francophone - langue maternelle ou langue d'expression ?

Bonjour

Je voudrais connaître le vrai sens du mot francophone !
Par ex : imaginons que quelqu'un ne comprends rien le français
Mais aujourd'hui Il commence à apprendre le français.
Pourrait-on dire qu'il est francophone ?
Ou il doit parler parfaitement le français afin de l'être ?

Merci à vous tous :)

Iman
 
Last edited:
  • SwissPete

    Senior Member
    Français (CH), AE (California)
    Question intéressante, IMANAKBARI !

    A mon humble avis, il n'y a pas besoin de parler parfaitement le français pour se qualifier de francophone. Si tu peux avoir une conversation de tous les jours avec un francophone, si tu peux lire un journal en français, si tu peux te débrouiller dans un pays où le français est parlé, tu es francophone.

    Je me rejouis de voir d'autres réactions...
     

    Ostaire

    Senior Member
    Français (France, Normandie)
    Le mot "francophone" est à plusieurs étages...

    1. C'est une personne dont la langue maternelle et principale est le français.

    2. C'est une personne qui se reconnaît dans une communauté francophone — cas fréquent dans les contrées bilingues. Par ex. à Toronto, un bilingue peut passer toute sa vie professionnelle et familiale en anglais et finir par le parler mieux que le français, et continuera néanmoins à se définir comme francophone. Même chose au Liban et parfois au Maghreb (avec l'arabe) ou en Flandre belge (avec le néerlandais). Dans ce cas, la francophonie exprime en quelque sorte un choix politique et/ou culturel.

    3. C'est une personne dont la langue maternelle et principale n'est pas le français, mais qui le parle au moins correctement. La qualité de francophone est alors généralement assortie d'un adjectif : "C'est un bon, un excellent, un parfait francophone".

    4. C'est le citoyen d'un pays ou d'une région dont la langue officielle est le français, même si ce citoyen utilise principalement un dialecte local et maîtrise parfois assez mal le français. C'est très fréquent en Afrique, où on parle de Congolais francophones et de Kenyans anglophones... même si les deux groupes se parlent entre eux en swahili.

    Bref, tout est question de contexte...
     

    Chimel

    Senior Member
    Français
    3. C'est une personne dont la langue maternelle et principale n'est pas le français, mais qui le parle au moins correctement. La qualité de francophone est alors généralement assortie d'un adjectif : "C'est un bon, un excellent, un parfait francophone".
    Pas tout à fait d'accord avec vous... Dans un contexte international, il arrive souvent qu'on cherche à savoir quelle(s) langue(s) parle telle personne, afin de savoir dans quelle langue pourra se dérouler un entretien ou une réunion. Ce que j'entends toujours, c'est: "Monsieur X parle très bien français" ou "Madame Y comprend le français".

    Si on me dit "Monsieur X est francophone", je comprendrai l'un des autres sens que vous évoquez: que c'est sa langue maternelle ou qu'il provient en tout cas d'un pays où le français est une langue nationale (donc, que c'est au moins sa langue de scolarisation).

    Même avec un adjectif, cela ne me semble pas très courant. Dans ce cas, celui qui parle plusieurs langues devrait pouvoir juxtaposer plusieurs '-phone': "je suis francophone, excellent anglophone et assez bon germanophone". A mon avis, cela ne se dit pas: sauf cas particulier, on ne peut être qu'un seul '-phone' dans la vie...

    Désolé pour Imanakbari (qui peut toutefois se dire francophile... ;)).
     
    Désolé pour Imanakbari (qui peut toutefois se dire francophile... ;)).

    :(:eek:

    Merci de votre réponse ! ;)
    Si je comprends bien,Il faut que celui qui se dit francophone soit aussi l'un des citoyens d'un pays où le français est parlé ou officiel non ? comme la france,la belgique etc...Selon vous un étranger ne peut-il jamais être un francophone ?
    ( je parle de celui qui a une langue maternelle autre que français ! comme moi.)
    En d'autre terme,pourrait-on en considérant de niveau avancé d'un étranger l'appeler francophone ?

    Merci en avance.
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Salut Iman,

    Si tu parles le français, tu es francophone, dans son sens premier. :) Donc bien sûr un étranger n'habitant pas dans un pays francophone peut très bien être francophone !
    Mais je suis d'accord avec Chimel, souvent on met une composante culturelle dans ce mot donc pas seulement le seul fait de savoir parler français. ;)
     

    NordSud

    New Member
    Français-France
    Si votre interlocuteur vous comprend lorsque vous parlez français, vous êtes francophone.
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Si votre interlocuteur vous comprend lorsque vous parlez français, vous êtes francophone.
    Je ne suis pas d'accord.

