last edited:

    anastasia0000

    Senior Member
    French
    Salut,

    Je ne comprends le temps surcomposé que dans le passé composé!

    Je n'arrive pas a comprendre, par exemple, la différence entre

    J'aurai chanté. (=I will have sung?) et J'aurai eu chanté.

    J'avais chanté. (=I had sung?) et J'avais eu chanté.

    J'aurais chanté. (=I would have sung?) et J'aurais eu chanté.

    Mais je comprends qu'au passé composé, l'équivalent anglais est

    J'ai chanté. (=I sang) et J'ai eu chanté. (=I had sung)

    Je sais que peut-être ces temps sont plus rares? Mais je voudrais arriver à trouver le sens des temps surcomposés.

    Si on peut m'expliquer je serais très reconnaissante! Soit le meilleur équivalent en anglais soit si on peut expliquer le sens en français!

    Merci beaucoup par avance,

    Anna
     

    LNSEVI

    Member
    Française and English-Canada
    J'aurai chanté/ I will have sung_ J'aurai eu chanté/I will have been singing

    J'aurais chanté/ I would have sung_ J'aurais eu chanté/ I would have been singing

    J'avais chanté/I had sung_ J'avais eu chanté/ I had been singing

    I think, as to the grammatical exact explanation...?
     

    Stagiare

    New Member
    English - Ireland
    Hi,

    I was wondering if anyone could explain the differences to me between the pluperfect tense and the double compound past tense.

    My best attempt at understanding it is that as the pluperfect tense is formed using the imparfait (i.e. Il avait telephoné) then the same rules governing the use of the imparfait apply (i.e. the pluparfect is only used when describing past events [which preced other past events] without reference to a time of starting and finishing, etc.). As the double compound past (i.e. Il a eu telephoné) is formed using the passé composé, then it is only used to refer to completed past events [preceding another event in the past]. Is this right?

    I'd appreciate any help, please. I'm trying to study the use of tenses in relation to other tenses, but find the whole thing pretty confusing.
     

    geostan

    Senior Member
    English Canada
    The double compound present perfect (what the Fench call the passé surcomposé) is largely an oral tense used in time clauses where otherwise the pluperfect would be used.

    Il a dit que ses amis l'avaient mal compris. (pluperfect)

    Quand il avait fini ses devoirs, il allait se coucher. (a customary action in the past - pluperfect alongside an imperfect)

    Quand il a eu fini ses devoirs, il est allé se coucher. ( a one time event - alongside a passé composé). Often in this case, a simple passé composé could be used.

    Quand il a fini ses devoirs, il est allé se coucher.
     
    Last edited by a moderator:

    janpol

    Senior Member
    France - français
    Ce que tu dis n'est pas étonnant, TitTornade : c'est dans le Midi que ces temps sont utilisés. Très fréquemment dans le S.E., par exemple.
     
    < Previous | Next >
    Top