FR: Pourquoi Luc nage ? / Pourquoi Luc nage-t-il ?

lemoutonblanc

New Member
English - US
Je vois ce truc tout le temps mais encore je ne le comprends pas.

Il y a beaucoup de phrases comme: Pourquoi + nom + verbe-il/elle (inversion). Pourquoi est-ce qu'il y a "il/elle" à la fin? On ne peut pas dire, "Pourquoi Luc nage", par exemple, c'est "Pourquoi Luc nage-t-il"? La première phrase semble correct mais je ne sais pas pourquoi. Et comment s'appelle cette règle?

Merci!
 
  • snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    Bonjour, et bienvenue sur ce forum !

    La forme interrogative complète est "Luc nage-t-il ?" et non pas "Luc nage ?". On rencontre souvent cette dernière forme, mais elle est familière (corrigé... merci MC !) et relève d'un langage assez relâché.

    Ou bien il faut le formuler "Est-ce que Luc nage ?".

    L'ajout d'une question (pourquoi ?/comment ?/ quand ?/ etc.) ne change rien à la structure de phrase attendue et l'inversion verbe-sujet reste obligatoire pour respecter la grammaire de la phrase en français.
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    et non pas "Luc nage ?". On rencontre souvent cette dernière forme, mais elle est incorrecte et relève d'un langage assez relâché.
    Je la considère pour ma part familière et certainement à éviter à l'écrit, mais non pas incorrecte pour autant.

    Voir aussi :
    FR: Pourquoi lisons-nous ? - inversion sujet-verbe
    FR: Pourquoi + reprise du sujet avec un pronom
    Pourquoi les enfants posent(-ils) trop de questions ? - question avec inversion simple / complexe
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Pour moi, c'est une question de sens et de contexte :

    a) "Luc nage-t-il ?" ---> simple interrogation, neutre
    b) "Luc nage ?" ---> on a appris qu'il saurait/sait nager, ce qui semble surprenant : on demande une confirmation ou on s'exclame
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    On trouve aussi souvent la forme "Pourquoi Luc nage" en tant que proposition non interrogative mais assertive, notamment dans les titres ou intertitres de presse, ou dans le titres de chapitres de livres. Dans ce cas, la forme est parfaitement correcte.
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    @Bezoard : vous avez tout à fait raison. Le souci est que les "journalistes" qui écrivent ces titres ne font parfois pas de distinction entre interrogation directe et interrogation indirecte, ce qui les conduit à écrire hors d'une syntaxe correcte. Donc, pour résumer :

    - "Pourquoi le ciel est-il bleu ?" :tick: :tick: :tick: (interrogation)
    - "Pourquoi est-ce que le ciel est bleu ?" :tick::tick: (interrogation)
    - "Pourquoi le ciel est bleu." :tick::tick: (assertion : il faut imaginer une proposition principale qui l'introduise)
    - "Pourquoi le ciel est bleu ?" :cross::cross::cross: (interrogation mais formulation incorrecte/hasardeuse, sauf pour les enfants :))
     
    Last edited:

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Et pour la route, juste lu ce soir sur un site "d'informations" :

    "Actualités Prince Philip : pourquoi il est le seul membre de la famille royale à être divinisé ?" :cross: :cross: :cross: :cross:
     
    < Previous | Next >
    Top