Français: oui[ç], merci[ç]

Andrejj

Senior Member
-
Re-bonjour,

En travaillant en France, j'ai remarqué que parfois les français ajoutent le son supplémentaire prolongé aux mots terminants par une voyelle. Je vais essayer d'illustrer cela par le dialogue improvisé :

Andrejj : Salut, Alain, ça va ?
Alain : Salu[chch], Andrejj, ca va.
Andrejj : Allons chercher le café ?
Alain : Ben oui[chch], pourquoi pas?!
Andrejj : Je t'invite.
Alain : Je te remercie[chch], c'est gentil.

J'espère que j'ai réussi d'expliquer ce que je voulais. 8]

J'observais cette forme pour comprendre : qui dit comme ça ? pourquoi ? quand ? comment les puristes estiment ce type d'articulation ? pourquoi certains d'entre eux ne parlent jamais comme ça ? pourquoi certains parlent, mais rarement ? pourqoui certains parlent toujours ?
 
  • Grop

    Senior Member
    français
    Bonjour, peut-être du parler de ch'ti? C'est plutôt à la mode depuis la sortie du film "Bienvenue chez les Ch'tis".

    En gros, les ch'tis sont les gens du Nord - la région de Lille. J'avoue que je ne connais pas trop ce milieu.
     

    Andrejj

    Senior Member
    -
    Merci pour votre réponse et pour le lien utile - je vais régarder ce film dès que possible.

    C'est bien difficile de discuter la phonétique dans le forum... Quant à moi - j'entendais les "mercich" et les "ouich" dans tous les coins de France : à Strasbourg, à Paris, etc...

    J'espère que le thème n'est pas encore clôturé et nous aurons les autres avis.
     

    tilt

    Senior Member
    French French
    Certaines personnes ajoutent en effet des "ch&" à la fin des mots qui se terminent par une voyelle. Quand ce n'est pas un accent local (si tant est que certains accents aient cette tendance, ce dont je doute en fait), ce n'est qu'une mauvaise habitude de langage.
     

    Anasola

    Senior Member
    France (Français)
    Bonsoir,

    C'est un tic de langage, que je trouve inesthétique et désagréable, et qui est devenu à la mode à la fin des années quatre-vingt ou quatre-vingt-dix, je crois. Cela fait un rien vulgaire, selon moi.
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Salut Andrejj,

    [...] En gros, les ch'tis sont les gens du Nord - la région de Lille. [...]
    J'avoue avoir pensé la même chose à la lecture du titre du fil.
    D'ailleurs, on parle des gens du Ch'Nord. ;)

    Mais Anasola a raison : d'autres personnes non Ch'tis prennent cette habitude. Par exemple pour dire oui > ouais > ouaich.
    J'ai l'impression que c'est juste un relâchement en parlant...
    Je ne sais pas si ça a une origine précise (une influence arabe peut-être ?).

    [...] Quant à moi - j'entendais les "mercich" et les "ouich" dans tous les coins de France : à Strasbourg, à Paris, etc... [...]
    Les Ch'tis ont le droit d'aller dans d'autres régions de France que le Ch'Nord. ;)
     

    itka

    Senior Member
    français
    Pour moi, cette écriture évoque l'accent des Portugais lorsqu'ils parlent français ... ou qu'on veut les imiter !

    Sinon, je n'ai jamais entendu personne mettre des ch à la fin des mots... je ne vois pas du tout qui parle comme ça... jamais entendu ça à la télé non plus... et ça ne ressemble pas davantage à l'accent des chtimis que j'ai bien étudié, la semaine dernière, au cinéma :p !

    Point de "salu(ch) !" ni de "oui (ch)"...
    Alors, dénoncez-vous, QUI prononce comme ça ?
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    [...] Alors, dénoncez-vous, QUI prononce comme ça ?
    Pas moiche ! ;)
    Ça m'arrive de faire traîner le ouais qui devient quelque chose qui ressemble à un ouaiche (quelques fois redoublé) quand je ne suis pas sûre ou que je continue à réfléchir en le disant... Mais c'est imperceptible.

    Et pour l'hypothèse Ch'tis, ça peut être pour plaisanter, par effet de mode avec le film comme il a été dit.

