FR: good at football

jamie-burns

New Member
English - England
Bonjour a tous

Je me demande comment évaluer les capacités en français, pour exemple, comment traduire les phrases suivantes en anglais:

you are rubbish at cricket
he is quite good at football


et ainsi la suite. Je vous proposerais quelque chose, cependant j'ai aucune idée même comment faire une tentative!

Jamie
 
  • Guill

    Senior Member
    Français - France
    Tu es nul au cricket. Il est assez bon au foot.

    That's when it refers to entertainments. For subjects in which you have to think, you'd say en :

    Il est bon en mathématiques. Il n'est pas très bon en rédaction. Je suis nul en ondes magnétiques (as an example when it doesn't refer to a whole subject, but part of it).
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Alors que la préposition en va bien pour les disciplines scolaires comme les mathématiques ou les thèmes, je trouve qu'elle ne convient pas bien pour les disciplines sportives. En tout cas, je ne dirais jamais Il est fort en foot ; uniquement Il est bon/doué au foot.
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Mais "être doué pour" est plus couramment utilisé pour introduire un infinitif, n'est-ce pas ?
     
    Last edited by a moderator:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Non, les deux sont aussi courants l'un que l'autre.

    TLFi, s.v. doué :
    [Avec un compl. prép. pour indiquant le domaine ou l'activité où se manifeste le don] Doué pour qqc. Qui a des aptitudes particulières pour (quelque chose).
    − [Le compl. est un subst.] Peu doué pour les études, doué pour les activités abstraites. Homme d'action, et merveilleusement doué pour l'éloquence populaire (Bremond, Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 602). Il y a du travail à faire, c'est tout. Et il faut faire celui pour lequel on est doué (Sartre, Mains sales, 1948, 6e tabl., 2, p. 234). Je ne suis pas doué pour les regrets (Beauvoir, Mandarins, 1954, p. 43).
    − [Le compl. est un inf.] Doué d'une grande facilité pour peindre et composer (Delécluze, Journal, 1828, p. 481). On est doué pour souffrir comme on est doué pour la musique (Valéry, Corresp. [avec Gide], 1912, p. 426). J'étais pas doué pour apprendre (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 287).
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Je n'ai pas dit que je ne le dirais pas… J'ai seulement répondu à la question de savoir si je serais « aussi disposé » à employer pour que en avec maths. La réponse est non : je dis beaucoup plus volontiers doué en maths que doué pour les maths.

    Je dirais en revanche volontiers de quelqu'un qu'il est doué pour le calcul mental.

    Quant au pourquoi, je dirais que je préfère en avec les disciplines (comme les mathématiques), mais pour avec les aptitudes particulières.
     
    < Previous | Next >
    Top