hériter (de) qqch / de qqn

Discussion in 'Français Seulement' started by NobodySPerfect, Feb 19, 2006.

  1. NobodySPerfect New Member

    Francais, Suisse
    Hello!
    Ma langue maternelle est le français, pourtant j'ai un problème pour former une phrase: "celui dont il hérita du trône" OU "celui dont il hérita le trône"?

    Parce qu'on dit hériter de quelque chose, mais est-ce que le dont replace le "de" ?

    Merci d'avance :)

    Note des modérateurs : Plusieurs fils ont été fusionnés pour créer celui-ci.
     
    Last edited by a moderator: Mar 7, 2017
  2. Cath.S.

    Cath.S. Senior Member

    Bretagne, France
    français de France
    Bonjour, Nobod'ys Perfect,


    Je te popose quelques solutions :

    celui dont il hérita le trône,
    celui qui lui légua son trône
    celui dont il reçut le trône en héritage.
     
  3. NobodySPerfect New Member

    Francais, Suisse
    Merci, je penchais plus pour "celui dont il hérita le trône", mais je trouvais que ça sonnait bizarre ^^

    Mercie beaucoup!
     
  4. - RG - Member

    Montréal » Québec » Canada
    Je ne saurais pas commenter sur le français d'ailleurs, mais en français canadien nous mettons obligatoirement le "de" après le verbe hériter. Donc c'est toujours hériter de quelque chose.

    Alors, selon moi, "celui dont il hérita le trône" est incorrect. Il faudra mettre "celui dont il hérita du trône".
     
  5. June Apple

    June Apple Senior Member

    France - Picardie
    French - France
    Je vais peut-être avoir l'air complètement à côté de la plaque, mais "celui à qui il succéda" me paraît moins lourd, moins compliqué, tout en ayant la même signification.
    Sinon, si on tient absolument à "hériter du trône" mon dictionnaire me dit que le verbe peut être aussi bien transitif (sans de) qu'intransitif (avec de). Si j'ai bien compris, on hérite de quelque chose, mais on hérite quelque chose de quelqu'un.

    En espérant avoir fait avancer le schmilblik.
     
    Last edited: Sep 27, 2008
  6. Bobbibounette Senior Member

    Marseille
    French-France
    :thumbsdown:

    June Apple, tu as parfaitement raison : il hérita le trône de X / X (celui) dont il hérita le trône

    […]
     
    Last edited: Sep 27, 2008
  7. Xence Senior Member

    Algeria (Arabic - French)
    Le TLF préconise trois emplois (les exemples sont de moi):

    1. Hériter de quelque chose : Il a hérité d'une maison.
    2. Hériter quelque chose de quelqu'un: Il a hérité la maison de son oncle.
    3. Hériter de quelqu'un: Il a hérité de son oncle.

    La question qui se pose maintenant est de savoir s'il est possible de combiner 1. et 3. Ce qui donnerait: Il a hérité d'une maison de son oncle ?

    Le Wiktionnaire donne les exemples suivants:
    Il a hérité des vertus de son père.
    Il a hérité de la gloire de ses ancêtres.
     
  8. Bobbibounette Senior Member

    Marseille
    French-France
    mais là les fins de phrases sont des compléments du nom
    vertus (de son père)
     
  9. June Apple

    June Apple Senior Member

    France - Picardie
    French - France
    Oui, mais, et là c'est un gros "mais" : toutes ces phrases sont ambigües, car si elles sont correctes, c'est qu'il s'agit de compléments du nom, plutôt que de compléments du verbe. Ainsi, "de son oncle" s'appliquerait à la maison (i.e. la maison appartenant à son oncle), "de son père", aux vertus, et "de ses ancêtres", à la gloire. Elles ne font donc pas réellement apparaître cette fameuse structure : "hériter de quelque chose de quelqu'un".