    Une autre hypothèse, mais je ne sais pas comment la dire... euh... un peu de moquerie, peut-être ? Comment prononce-t-on Andrejj exactement ? :confused:
     

    Andrejj

    Senior Member
    -
    Point de "salu(ch) !" ni de "oui (ch)"...
    Alors, dénoncez-vous, QUI prononce comme ça ?

    Tout le monde parle comme ça. :) Aucune classification sociale ne sera pas adéquate. Je vais essayer de vous trouver un exemple sur youtube. Si je trouvais - je vous envoyerais le lien.

    C'est toujours rigolo, quand les étrangers essayent d'imiter bien assidûment les CHs et les OUAIS. :)
     

    Outsider

    Senior Member
    Portuguese (Portugal)
    C'est bien difficile de discuter la phonétique dans le forum... Quant à moi - j'entendais les "mercich" et les "ouich" dans tous les coins de France : à Strasbourg, à Paris, etc...
    J'entends souvent cela à la télé. Un prolongement de la dernière voyelle de certains mots, qui devient presque un souffle. « Oui » sonne un peu comme « houih » ou « chuich », avec un son nettement fricatif (peut-être ceci).

    Je ne suis pas d'accord, cependant, qu'il s'agisse d'une pronunciation « vulgaire ». Au contraire, il me semble qu'elle est utilisée surtout par des personnes raffinées, voire même un peu snob. Elle paraît être typique des plus hauts régistres de la langue française.
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    J'entends souvent cela à la télé. Un prolongement de la dernière voyelle de certains mots, qui devient presque un souffle. « Oui » sonne un peu comme « houih » ou « chuich », avec un son nettement fricatif (peut-être ceci). [...]
    Ah oui, mais là ce n'est pas ch qu'on entend, mais une sorte d'aspiration. D'ailleurs il me semble qu'on l'entend de cette manière quand on le dit dans un souffle en inspirant l'air.
    Bon, j'entends fricative, je me retire : faut du spécialiste, là ! :p
     

    itka

    Senior Member
    français
    S'il vous plaît, oui, essayez de trouver un exemple sur youtube ou autre ! Je meurs d'envie d'entendre cette fricative dorso-vélaire (à laquelle je ne crois pas du tout ! :p) dans une phrase française...

    Andrejj, est-ce que tu es sûr que ceux que tu as entendus ne s'amusaient pas à imiter ton prénom ? :D
     

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    Voici un fil sur un autre forum où on parle du même phénomène, un peu plus en détail et avec une tentative d'explication phonétique. Pas la peine de lire jusqu'à la fin, la discussion dérive de façon « non modérée ».
     

    itka

    Senior Member
    français
    Hum...pas facile à comprendre.
    Je crois qu'ils parlent de plusieurs choses différentes. Certains disent produire une "aspiration" proche du umlaut...donc assez différente de [ch] d'autres parlent d'une sorte de diphtongaison (chez Madelin)...

    Tout ce que je peux imaginer, c'est l'espèce d'aspiration qu'on produit parfois après un final. En fait surtout dans le mot "oui"... mais je n'entends rien de semblable dans un mot comme "salut !"

    Pour ce qui est du mot "oui", il arrive qu'on le prononce en aspirant le son au lieu de l'expirer, mais c'est un son fricatif dental ou labio-dental, en aucun cas une chuintante... Sinon, je ne vois pas. Enfin, je n'entends pas.:D
     

    Outsider

    Senior Member
    Portuguese (Portugal)
    Voici un fil sur un autre forum où on parle du même phénomène
    La description donnée dans cette discussion-là est bonne ! En fait, c'est à peu près comme si vous disiez "Ouich" avec le "ch" prononcé comme un "ich-Laut" allemand. :thumbsup:
     

    Andrejj

    Senior Member
    -
    mais je n'entends rien de semblable dans un mot comme "salut !"

    Ce week-end je serai dans un studio musical, et je vais vous enregistrer le "salut[chch]" moi même. Bien sûr, je ne suis pas le français. De plus, l'accent slave rend mon français pas tout à fait français, mais vous aurez une idée comme ça marche, le salu[chch]. 8))
     

    Grop

    Senior Member
    français
    On dirait que j'ai fait fausse route en parlant de ch'ti... J'imaginais un son produit clairement et volontairement (comme le ch de moche ou de coinche) mais je vois bien qu'on parle d'un truc moins franc.