    Si on me dit "Monsieur X est francophone", je comprendrai [...] que c'est sa langue maternelle ou qu'il provient en tout cas d'un pays où le français est une langue nationale (donc, que c'est au moins sa langue de scolarisation).
    :thumbsup:
    La majorité de ceux qui ont participé au [début de ce] fil sont d'accord avec cette définition ↑.


    Définition du Robert:
    francophone
    Qui parle habituellement le français.
     
    Last edited by a moderator:

    Latoroslka

    Senior Member
    polish
    N'étant pas native, j'ai pensé toujours que la notion de la francophonie englobe toutes les personnes qui parlent au moins un peu le français - pourtant, je vois que l'Organisation internationale de la francophonie s'oppose à l'accès des pays où juste des individus, et pas des communautés, parlent le français.
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    j'ai pensé toujours que la notion de la francophonie englobe toutes les personnes qui parlent au moins un peu le français
    Ton idée de la francophonie ne correspond pas à la réalité:
    La francophonie, également appelé monde francophone ou encore espace francophone, désigne l'ensemble des personnes et des institutions qui utilisent le français comme langue de première socialisation, langue d'usage, langue administrative, langue d'enseignement ou langue choisie.
     

    Latoroslka

    Senior Member
    polish
    Cela dépond de ce qu'on veut dire par "langue choisie", mais probablement vous avez raison.
    Tout de même cette idée des gens de différentes nationalités unies par la langue me paraissait bien jolie...
     

    Locape

    Senior Member
    French
    En effet, tout dépend de la définition de langue choisie. Je pense que les règles d'une organisation doivent être plus strictes que la réalité, il faut bien souscrire à une définition qui soit suffisamment claire pour tous, surtout s'il agit aussi de recevoir des sous...
    Mais si je suis dans un pays non-francophone et que je demande si quelqu'un parle bien le français, on peut me répondre que telle personne est francophone, elle parle correctement la langue et s'exprime souvent dans celle-ci. On pourrait aussi dire simplement qu'elle parle bien le français, mais dans ce cas elle pourrait être un peu rouillée et l'avoir un peu oublié, à mon avis.
    Je pense à un couple d'amis américains qui, il est vrai, ont habité un temps en France et organisent des réunions hebdomadaires en Californie où ils parlent en français, ils se définissent comme francophones.
     

    danielc

    Senior Member
    French-Canada
    Question compliquée chez nous. Je me rappelle du recensement "dans le temps", qu'il était question de langue maternelle. Cela veut dire quoi? Première langue apprise et parlée à la maison. Mais il y a beaucoup d'Africains par exemple, qui parlent le français sans accent non-francophone, mais qui parlent une langue d'un groupe ethnique à la maison, mais le français à l'école ou au travail. Et même en Afrique.

    Selon la question sur le recensement canadien, ils ne seraient pas francophones. Ce qui est ridicule si l'on connaît de tels Africains.

    Il y a aussi une réalité bilingue non seulement pour certains immigrants de pays francophones, mais pour beaucoup de francophones du Canada hors- Québec. Encore plus difficile s'ils n'ont pas été scolarisés dans une école française. Il n'y en a pas toujours une, ou une qui est proche, ou une qui est catholique ou pubique selon la préférence ou le droit du parent en question.

    Et encore plus difficile pour, par exemple, un immigrant soi-disant francophone au Canada, mais hors-Québec qui doit satisfaire aux exigences d'une école française qui veut oui s'assurer que leurs élèves soient vraiement francophones, mais peuvent aussi être trop strictes à ce sujet pour exclure ceux qui ne sont pas d'une souche désirée, c'est à dire occidentale, et canadienne-française si possible. Il est aussi populaire chez beaucoup de Canadiens anglais francophiles, qui parlent très bien le français, que leurs enfants soient bilingues, et certains parents chossissent d'essayer d'envoyer leurs enfants à une école française, et non pas une école anglaise ayant un programme d'immersion française. Ce qui peut diluer la présence française dans une école pour francophones.

    Essayez de comprendre ceci. Nous avons peut-être changé la défintion

    Recensement de 2016 : Tableaux de données – Langue maternelle (10), langue parlée le plus souvent à la maison (10), autre(s) langue(s) parlée(s) régulièrement à la maison (11), connaissance des langues officielles (5), première langue officielle parlée (5), âge (7) et sexe (3) pour la population à l'exclusion des résidents d'un établissement institutionnel du Canada, provinces et territoires, régions métropolitaines de recensement et agglomérations de recensement, Recensement de 2016 - Données intégrales (100 %)
     
    Last edited:

    Jack Manatawa

    Senior Member
    Italian
    Ton idée de la francophonie ne correspond pas à la réalité:
    Mais alors : suis-je francophone si dans ma vie le français signifie quelque chose en tant que langue qui me permet de communiquer d'une façon différente ? Si je l'utilise pour apprendre et pour fréquenter les cours à l'université ? Si mon niveau d'expréssion devrait au moins être un B2 ?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    D'une manière générale, ne sont dits francophones que les personnes qui sont vraiment de langue maternelle française ou qui sont au moins issus d'un milieu où le français est une langue vernaculaire (cf. les définitions 1 et 2 d'Ostaire au #3).

