FR: je ne crois pas qu'il vienne/viendra

Thomas1

Senior Member
polszczyzna warszawska
Je ne crois pas qu’il vienne.
Je ne crois pas qu’il viendra.
Quelle est la différence dans la signigication de ces phrases s'il vous plaît ?

Merci d'avance,
Thomas
 
  • Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Seulement une différence de certitude :

    Je ne crois pas qu'il vienne. (Je le pense, mais je n'en suis pas sûr.)
    Je ne crois pas qu'il viendra. (Je le pense et j'en suis presque certain.)
     

    Icetrance

    Senior Member
    US English
    Voici comment je sens la différence entre les deux modes, et ce pas vraiment en termes de degré de certitude; mais bon cela se discute!


    Je ne crois pas qu'il viendra = je mets l'accent sur ma neutralité: je ne fais qu'énoncer un fait


    Je ne crois pas qu'il vienne = je rajoute une "couche affective" à la phrase, c'est-à-dire que je ne veux pas qu'il vienne, ou bien que j'en ai hâte .... qui sait vraiment, car c'est selon le contexte, hein?)


    Quand l'emploi du subjonctif est facultatif, c'est au locuteur/écrivain de nous dire pourquoi il l'emploie (s'il peut alors ;)).
     

    Icetrance

    Senior Member
    US English
    Très désolé, je voulais dire: voici comment je sens la différence entre les deux modes, et ce pas "toujours" en termes de degré de certitude; mais bon cela se discute!
     

    Equistar

    Member
    French - Marseillais
    Dans les grandes lignes, le sens est sensiblement le même. La nuance est vraiment très très fine.
    A l'usage, je pense qu'on utilisera plus le futur si on s'attend à ce que la personne vienne (parce qu'elle a rdv, qu'on le lui a demandé, etc.), et le subjonctif si c'est un peu plus hypothétique qu'elle vienne.
    Mais sinon, c'est la même chose.
     

    Icetrance

    Senior Member
    US English
    Dans les grandes lignes, le sens est sensiblement le même. La nuance est vraiment très très fine.
    A l'usage, je pense qu'on utilisera plus le futur si on s'attend à ce que la personne vienne (parce qu'elle a rdv, qu'on le lui a demandé, etc.), et le subjonctif si c'est un peu plus hypothétique qu'elle vienne.
    Mais sinon, c'est la même chose.
    Oui, je serais d'accord avec vous plus ou moins quand il s'agit de la langue de tous les jours. Le choix entre indicatif et subjonctif ici me semble gouverné principalement par ce qu'on entend le plus souvent/par ce qui vient spontanément à l'esprit. Essentiellement beaucoup de gens ne pensent pas aux règles de la grammaire pour un de ses points les plus fins, surtout à l'oral. Cependant, quant à moi, j'essaie d'être aussi précis que possible en m'exprimant, et ce probablement un peu trop (je suranalyse).

    Encore une fois, le subjonctif est un mode plus "affectif", et celui de l'indicatif est plus neutre (un fait de la langue/ la grammaire). Et donc dans ce cas tout particulier, on dit que c'est l'existence d'un tout petit élément de doute qui fait qu'on préfère l'un à l'autre (selon le bon usage/les règles), mais, dans certaines situations de l'exemple cité plus haut (àmha), le doute n'est pas la seule émotion qui puisse vouloir du subjonctif (pour les raisons données dans mon premier post).

    Certains disent que le subjonctif peut s'utiliser pour se montrer plus poli.


    Wow.... la langue et toutes ses complications....:):eek:
     
    Last edited:
    < Previous | Next >
    Top