    Pour lever la confusion on pourrait remplacer les articles par des adjectifs démonstratifs :

    - Il a hérité de cette maison de son oncle.
    - Il a hérité de ces vertus de son père.
    - Il a hérité de cette gloire de ses ancêtres.

    Avec ces exemples-là, on voit bien que l'expression "hériter de quelque chose de quelqu'un" n'est pas correcte.
     
  10. Xence Senior Member

    Algeria (Arabic - French)
    Qu'à cela ne tienne!
    Si je dis: Il a hérité du trône de son oncle, cela m'autorise-t-il, en parlant de cet oncle, à dire: celui dont il a hérité du trône?
    Toute la question est là.

    En passant, je constate que cette forme est plus ou moins employée (à tort ou à raison, je n'en sais rien):

     
  11. Bobbibounette Senior Member

    Marseille
    French-France
    MMmmmmh, good point!

    MAIS, bouh que c'est laid ! :D
    J'en resterai donc à "celui dont il a hérité le trône" ne serait-ce que pour des raisons d'euphonie mais...

    Good point, really !
     
  12. June Apple

    June Apple Senior Member

    France - Picardie
    French - France
    Et moi je suis pour éviter ce genre de phrases, justement parce que c'est laid ^^

    J'en reste donc à ma troisième option : "celui à qui il succéda", qui résout tout et rien en même temps :D
     
  13. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je ne suis pas non plus d'accord avec RG, quoique du ne me choque pas vraiment.

    Autre exemple :

    Il a hérité des yeux bleus et du caractère de son père
    Mais
    Il est tout le portrait de son père, de qui/dont il a hérité les yeux bleus et le caractère

    Quant aux citations que Xence a trouvées, je corrigerais (et si je me trompe, on me le dira) :

    À la suite de la mort de son père, il hérite de la tâche de maître des forêts
    Mais
    ... à la mort de son père, de qui/dont il hérite cette tâche (et non de cette tâche)

    Le petit neveu de Benjamin Constant, de qui/dont il hérite l'esprit cosmopolite et l'inclination pour les lettres. (sans de)

    ... en n'indiquant que sporadiquement ce qu'il hérite de la philosophie antique (et non pas dont)


    Note : dans ce contexte, je préfère de qui à dont. Mais ça, c'est un choix personnel.
     
    Last edited: Sep 28, 2008
  14. Anna-chonger Senior Member

    Chinese
    Bonjour à tous,
    j'ai consulté les dicos […] d'après lesquels "hériter qch." et "hériter de qch." semblent avoir le même sens.
    Pourriez-vous me dire s'il y a une différence entre les deux ?

    Merci d'avance !
     
    Last edited by a moderator: Mar 7, 2017
  15. itka Senior Member

    Nice, France
    français
    C'est une question qu'on m'a déjà posée... et je n'ai pas trouvé de vraie différence. Je ne sais pas pourquoi il y a deux constructions.
     
  16. Anna-chonger Senior Member

    Chinese
    Oui, comme beaucoup d'autres verbes qui peuvent à la fois se construire avec ou sans préposition....
     
  17. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Tout ce qu'on peut dire, c'est que si le verbe n'a qu'un complément de chose, les deux constructions sont admises. Si on parle de la personne dont on hérite, on dit hériter de quelqu'un. Si le verbe a deux compléments, de s'emploie uniquement avec la personne.

    hériter (de) quelque chose
    hériter de quelqu'un
    hériter quelque chose de quelqu'un
     
  18. itka Senior Member

    Nice, France
    français
    Avec le même sens ? Il ne doit pas y en avoir tant que ça !
    Mais geostan a raison, il faut distinguer selon le contexte humain/non humain.
     
  19. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec cette 3e affirmation. C'est peut-être ce que disent les grammairiens (je n'ai pas vérifié), mais à mon avis... pas l'usage courant.