    Par extension, il peut arriver que ce terme soit utilisé pour qualifier des locuteurs dont le français n'est pas la langue maternelle mais qui maîtrisent cette langue. C'est toutefois beaucoup moins courant comme emploi.

    En bref, je ne dirais personnellement pas que vous êtes francophone, indépendamment de votre niveau de maîtrise du français.
     

    Stéphane89

    Senior Member
    French (BE)
    Je suis plutôt d'accord avec Maître Capello et JClaudeK en #15: si quelqu'un se présente comme francophone, je m'attends à ce que le français soit sa langue maternelle ou, au moins, à ce que cette personne parle français couramment (= pouvoir suivre une conversation à un rythme normal et pouvoir s'exprimer avec aisance, sans que son accent, sa prononciation ou ses fautes éventuelles ne nuisent à la compréhension).

    Il est vrai que Le Robert donne une deuxième définition à francophone :

    2 Rare. Qui parle le français (en tant que langue étrangère apprise et occasionnellement employée).
    © 2022 Dictionnaires Le Robert - Le Grand Robert de la langue française

    Cette définition semble davantage correspondre à la situation de Latoroslka et Jack Manatawa, mais ce n'est pas la signification la plus courante du mot.
     

    danielc

    Senior Member
    French-Canada
    D'une manière générale, ne sont dits francophones que les personnes qui sont vraiment de langue maternelle française ou qui sont au moins issus d'un milieu où le français est une langue vernaculaire (cf. les définitions 1 et 2 d'Ostaire au #3).

    Par extension, il peut arriver que ce terme soit utilisé pour qualifier des locuteurs dont le français n'est pas la langue maternelle mais qui maîtrisent cette langue. C'est toutefois beaucoup moins courant comme emploi.

    En bref, je ne dirais personnellement pas que vous êtes francophone, indépendamment de votre niveau de maîtrise du français.
    Mon ancien collègue burundais, ou mon ancien collègue ivoirien, les deux éduqués, qui m'ont décrit une réalité africaine du français au travail, et à l'école, mais une langue tribale à la maison, ils sont quoi, selon vous? Francophones, selon moi. Mais c'est une question difficile traditionnellement sur notre recensement.
     

    danielc

    Senior Member
    French-Canada
    Je peux aussi dire que certaines juridictions canadiennes-anglaises prennent la réponse "bilingue" de notre recensement pour réduire le montant de francophones "sur papier", ce qui rend plus difficile pour les francophones bilingues d'obtenir des services en français. Beaucoup de francophones hors- Québec au Canada sont fiers d'être bilingues, mais veulent quand même des écoles françaises pour leurs enfants, des services en français de leur gouvernement, etc.
     

    elroy

    Moderator: EHL, Arabic, Hebrew, German(-Spanish)
    US English, Palestinian Arabic bilingual
    D'une manière générale, ne sont dits francophones que les personnes qui sont vraiment de langue maternelle française ou qui sont au moins issus d'un milieu où le français est une langue vernaculaire (cf. les définitions 1 et 2 d'Ostaire au #3).

    En bref, je ne dirais personnellement pas que vous êtes francophone, indépendamment de votre niveau de maîtrise du français.
    C’est bien ça l’emploi que je connais de la vie réelle. Les réponses disant qu’une personne (comme moi) qui ne vient pas d’un pays ou un milieu francophone et qui a appris le français comme langue complètement étrangère peut bien se dire « francophone » s’il maîtrise la langue avec un certain niveau m’ont donc surpris.

    Il arrive très souvent sur ces mêmes forums qu’une personne qui parle très bien le français mais non comme langue maternelle répond à une question et ajoute « Attendons une réponse d’un francophone », ce qui n’aurait bien sûr aucun sens si le terme englobait les « locuteurs non natifs ».
     

    jekoh

    Senior Member
    Fr - Fr
    Il arrive très souvent sur ces mêmes forums qu’une personne qui parle très bien le français mais non comme langue maternelle répond à une question et ajoute « Attendons une réponse d’un francophone », ce qui n’aurait bien sûr aucun sens si le terme englobait les « locuteurs non natifs ».
    Alors comme ça le sens du mot français francophone pourrait se déduire de l'usage qu'en font des personnes... qui ne sont pas francophones ?
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Alors comme ça le sens du mot français francophone pourrait se déduire de l'usage qu'en font des personnes... qui ne sont pas francophones ?
    :rolleyes:
    Ce que dit elroy est valable pour d'autres langues:
    Remplace "francophone" dans sa réponse par "anglophone/ germanophone/ ......" et ta remarque n'a plus lieu d'être!