    (Personnellement j'aurais plutôt tendance à ajouter des voyelles que des consonnes, mais c'est le Sud qui nous fait ça ;)).
     

    Calamitintin

    Senior Member
    France, St Maix les bains, 79
    Le [ich Laut] dont il est question plus haut est audible en français dans le mot pied par exemple. C'est le petit son qu'on fait entre le i et le e. Je crois que si on le fait à la fin d'un oui ou d'un merci, c'est simplement parce qu'il est assez difficile (enfin il faut s'appliquer un peu) de faire un i franc et net. Du coup on se repose sur cette consonne et ça sort naturellement. Tout le monde le fait.
    Essayez de dire mouiiiiiiii d'un ton dubitatif, ça sortira tout seul ! :D
     

    itka

    Senior Member
    français
    Ça doit quand même être régional, car j'ai beau répéter "ouiiiiii, ouiiiii ou mouiiiii !:D"... pas de umlaut, ni de [ch] d'aucune sorte ! (je dois dire que je n'en entends pas non plus dans le mot "pied"... un [pj] palatalisé, oui, mais pas de umlaut...).
     

    Grop

    Senior Member
    français
    De mon côté, si au moment d'apprendre l'allemand au collège on m'avait dit que pour bien prononcer "ich" il suffit de dire "i..." et que la consonne viendrait toute seule, ça m'aurait aidé...
     

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    Plutôt [pçe], en une syllable, non ? Comme une réalisation possible de /pje/. D'ailleurs j'écrirais de préférence [pj̥e] avec un petit cercle sous le [j] (pour indiquer le dévoisement), mais ça ne s'affiche pas correctement sur mon écran. Idem pour "oui-h" "salu-h" et compagnie : on continue à prononcer la voyelle finale mais les cordes vocales ne vibrent plus (voyelle sourde ou chuchotée). Le son produit peut ressembler à [ç] après mais normalement pas après les autres voyelles.
     
    Une bonne observation!! Cependant, c'est pas tout à fais le "ch" français mais le "ch" allemand comme "ich" ou "durch". Mais c'est pas non plus le ch dans les mots "buch", "doch" etc. Presque tous les français que je connais parlent comme ça.
     

    itka

    Senior Member
    français
    Depuis l'autre jour, je guette tous les [oui], tous les [merci], tous les [salut] et autres mots terminés par une voyelle, sans parvenir à entendre ce son étrange que vous dites percevoir régulièrement ("Presque tous les Français" dit Avok)... A mon oreille, aucun -ch [ʃ] aucun [-ç] ni même d'allongement de la voyelle, la plupart du temps... Un bien net, c'est tout...à moins de faire exprès bien sûr.

    Alors, je vous réitère ma demande : pourriez-vous mettre un lien vers un quelconque enregistrement où on puisse l'entendre sans doute possible ? J'aimerais bien aussi découvrir si c'est régional, générationnel ou lié à un registre... Merci !


    PS. Les exemples donnés par Calamitintin et CapnPrep (ton dubitatif, hésitation...) sont des cas particuliers. On peut bien ajouter un son à la fin d'un mot dans une intention particulière, comme on dirait :"Mais oui, je t'aime pour la vi-eu !" pour insister et rallonger la vie. Ce n'est pas du français standard et on est sûr que ça ne se produit que rarement et volontairement.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Alors, dénoncez-vous, QUI prononce comme ça ?
    Pas moi non plus (avec un [y] et sans [yç::::::::] :p)

    Je ne suis pas d'accord, cependant, qu'il s'agisse d'une prononciation « vulgaire ». Au contraire, il me semble qu'elle est utilisée surtout par des personnes raffinées, voire même un peu snob. Elle paraît être typique des plus hauts registres de la langue française.

    Je n'en suis pas si sûre, car, comme disait Karine, cela donne l'impression d'un certain relâchement, voire d'un phénomène inconscient, incontrôlé, ce qui ne semble pas être le propre d'un registre soutenu.

