FR: Qui sont ces personnages ? / Qui est absent ? - accord du verbe

  • THeCriMsonLorD

    New Member
    Arabic
    the problem is that my french teacher says that if we are asking about the subject ,then the conjugation of the verb after "qui" is like the conjugation of the verb with Il so the correct answer is qui est...?
    for example
    qui est absent ? Jean et marion sont absents.
    Is That right ?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Don't confuse the two grammatical roles of the interrogative pronoun qui. It may indeed be a subject pronoun or a predicative pronoun. The verb always agrees with the subject.

    Qui sont ces personnages ?Ces personnages sont des clowns.subject = ces personnages; predicative noun = qui / des clowns
    Qui est absent ? — Mes parents sont absents.
    subject = qui / mes parents; predicative adjective = absent(s)
    Qui vois-tu ? — Je vois Marc. subject = tu / je; predicative noun = qui / Marc
    Qui voitdes fantômes ? — Marc voit des fantômes. subject = qui / Marc; predicative noun = des fantômes

    You could however, exceptionally, say "Qui sont absents ?" if you have just heard that two persons are absent but you have not got their name. However, even in this situation, we can use "Qui est absent ?".
    To me, the singular is the only option in this case. The plural would be odd.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Quand le sujet est un nom pluriel, le verbe doit s'accorder avec lui :

    Qui sont ces personnages ? (Le sujet ces personnages étant pluriel, le verbe se met aussi impérativement au pluriel.)​

    Quand le sujet est le pronom interrogatif qui, le verbe est singulier :

    Qui est absent ? :tick:
    Qui sont absents ? :cross:

    On emploierait même le singulier en réponse à une affirmation au pluriel :

    — Ils sont absents.
    — Qui est absent ? / Qui est-ce qui est absent ?
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Notons qu'il est possible de trouver des exceptions (comme toujours !) : utilisation de "qui" interrogatif (diret ou indirect) avec un verbe au pluriel. Mais elles sont extrêmement rares et encore plus rares en français contemporain.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Les exemples où qui est attribut ou complément d'objet (direct ou indirect) n'ont rien d'exceptionnel : Qui sont ces personnages ? Qui voyez-vous ? À qui ont-ils fait ce cadeau ?

    Pour qui pronom interrogatif sujet, la seule exception que j'envisagerais de nos jours serait pour reprendre une affirmation avec un attribut nominal pluriel dont le sujet est inaudible ou demande clarification.

    sont des imbéciles.
    — Qui sont des imbéciles ?
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Oui. Je parlais bien d'un qui interrogatif sujet avec verbe au pluriel. Deux exemples inspirés de Grevisse :

    - Lorsque les universités fermèrent, devinez qui furent contents.
    - Avec toute cette foule, on se demandait qui monteraient les premiers dans le train.

    Mais je concède bien volontiers que l'on est ici dans des cas un peu "border-line" ;-)
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Dans ce cas ce sont des interrogatives indirectes, ce qui est un peu différent. Mais je comprends maintenant que c'est de cela que vous parliez dans votre précédent message en écrivant « interrogatif (direct ou indirect) » ; vous ne parliez pas de complément d'objet.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Pour qui pronom interrogatif sujet, la seule exception que j'envisagerais de nos jours serait pour reprendre une affirmation avec un attribut nominal pluriel dont le sujet est inaudible ou demande clarification.

    sont des imbéciles.
    — Qui sont des imbéciles ?
    C'est à peu près le cas que j'envisageais au message 4.
    ... et ... sont absents !
    Qui sont absents ?
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Cela dit, les deux exemples que j'ai indiqués peuvent facilement se mettre en interrogation directe.
    Feriez-vous une distinction entre direct/indirect pour "qui" en tant que sujet ? Simple question.
    A mon sens, il y a peut-être une distinction/tolérance à faire selon que le verbe est "être", ou un autre.
    Par exemple, la formulation, que j'ai déjà utilisée à l'oral spontanément :
    "Mais qui prirent ces décisions ?
    Qui furent absents lors du vote de cette décision ?"
    .
    Peut-être est-ce incorrect, je ne sais pas... Il est parfois besoin d'insister sur le pluriel.
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Je suis bien d'accord que cela semble étrange... Mais dans des contextes très particuliers, serait-ce à rejeter ?
     

    gouro

    Senior Member
    Arabe
    Ok je comprends. Cela signifie que la phrase suivante est à rejeter, ah le français !

    Qui peuvent lire vos messages et les comprendre n'ont aucune lacune en français.
     
    Last edited:

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Ben voila ! La phrase précédente de @gouro ne me choque vraiment pas. On pourrait même la mettre sous forme d'interrogative directe. Mais je ne dis pas qu'elle est correcte stricto sensu. Je conçois qu'elle puisse choquer. Mais c'est "haute voltige" ;-)
    J'ai en fait l'impression, dans la pratique, que ce "qui" interrogatif sujet indéfini, reprend implicitement une valeur d'interrogatif défini (lequel ?, interrogatif "démonstratif ?) qui lui redonne cette capacité d'accord du verbe.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Pour moi, ça ne fait pas plus de différence qu'au singulier où les deux constructions sont possibles.
    Qui est absent ? Qui est un imbécile ?
     

    olivier68

    Senior Member
    French Paris France
    Comme je disais, c'est, à mon sens très "border-line" : il faut distinguer la régle "absolue" de la pratique et de l'usage.
     
    Top