    Il arrive très souvent sur ces mêmes forums qu’une personne qui parle très bien [l'anglais] mais non comme langue maternelle répond à une question et ajoute « Attendons une réponse d’un [anglophone]phone », ce qui n’aurait bien sûr aucun sens si le terme englobait les « locuteurs non natifs ».
    :thumbsup:
     

    elroy

    Moderator: EHL, Arabic, Hebrew, German(-Spanish)
    US English, Palestinian Arabic bilingual
    Alors comme ça le sens du mot français francophone pourrait se déduire de l'usage qu'en font des personnes... qui ne sont pas francophones ?
    Ce n’était qu’un exemple. Les francophones utilisent le mot de la même façon aussi.

    Mais à part ça :

    qui ne sont pas francophones
    Tu viens toi-même d’utiliser le terme de cette façon, toi qui es évidemment francophone. ;)
     

    jekoh

    Senior Member
    Fr - Fr
    S'il avait écrit "anglophones"... mais il ne l'a pas écrit : il tire argument de l'usage de ces gens concernant le sens d'un mot français, ce qui revient implicitement à les considérer comme francophones.

    Tu viens toi-même d’utiliser le terme de cette façon, toi qui es évidemment francophone. ;)
    Oui et non : j'ai repris ta formulation, pour pointer une contradiction. Je crois que c'est assez habituel.
     

    elroy

    Moderator: EHL, Arabic, Hebrew, German(-Spanish)
    US English, Palestinian Arabic bilingual
    il tire argument de l'usage de ces gens concernant le sens d'un mot français
    N'as-tu pas lu ma réponse ? Je n'ai fait rien de tel. Cet usage est abondamment attesté parmi les francophones aussi bien que parmi les non francophones.

    Tu n'as qu'à chercher "en tant que francophone" sur ces forums, et tu trouveras plein d'exemples. En voice juste quelques-uns :

    pour moi en tant que francophone, quand on me demande ma domiciliation bancaire, je réponds en fournissant l'adresse de mon agence bancaire et les coordonnées de mon compte ...
    En tant que francophone, je n'ai jamais entendu parler de "fenêtre avant"...
    En tant que francophone, je crois pouvoir dire que cette phrase est correcte et peut parfaitement être comprise.

    Je ne crois pas que le manuscrit a été rédigé en qualité de thèse (je ne vois pas ce que cela voudrait dire), mais bien en tant que thèse... Marikosan, dis-moi si je me trompe. Ce manuscrit a été rédigé comme thèse, ensuite on a pu en faire autre chose.

    De toutes façons, pas d'article après en tant que.
    En tant que francophone je dirais plus facilement "j'étais absente hier".
    votre français est très très bon !
    en tant que francophone je n'ai rien à ajouter !
    Bonjour,

    En tant que francophone, j'ai un peu de difficulté à saisir la différence entre odor et odour (et même s'il y en a une)? Pourriez-vous m'expliquer les subtilités de l'anglais à ce sujet?

    En vous remerciant par avance,
    meilleures salutations
    En tant que francophone, je ne trouve aucune difficulté à prononcer Elle se les est lavées.
    en tant que francophone je dirais " la ville est devenu un enfer "
    Syrita, si tu ne sais pas si ça convient en tant qu'anglophone, comment le pourrais-je en tant que francophone ? :)
     

    jekoh

    Senior Member
    Fr - Fr
    Cet usage est abondamment attesté parmi les francophones aussi bien que parmi les non francophones.
    Tu parles beaucoup des usages des non francophones pour quelqu'un qui prétend ne pas en tirer argument...

    Quoi qu'il en soit, d'autres usages sont eux aussi abondamment attestés, comme celui décrit par Stéphane89 :
    parle français couramment (= pouvoir suivre une conversation à un rythme normal et pouvoir s'exprimer avec aisance
    ou cette définition du Wiktionnaire
    3. Dont le français est la langue véhiculaire.
    qui ne distinguent pas spécialement entre les « locuteurs non natifs » (#27) et les autres.


    (Je ne vois vraiment pas ce que tu essaies de montrer en allant chercher "en tant que francophone", qui signifie simplement que la personne qui le dit s'estime elle-même francophone.)
     
    Top