    Il faudrait que j'enregistre une de mes collègues qui cumule ce "ouiçççç, merciçççç" avec l'ajout d'une voyelle nasale en fin de mot : "Bonjouran !" Elle fait ça de façon aussi systématique (et ça a d'ailleurs le don de m'irriter) qu'inconsciente. (Pour Itka : cette personne est originaire de la région parisienne).
    Dans mes vieux souvenirs de FLE, les étudiants de français langue étrangère remarquent plus facilement ces phénomènes que les locuteurs natifs, car ils perçoivent des "sons parasites" dont ils ne s'expliquent pas la provenance.
     

    mumml1

    New Member
    Germany / German
    Saluç! ;)

    Moi aussi, j'ai remarqué ça au bout de quelques jours en Normandie. En fait, comme je suis allemand, moi aussi, j'ai qualifié ce son comme le Ich-Laut (*) et il n'apparait qu'après les voyelles "i" et "u" à la fin d'une phrase ou lors d'une pause d'articulation.

    En dehors ça, en allemand ce son s'écrit "ch". Mais là aussi, il n'apparait qu'après les voyelles augues (?) comme i (ich), e (echt), ö (möchte), ä (brächte) et ü (Früchte).

    Par contre après les voyelles sombres comme a (machen), o (doch) et u (Buch) le "ch" est prononcé comme [x] dans l'API. Ca donne un son plutôt dur, presque comme le "r" prononcé par les Belges.

    (*) la bouche pourrait-être un rien plus bandée qu'en allemand
     

    Outsider

    Senior Member
    Portuguese (Portugal)
    En dehors ça, en allemand ce son s'écrit "ch". Mais là aussi, il n'apparait qu'après les voyelles augues (?) antérieures:tick: comme i (ich), e (echt), ö (möchte), ä (brächte) et ü (Früchte).

    Par contre après les voyelles sombres postérieures:tick: comme a (machen), o (doch) et u (Buch) le "ch" est prononcé comme [x] dans l'API. Ca donne un son plutôt dur, presque comme le "r" prononcé par les Belges.
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Je ne suis pas d'accord : peut-être, cet accent est d'origine parisien, mais pas plus - les "Bonjouran" et "Au revoiran", ils sont partout en France.

    Contrairement aux "merciç" et "ouiç", nous pouvons bien légèrement déterminer le type des gens qui disent le "Bonjouran" : marchands, femmes de ménage, huissiers, etc. J'en suis sûr à 100%, parce que faisais attention chaque fois, pendant mon séjour en France, pour mieux comprendre le pays.
    Bonjour (sans an et sans ç, juste un soupçon d'accent du sud qui traine un peu ... ;))

    Je ne comprends pas comment on pourrait tirer d'une observation, aussi attentive soit-elle, une règle d'application générale qu'un certain nombre de locuteurs natifs réfutent avec raison. Tes observations n'ont pas valeur de sondage et ne peuvent être extrapolées.

    Quant à dire que certaines professions en sont plus affectées que d'autres, ça me laisse perplexe. Personnellement je n'ai pas eu si souvent l'occasion de rencontrer des huissiers (heureusement, mais peut-être ne parles-tu pas des auxiliaires de justice) et j'imagine que quand ils parlent, ils savent ce qu'ils vont dire, le disent de manière autoritaire et n'utilisent pas ces artifices de langage qui traduisent le plus souvent une certaine gêne et une certaine hypocrisie. Pour ce qui est des marchands, il en existe de tellement de sortes que je ne crois pas qu'on puisse leur trouver un langage commun, j'en connais qui ont des accents locaux bien marqués.

    Je joins ma voix à ceux qui contestent ce jugement plutôt péremptoire, pour dire que ces tics de langage ne sont pas répandus sur tout le territoire français, et notamment pas dans le sud-ouest de la France, nous avons d'autres tics (et encore pas tous), mais pas ceux-là.

    Si j'entends ce genre de finales de mots, je saurais immédiatement que la personne n'est originaire de la région (mais plutôt de la région parisienne) ou alors qu'elle parle de manière très affectée ou qu'elle n'est pas très à l'aise.

