goof (prison insult)

< Previous | Next >

lapinou11

New Member
English & French - Canada
Bonjour,

Vous ne l'aurez peut-être pas entendu, mais dans les prison du Canada anglophone, le mot "goof" est parmis les plus graves insultes. On le trouve en dehors des barreaux dans des communautés avec un taux de criminalisation élevé . Je me demande s'il y a un mot semblable au Québec ou en France.

Contexte sur Urban Dictionary:
Urban Dictionary: Goof

Dans une phrase:
To snuff a goof would be glory

Ma tentative:
Buter un tel enfoiré, ça serait la gloire

Merci d'avance!
 
  • ph_l

    Senior Member
    French de France
    je crois comprendre que le registre de langue est plutôt agressif:
    crever une enflure/raclure comme lui...
    buter une crevure comme lui...
     

    Nicomon

    Senior Member
    Langue française ♀
    Dans le même ordre d'idée que raclure, il y aurait charogne / ordure / pourriture.
    Voir ce fil : you filthy fuck

    Extrait de cette page ( il y a plus) : homeless Archives - Canadian Association for Equality
    There is also the big slur that most of the general population doesn’t know, goof. A goof, in street/prison terms, is essentially a child molester, particularly one who goes after young boys. Being called a goof is akin to being slapped with a glove in an earlier time.
    Copié de cette page : Goof
    A goof is also jail slang for somebody that is: unliked,hated,someone who is considered to be no good or (NG) another jail slang term. The word goof is considered a fighting word and is one of the lowest form of words that are used in jail slang vocabulary. If somebody is called a goof, they are branded as one lowest form of inmates possible, that can be called in a correctional facility. The only other words that can closely compare are: a fuckin rat ; which is someone who snitches or tells on the other person, also a diddler; which is a fuckin sick and twisted individual who molests children and or babies.
    En français québécois il y a aussi : enfant de chienne (proche équivalent de fils de pute / bâtard).

    Mais il ne me vient pas de terme familier synonyme de pédophile / agresseur d'enfants pour le sens "child molester".
     

    ph_l

    Senior Member
    French de France
    pointeur n'est pas spécifiquement une insulte, ça désigne juste le type de délinquant (mal perçus par les autres, BTW), comme braqueur ou dealer.
     

    Laurent2018

    Senior Member
    french belgium
    Mais tous ces termes, empreints d'une rude poésie, peuvent être utilisés dans le civil aussi; dans les prisons les "goof" sont protégés (protective custody-cf Urban Dictionary), ils sont "à part" des autres détenus à cause de ce qu'ils ont commis.
    Cette notion de mise à l'écart, associée à "goof=mistake" me fait penser à "erreur de la nature" ou "tache"...?
    Too far?
     

    Nicomon

    Senior Member
    Langue française ♀
    Merci, Locape. J'ajoute la définition de pointeur extraite de cette page : Définition de : pointeur / Bob | ABC de la langue française

    pointeur(prison) Violeur, détenu incarcéré pour viol, prisonnier condamné pour affaire de mœurs (particulièrement sur mineurs) ; (par ext.) baiseur, sensuel ; enculeur

    Exemple d'utilisation :
    Enculé de pointeur ! Le cri lancé par un des prisonniers déclencha une volée d'injures similaires à traversla salle :
    — Pointeur de gosses ! — Sale pervers !
    J'ai également lu nonce... mais je ne sais pas si c'est comparable au canadianisme goof, dans ce sens :
    Noun
    nonce
    (plural nonces)
    (Britain, slang, derogatory, prisons) A sex offender, especially one who is guilty of sexual offences against children. [1975]
    1989 "assorted nonces, ponces and murderers, 'the worst men in the world' [...] on the nonce wing, where the child-killers, molesters and various perverts have to be protected from the other prisoners."
    Mais attention aux faux amis.
    Un nonce, en français, est un ecclésiastique ambassadeur du Saint-Siège auprès d'un gouvernement étranger.

    Dans le sens plus général « sale individu » il y aurait peut-être crapule ?
    B.− [Désigne un individu] Usuel. Personne sans principes, capable de commettre n'importe quelle bassesse, n'importe quelle malhonnêteté.
    Mais ça me semble moins dénigrant que ces insultes.
    [Familier] charogne, fumier, ordure, pourriture
    [Très familier] enculé, fils de pute, salaud
    [Québec] [Très familier] (maudit) chien sale, enfant de chienne
    À mon avis, on ne peut pas tomber plus bas que « pourriture ».
     
    Last edited:

    lapinou11

    New Member
    English & French - Canada
    Merci tout le monde!

    D'après vos suggestions, je crois comprendre qu'il n'y a pas d'équivalent directe issu de l'argot prisonnier.

    Bien que je voie un peu partout dans les résultats pour "goof" des connotations de prédateur sexuel, c'est pas le sens dans lequel j'entends les gens l'employer. Cependant, la discussion du mot "pointeur" est très intéressante, je ne le conaissais pas. Aussi, je dirais que l'autre sens de "goof" (blunder, silly) serait une fausse piste, car dans les milieux où "goof" se sert d'insulte on ne l'entend jamais dans ce sens là.

    "Raclure" et "pourriture" me semblent de très bonnes traductions et ont certainement cette qualité de "being slapped with a glove in an earlier time".
     
    < Previous | Next >
    Top