FR: On n'avait rien obtenu de satisfaisant

< Previous | Next >

kfz2010

Senior Member
Chinese
On n'avait rien obtenu de satisfaisant de la cour de Rome.

In the sentence, "de satisfaisant" is placed a bit far away from "rien" which it supposes to qualify. Is there a name for this phenomenon in the French grammar? Also I found a phrase like: "tout ce qui pourrait venir de satisfaisant de la loi", here I understood the "de satisfaisant" is supposed to qualify “tout”. Again, it's placed further away, with "pourrait venir" in between.

Thanks.
 
Last edited by a moderator:
  • olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Peut-être que cela relève de la dislocation. Mais je n'en suis vraiment pas sûr.
    Voir aussi Grevisse §295-d.
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    It is not a dislocation, which is a redundancy used for emphasis. I don't believe there is any specific word for this…

    Anyway, both word placements are possible :

    On n'avait rien obtenu de satisfaisant de la cour de Rome. :tick:
    On n'avait obtenu rien de satisfaisant de la cour de Rome. :tick:

    Again, it's placed further away, with "pourrait venir" in between.
    It is similar to the placement of predicative adjectives, which qualify the subject but are placed after the verb:

    tout ce qui pourrait venir de satisfaisanttout ce qui était satisfaisant

    Voir aussi Grevisse §295-d.
    Plutôt le § 300 dans la 16e et dernière édition…
     

    isao

    New Member
    francais - france
    It does not reply directly to the question, but I think it should be said that in France, the sentence
    On n'avait rien obtenu de satisfaisant de la cour de Rome.
    is way 'more correct' than
    On n'avait obtenu rien de satisfaisant de la cour de Rome.
    The second one would probably be perceived as weird, or as a figure of speech to emphasize something (but what?)
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    D'après Grevisse il est en fait justement plus commun de placer rien après le verbe lorsque rien possède un complément (comme de satisfaisant).

    Selon Le Bon Usage (§ 300, place du complément d'objet) :
    Si rien a un complément, il est plus courant que cet ensemble suive l'infinitif [ou] le participe.
    La perspective d'une heure ou deux passées avec une novia [= fiancée en espagnol] […] ne devait présenter rien d'effrayant à l'imagination (Gautier, Militona, I). — Désespérant de rencontrer rien d'inconnu (Mérimée, Colomba, I). — Rieux ne pouvait espérer rien d'autre qu'une longue suite de scènes pareilles (Camus, Peste, p. 106).
    Leur séparation n'avait eu rien de pénible (Flaub., Éduc., II, 2). — Il n'a trouvé rien autre (Malraux, Conquérants, p. 232).
     

    jekoh

    Senior Member
    Fr - Fr
    Quelques recherches rapides montrent que la forme "n'a rien trouvé d'autre" est nettement plus commune.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Effectivement. Les éditeurs du Bon Usage devraient corriger…

    Quoi qu'il en soit, indépendamment de la fréquence d'emploi, il est inexact d'affirmer que l'une serait « plus correcte » que l'autre.
     
    < Previous | Next >
    Top