    Quoi qu'il en soit, j'ai appris beaucoup en matière de phonétique grâce à ce fil, merci ! :) (faut dire que je pars de loin :rolleyes:)
     

    Andrejj

    Senior Member
    -
    Tes observations n'ont pas valeur de sondage et ne peuvent être extrapolées.

    Je suis d'accord avec vous - la statistique n'est pas une discipline précise. Cépendant, cela donne toujours la vision plus ou moins intéressante. Par exemple, dans ce fil vous trouverez deux opinions opposées au sujet de la valeur stylistique des "ouiç/merciç" (certains les jugent comme tout à fait fautifs, mais certains soulignent leur appartenance au style soutenu), mais il n'y a qu'une seule évaluation en ce qui concerne des "bonjouran" (le jugement est surtout négatif).

    On en peut déjà faire quelques conclusions.

    J'entendais les "ouiç" prononcés par tout le monde (du juge à la femme de ménage) ;

    Je ne veux pas insister, absolutiser ou juger, seulement partager l'information : j'ai la formation linguistique, j'habitais en France assez longtemps, j'ai remarqué, j'ai écris.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Mvvvouiççç...

    Il faudrait effectivement partir d'un échantillon un peu plus représentatif allant du juge à la femme de ménage, de l'huissier au gardien d'immeuble (liste non exhaustive) et essayer de croiser les informations pour les "ouiçççç".

    Et "ouiçççç", "finiççç", etc... me semblent beaucoup plus étendus géographiquement.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Pour le ch'ti, je manque de données, je n'ai pas encore vu le film... :D
    Mais c'est vrai que j'ai travaillé quelque temps avec des Belges et que je ne les ai jamais entendu "ouiçççer" !
     

    Lilla My

    Senior Member
    Depuis l'autre jour, je guette tous les [oui], tous les [merci], tous les [salut] et autres mots terminés par une voyelle, sans parvenir à entendre ce son étrange que vous dites percevoir régulièrement ("Presque tous les Français" dit Avok)... A mon oreille, aucun -ch [ʃ] aucun [-ç] ni même d'allongement de la voyelle, la plupart du temps... Un bien net, c'est tout...à moins de faire exprès bien sûr.

    Alors, je vous réitère ma demande : pourriez-vous mettre un lien vers un quelconque enregistrement où on puisse l'entendre sans doute possible ? J'aimerais bien aussi découvrir si c'est régional, générationnel ou lié à un registre... Merci !
    Le problème, c'est si t'es tellement habitué à l'entendre que tu ne PEUX pas l'entendre.
    Ça m'est arrivé pour je ne sais plus quel son qu'une Allemande affirmait que je prononçais, ainsi que d'autres Français. Je n'ai jamais pu le constater par moi même :confused:
     

    wildan1

    Moderando ma non troppo (French-English, CC Mod)
    English - USA
    Je confirme que moi aussi en tant qu'étranger j'ai tout de suite observé ce tic allophonique en France !

    À l'oreille d'un anglophone cela ressemble à une expiration accentuée de la voyelle (ouiiiiHHHH) plutôt qu'au ich-laut qu'entend le germanophone. Mais c'est effectivement bien répandu et à mon avis semble s'accentuer quand les gens se saluent ou s'excitent en parlant.

    Je n'ai pas fréquenté le Nord de la France, donc je ne peux pas parler du chti. Mais cette pratique est fréquente en région parisienne comme dans l'est de l'Héxagone, ou j'ai beaucoup séjourné...
     

    Andrejj

    Senior Member
    -
    Jje ne peux pas parler du chti

    Comme je comprends, les "ouiççç" n'ont rien de commun avec une façon de parler des chtis : ces derniers détruisent complétement la langue. Cela sonne comme l'ordure phonéthique. Par ailleurs, les "ouiççç" sont très jolis, en faite.
     

