FR: il s'en fut

smorodina

Senior Member
UK
Russian
Il s'en fut.

Please tell me what it means. Is "fut" one of the forms of "être"?
What does it mean on its own, without any context?
Thanks a lot.
 
  • Yes, "he left" makes sense, "en" meaning the place that he left (whatever the place was :) )

    But how come "être" is used here? I know, it can be used in various expressions, although in my dictionary I didn't find "être" meaning "to leave".

    (I've taken up French quite recently, so my questions are pretty basic, sorry)
     
    It's a very good question. "Il s'en fut" comes from the phrase "s'en aller", which you probably know.
    But even though I'm French, I can't figure out why "aller" becomes "être" here...
    Maybe it's a shortening of "Il s'en fut allé".
     
    Je disais que c'était dérivé de l'expression "s'en aller", mais que là, bizarrement, il ne reste plus que l'auxiliaire.
    D'où ma perplexité.
     
    Et la mienne itou ! Parce que dans ce cas-là ça a tellement dérivé que ça a aussi changé de temps: il s'en fut allé est un passé antérieur, alors que il s'en fut est un passé simple....

    Aïe aïe aïe, rien n'est simple et tout se complique....
     
    ALLER, verbe.
    66. Du jour qui s'en allait, à peine s'il restait un incertain reflet, là-bas vers le couchant, avec un nuage tout noir d'un côté, qui se dédorait et qui s'écaillait, et c'était tout à fait la nuit.
    Ch.-F. RAMUZ, Aimé Pache, peintre vaudois, 1911, p. 230.

    [Avec un compl. de manière ou de résultat] S'en aller à feu et à sang; s'en aller en ruine.
    Au fig. [En parlant d'un projet] S'en aller en fumée.
    Rem. 1. Aux temps composés, en précède normalement l'auxil. : je m'en suis allé; je me suis en allé est familier. 2. Pour l'emploi littér. il s'en fut, au lieu de il s'en alla, cf. être.

    et la suite

    ÊTRE1, verbe intrans.
    [Souvent sans expression du lieu, suivi d'un inf.] Le Cardinal. Prenez garde à Lorenzo, duc. Il a été demander ce soir à l'évêque de Marzi la permission d'avoir des chevaux de poste cette nuit (MUSSET, Lorenzaccio, 1834, IV, 10, p. 240). Autrefois je barbouillais du papier avec mes filles, Atala, Blanca, Cimodocée; chimères qui ont été chercher ailleurs la jeunesse (CHATEAUBR., Rancé, 1844, p. VIII). La nourrice. La nuit! C'était la nuit! Et tu veux me faire croire que tu as été te promener, menteuse! D'où viens-tu? (ANOUIL., Antig., 1946, p. 139). Cf. ex. 46.
    [Avec en exprimant le lieu d'où l'on part] Emploi abs. Les groupes murmurèrent et s'en furent (ADAM, Enf. Aust., 1902, p. 159). Il courba le dos, et s'en fut (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 190).
     
    Au passé simple et au subjonctif imparfait aller peut etre remplacé par etre : comme Merimée disait dans Colomba: Chacun fut se coucher. Donc, il s' agit bien du verbe etre au sens d' aller. Il s'en fut.
     
    Back
    Top