FR: les deux seins qui lui poussaient dur au corsage

< Previous | Next >

t k

Senior Member
Korean - Korea
Bonjour.
What does "lui" point to in "les deux seins qui lui poussaient dur au corsage"?
Merci. --- tk

Petite, petite ! Est-ce qu’il ne voyait pas les deux seins qui lui poussaient dur au corsage ? Pour sûr, quelqu’un les caressait déjà, ces fruits-là, car on ne ferait croire à personne qu’elle descendait à la Ravine pour se mirer dans l’eau !
(from Traversée de la Mangrove by Maryse Condé)
 
  • olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    "au corsage" = "au [niveau du / à hauteur du] corsage" ? Non ? Ce n'est pas typiquement antillais comme sous-vêtement féminin.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Non, le mot corsage n'est pas typiquement antillais, et ce n'est pas ce que j'ai dit. J'ai simplement voulu montrer une photo de ce qui est souvent appelé corsage dans les Antilles francophones. En France, je ne dirais pas que je vais mettre un corsage car ce mot est daté, mais mes grands-mères l'auraient utilisé. Moi, je vais mettre un haut ou un chemisier.

    Et les seins lui poussent (à elle), donc sur le corsage s'il s'agit du buste, mais sous le corsage si c'est le vêtement, pour tendre le tissu vers l'avant.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Ben oui (cf. post 3) :). On ne sait pas très bien si Maryse Condé parle de la partie du corps ou fait une figure de style. Archaïsme ou catachrèse, elle est bien capable des deux.
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Donc, dans cet exemple : "poussaient" = "croissaient" ou "poussaient" = "faisaient pression sur" ?
    Qu'il est loin Boileau... "Ce qui se conçoit bien..."
     

    Locape

    Senior Member
    French
    Il est peut-être possible que ce soit une expression antillaise, non ? À la fois 'pousser dur' et 'au corsage', et les 2 ensemble. Il faudrait une confirmation par un(e) antillais(e).
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Tout est possible quand on fait dans la catachrèse ;-) (même par accident !). Mais c'est parfois ennuyeux pour la compréhension par le lectorat.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Le lectorat doit faire appel à sa propre expérience et à son imagination. Deux seins couverts mais bien fermes qui croissent et tendent le tissu, deux seins nus que l'on voit réellement ou que l'on imagine à travers le corsage, une expression archaïque ou antillaise : tout est permis. Le problème est de savoir comment rendre tout ça dans la traduction...
     
    < Previous | Next >
    Top