    Dynamite

    Senior Member
    French - FRANCE
    Bonjour,
    Oui, je l'entends depuis longtemps chez quelques individus, mais pas de ma région.
    Ce n'est pas vraiment un ch plein, d'accord avec outsider, c'est plus le ch allemand.
    Rien à voir bien sûr avec les portugais.
     

    norma77

    New Member
    Poland, polish
    Bjr tt le monde,
    Moi aussi j'ai remarque cette maniere de parler chez certains Francais. Je pense que ce n'est pas regional parce qu'on peut l'entendre partout en France. il y a des gens qui parlent "oui-chch", "merci-chch", "si vous voulez-chch"...etc. Je suis contente que quelq'un ait aborde ce sujet, parce que ca fait deja longtemps quand je cherche a comprendre ce phenomene;)
     

    itka

    Senior Member
    français
    Puis-je redemander à ceux qui entendent ce son (quel qu'il soit) d'essayer d'en trouver un exemple sur le net et de mettre un lien ?

    Plus je vous lis et plus je suis curieuse de l'entendre... Je ne peux imaginer qu'il existe, en français standard, (puisque vous certifiez qu'il ne s'agit pas d'un accent régional, ni d'un ajout intentionnel) qu'il existe un son de ce type à la fin des syllabes vocaliques, avec voyelles antérieures seulement, si j'ai bien compris. (Je ne parle pas des -an, -eu, -a ou -o qui peuvent servir de voyelles d'appui en fin d'unité accentuelle et qui sont, en général, des manifestations d'un "accent" régional).


    Pour reprendre les exemples du début, après "merci" "oui" ou "salut", en français standard, moi, je n'entends rien. On peut traîner sur la syllabe, ajouter une voyelle d'appui (différente selon la région) aspirer le "oui" au lieu de le prononcer dans un souffle, mais rien qui ressemble à une consonne chuintante ou palatale, ou apico-dentale (pour les spécialistes que ça intéresse !;)).

    Je veux bien croire qu'on n'en ait pas conscience spontanément, mais j'ai étudié la langue de toutes les façons, sous tous les angles, assez longtemps pour avoir pu déceler un son parasite aussi fréquent et constant que vous le dites... Je voudrais vraiment qu'on me dise : "Voilà, là, il y a un ççç ou un chchchch" de façon à comprendre comment il se manifeste pour nous, les locuteurs francophones.
    Etant bien entendu que ce son ne peut, de toutes manières, être qu'une variante (individuelle, générationnelle, régionale ou autre...) et qu'il ne joue aucun rôle dans la phonologie du français.
     

    norma77

    New Member
    Poland, polish
    J'espere que quelq'un trouvera un exemple sur le net. Moi, je n'arrive pas. D'apres mes observations les locuteurs francophones ont du mal a l'entendre. Par contre pour nous- les etrangeres- c'est assez perceptible. J'oserait meme dire que surtout pour les slaves, mais peut-etre je me trompe. De tte facon c'est Andrejj qui a commence ce sujet et ca m'a fait rire quand j'avais vu ca, parce que je pensait que personne d'autre que moi ne voyait ce phenomene linguistique. Mais non, un slave l'a entendu aussi. ouf.... ca m'a soulage
     

    Pticru

    Senior Member
    U.S.-- English
    Ce serait plutôt une expiration qu'une aspiration, non? J'essai de la reproduire, mais j'avoue ne jamais avoir entendu ça... Oouais, oui, mais jamais "Oui(ch)"

    C'est peut-être "oui, je..." et "salut, je...", genre "qui va commencer à parler le premier?"
     

    Andrejj

    Senior Member
    -
    En plus, sur le site de "France 24" vous pouvez trouver beaucoup d'autres émissions menées par Elizabeth Tchoungui : sa phonéthique est très riche en "ççç". Je suis sûr, qu'en passant sur le lien cité ci-dessus vous en trouvrez par milliers, non seulement dans la place indiquée.
     