    Dirais-tu par exemple :
    J'ai hérité les yeux de mon père / le chien de mon voisin (qui a déménagé dans un immeuble où on n'accepte pas les animaux) / la maison de mes parents?
    Perso, je serais plus portée à dire des/du/de la.

    Selon Antidote, l'emploi sans de est plus soutenu, ou se dit au sens figuré. Je copie l'entrée :
     
  20. Punky Zoé

    Punky Zoé Senior Member

    Pau
    France - français
    Bonjour

    Nico, dans les exemples que tu donnes, il me semble que "de mon père", "de mon voisin" et "de mes parents" sont compléments du nom complément d'objet, pas du verbe "hériter".

    Cela dit, hériter de qqch de qqun ne me parait pas incorrect, si ? :confused: (même si le Trésor semble dire le contraire)
    ex: j'ai hérité d'un chien, de mon voisin. (avec, sans virgule ?)

    […]
     
    Last edited by a moderator: Mar 7, 2017
  21. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Oups... t'as bien raison, Pounquie. Aurais-je encore perdu une occasion de me taire? :eek:
    Moi, ça ne me paraît pas incorrect. Il serait peut-être plus soutenu de dire « j'ai hérité un chien de mon voisin » mais le d' ne me choque pas.
    Pour ce qui est de virgule ou pas, je préfère ne rien dire; je risquerais d'écrire des sonneries et de me caler davantage.

    […]

    Maintenant, si je reprends cet exemple de Xence (post 7) : Hériter quelque chose de quelqu'un: Il a hérité la maison de son oncle.
    Je serais plus portée à dire : Il a hérité de la maison de son oncle.

    Il me semble que dans un cas comme dans l'autre, « de son oncle » est complément de maison, non?
    Et que sans le « de », c'est simplement plus soutenu, comme le dit Antidote. :confused:

    Par contre, dans le contre exemple de June Apple (post 9) : il a hérité cette maison de son oncle... évidemment, ajouter « de » me semblerait incongru.
    Il a hérité une maison de son oncle ne m'agace pas non plus. C'est devant l'article défini que j'ajoute « de ».
     
    Last edited by a moderator: Mar 7, 2017
  22. geostan

    geostan Senior Member

    English Canada
    Je laisse la parole à Grevisse :

    °Hériter de qq. ch. de qqn est rare et peu recommandable ; les deux régimes ne sont pas là différenciés, sans compter que le double de ne plaît pas aux oreilles délicates ; cela choque moins avec dont et surtout avec en.
     
  23. Nicomon

    Nicomon Senior Member

    Montréal
    Français, Québec ♀
    Je n'y peux rien... mes oreilles délicates (ou québécoises, c'est selon) préfèrent le double de, dans l'exemple : Il a hérité (de) la fortune de son oncle millionnaire.
    Il a hérité une fortune de son oncle... ne veut pas dire que l'oncle a légué à son neveu toute sa fortune en héritage.
     
    Last edited: Mar 27, 2010
  24. Jean-Pierre Balussou New Member

    French
    Cela me semble pourtant simple : le verbe hériter s'emploie exactement comme le verbe recevoir.
    J'ai donc hérité (reçu ) une maison de ma tante. C'est la maison que j'ai héritée ( que j'ai reçue ) de ma tante...
     
  25. Maître Capello

    Maître Capello Mod et ratures

    Suisse romande
    French – Switzerland
    Ce n'est pas si simple parce que le verbe hériter peut se construire soit comme recevoir (hériter qqch de qqn), soit avec la préposition de précédant ce qui est légué (hériter de qqch de qqn).

    P.S.: Bienvenue sur les forums, Jean-Pierre ! :)
     
  26. airinargent

    airinargent Senior Member

    Spanish Chile
    Bonjour,
    Faudrait-il dire:
    J'ai hérité d'un appartement au centre-ville ou
    J'ai hérité un appartement au centre-ville
    ou les deux seraient possibles?
     

Share This Page

Loading...