fraiser, sens figuré

  • Andovercay

    Member
    U.S.
    This is Agrippa d'Aubigne', this is the problem.
    17th cent.

    Je vois l'ignorant bravache
    Qui refrisant sa moustache
    Et froncant un haut sourcil
    Dit aux dames, qui le fraisent,
    Que les poetes lui deplaisent,
    Mais il leur deplait aussi.

    pretty straight forward except for this verb

    takes place at the court, if it helps

    Thank you
     

    RuK

    Senior Member
    English/lives France
    I have no idea and for once the Trésor de la Langue Française is no help; basically I'm trying to bump the thread up for you because I just don't know.
     

    Andovercay

    Member
    U.S.
    thank you, and, in case you see me post again: it always means that I checked Tresor and all other ARTFL dicos and haven't found anything
     

    marcolo

    Senior Member
    France, french
    J'ai pas trop d'idees non plus, c'est particulierement difficile de comprendre certains textes d'ancien francais (je pense notamment au 16eme siecle, avec Rabelais, Montaigne ...). 17eme siecle, c'est deja un peu mieux, mais il y a des mots qui ont plus ou moins disparu.

    Et "fraiser" a maintenant une toute autre signification visiblement. J'ai regarde un dictionnaire de l'ancien francais (malheureusement il ne va qu'au quinzieme siecle, donc le 17eme n'est pas considere ancien, mais intermediaire plutot). Bref le mot fraiser n'existait, mais il y avait le mot "freser", qui veut dire ecosser, epeler.

    Alors peut etre que d'une maniere figuree, les femmes qui le fraisent veut dire que les femmes le devisageaient. Mais bon ca colle pas super au contexte, ce qui collerait bien, ce serait "les femmes qui le critiquaient".

    Ben il faudrait trouver un dictionnaire du 17eme siecle pour connaitre le sens.
     

    marcolo

    Senior Member
    France, french
    Dans le dictionnaire de l'academie francaise de 1694, on ne trouve que ca :

    Fraiser

    Fraiser. v. a. Plisser à la maniere d'une fraise. Fraiser des manchettes. fraiser du papier. Fraiser, se dit aussi En parlant de feves. Et signifie Oster la premiere peau des feves. Fraiser des feves.
    Fraiser sign. aussi Garnir de pieux par dehors, le milieu d'un bastion, ou d'un autre ouvrage de terre. Fraiser un bastion, &c


    Oster = oter
     

    Andovercay

    Member
    U.S.
    c'est exactement ce que j'ai trouve moi-meme

    is your main resourse ARTFL? then it's not worth posting questions at all

    would you recommend other resources for 17th cent. French?
     

    itka

    Senior Member
    français
    C'est vraiment intéressant ! Jamais vu ce verbe... et je suis bien incapable d'y trouver un sens, mais ça vaut la peine de chercher.

    Est-ce que quelqu'un pourrait nous dire d'où vient l'expression "ramène ta fraise" ? Il y a peut-être un rapport... La "fraise" semble être le visage... alors "fraiser" ce pourrait être "dévisager"... ou "envisager"...

    Andovercay, si tu nous donnais la référence exacte de ces quelques vers ? De quelle oeuvre sont-ils tirés ?
     

    marcolo

    Senior Member
    France, french
    Je pense que ca vient d'une parure appelee "la fraise" qui se portait au 16eme siecle, qui se portait autour du cou. Je crois qu'on a tous vu cette image d'Henry IV avec une fraise autour du cou. Ben du coup, ramene ta fraise = ramene ton visage parce que la fraise entoure le visage.

    Et tous les autres sens de fraiser, viennent de ce vetement si tu regardes bien. Je pense qu'on a appele ce vetement fraise, parce qu'il ressemble effectivement a une fraise, je vois pas d'autre raison.


    Apres ce qu'a voulu dire l'ami Agrippa, je pense que lui seul le sait lol :p
     

    french frog

    Senior Member
    france, french
    sinon, même si c'est pas dans le contexte, j'ai entendu dire qu'en matière culinaire, "fraiser" veut dire battre une pâte brisée avec la paume de la main après l'avoir mélangée. Et ça a aussi un sens en maçonnerie, je pense creuser un trou cylindrique, non?
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Salut Andovercay,

    Dévisager (de manière insistante sans doute, ou scruter) me semble aussi le plus probable.
    A l'entrée « fraser » (sans i) du TLFi, tu as ceci qui me semble intéressant :
    de fresa a pu être dér. un lat. pop. *fresare « dépouiller de son enveloppe »
     

    itka

    Senior Member
    français
    Toutes ces définitions sont plus ou moins connues (fraiser la pâte, la fraise d'Henri IV, fraiser en terme d'architecture militaire). Personnellement, je ne connaissais pas ce sens de "dépouiller de leur enveloppe" venu de lat. frengere.
    Tout ça est intéressant mais je ne vois rien là qui explique le sens du vers d'Andovercay...

    A moins, peut-être de comprendre ce "fraiser" au sens de "percer" comme peut le faire un dentiste avec sa fraise...(Y a-t-il un rapport avec les "pieux" des fortifications ?) On pourrait comprendre que "les dames percent de leur regard l'ignorant bravache" c'est-à-dire le "fixent", le "regardent fixement"... On devine dans quelle intention.
    C'est le sens qui me paraît le moins improbable, mais sans garantie !
     
    Top