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    Ce serait plutôt une expiration qu'une aspiration, non?
    Oui, mais le terme utilisé en phonétique est bien "aspiration". Ceci dit, il y a aussi une prononciation ingressive de "oui" (prononcé en inspirant) ; mais ce serait le sujet d'un autre fil.
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Salut,
    C'est donc un i prolongé et traînant de fin de phrase, rien de plus. Souvent une habitude de journaliste d'ailleurs.
    Les lèvres ne bougent pas pour former un ch en s'avançant, au contraire elles s'étirent trop vers les bords à la fin (la journaliste sourit).
    Qu'entendent les autres francophones ?
     

    norma77

    New Member
    Poland, polish
    Je ne suis pas francophone, mais j'entends la même chose :thumbsup: :)
    Ce n'est pas forcemment juste apres "i". Je connais un Francais qui prononce "-chch" dans la phrase "si vous voulez-chch". Dans l'exemple que Andriejj nous a donne on ne l'entend pas bien. La prononciation de "-ski" a la fin donne cette impression, mais ce n'est pas tout a fait ca. Il faudrait encore chercher d'autres exemples sur net.
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Je suis d'accord avec vous.
    Si on termine la phrase que ce soit de manière classique, de manière affirmative ou de manière interrogative en modulant, ce son n'est pas produit, mais si on la laisse en suspend (pour attendre l'enchainement du reportage, que la parole soit reprise par quelqu'un d'autre, parce que l'on est dubitatif ou que sais-je d'autre), cette sorte de sifflement atténué (entre les dents) est généré physiologiquement.

    En résumé, il me semble que ce son se produit lorsqu'on ne met pas d'intention particulière dans son propos.
     

    itka

    Senior Member
    français
    Vous parlez bien de la finale du nom en -ski ?

    Alors j'entends simplement une sorte de -iiii, un allongé, en même temps que la voix baisse en fin de phrase, la présentatrice faisant une sorte de "transition" avec la suite...Un fondu-enchaîné, un fading, des points de suspension en quelque sorte...
    Si c'est bien de cela que nous parlons depuis le début, ce n'est sûrement pas un son différent qui viendrait s'ajouter à la finale mais une simple intonation. Dans la même interview, j'ai entendu d'autres qui ne sont pas en fin de phrase et qui ne présentent pas ce phénomène : Paris/infini/aujourd'hui/... pour ne parler que des .
    Je crois que ce que vous pensez entendre, n'est qu'un affaiblissement et un allongement du en fin d'unité accentuelle. Je serais tentée de dire que c'est dû à une intonation "aimable", c'est une façon de ne pas terminer brusquement la phrase, ce qui donne l'impression qu'on est en colère. C'est sans doute pour cela que les journalistes, qui ont l'obligation de parler "avec joie et sourire", insistent peut-être plus que d'autres sur ce [iii] final.

    Il serait intéressant de voir si le discours sec, autoritaire ou coléreux présente ce phénomène à vos oreilles. Je ne le pense pas.
     

    wildan1

    Moderando ma non troppo (French-English, CC Mod)
    English - USA
    C'est une variante allophonique du français qui dans d'autres langues (p.e., le ich-laut allemand) a une valeur de sens distincte--ce son est un phonème distinct en allemand, pour utiliser le terme linguistique. En français, et [iç] (je me permets d'utiliser le caractère proposé dans ce fil) dans oui n'a aucune valeure phonémique différente--ces deux sons sont allophones de /i/.

    Je pense que nous étrangers l'entendons plus clairement, car d'office nous ne savons pas s'il s'agit de signaler une différence de sens ou non.

    Tout comme l'anglophone et le francophone qui entendent très clairement la prononciation variable de la lettre V en espagnol--vaca peut se prononcer indifféremment baca ou vaca--alors que pour l'hispanophone ceci est une légère différence d'accent seulement.
     

    itka

    Senior Member
    français
    D'accord Wildan, mais si c'est bien le cas, des enregistrements en laboratoire devraient le montrer, or je n'ai jamais entendu parler d'une consonne, quelle qu'elle soit, qui viendrait s'adjoindre après les voyelles antérieures...

    Courons interviewer les orthophonistes !
    Je pense qu'ils/elles rencontrent fréquemment des enfants qui présentent ce qui pour nous serait un défaut...Si quelqu'un terminait ses dans cette sorte d'étirement (un sourire, comme quelqu'un l'a dit) je crois qu'on l'entendrait très bien et qu'on appellerait ça "un défaut de langue" !

    En ce qui me concerne, je n'y reviendrais pas, mais je voudrais simplement conseiller à ceux des non-francophones qui entendent ce son, de ne surtout pas chercher à le produire ! Cela donnerait à leur langage une tonalité résolument étrangère...
     
    Top