histoire à me faire dormir debout

buketturk

Senior Member
Turkish
Bonjour,

Nos entretiens de jadis, si riches de noble sagesse, si instructifs pour moi, si consolants pour lui qui savait combien je l'admirais, ont fait place aujourd'hui à une éternelle histoire dont le sujet me fait dormir debout.
(source : Méditerranée Lever du soleil - Vie d`Adrien)

Dans cette phrase, l'auteur n'a pas dit "une histoire à dormir debout" mais "une histoire dont le sujet me fait dormir debout". Donc, selon vous, ça c'est aussi "une histoire à dormir debout" (une histoire qu'on a peine à croire, invraisemblable), ou bien c'est "une histoire dont le sujet lui ennuie à mourir" ?

Merci d'avance.
 
  • trans-latour

    Senior Member
    Français of France
    J'imagine le contexte: l'Empereur Adrien ne devait surement pas raconter des histoires invraisemblables (des "histoires à dormir debout") mais il devait, sans doute, raconter toujours les mêmes anecdotes que l'auteur du texte finissait par trouver "terriblement ennuyeuses" (au point de le faire, figurativement, "dormir debout").
     
    Last edited:

    trans-latour

    Senior Member
    Français of France
    Le doute était permis
    Adrien.jpg

    Il me semblait avoir reconnu le style de Marguerite Yourcenar.
    Je n'ai pas vérifié et me suis seulement concentré sur la question.
    Je m'aperçois que le héros du livre n'était pas celui imaginé...mais est-ce que cela change la réponse? Il faudrait connaître le style de l'auteur et le contexte pour être plus précis.
     
    Last edited:

    ain'ttranslationfun?

    Senior Member
    US English
    Just some shots in the dark:

    "that put me to sleep"? "that leave me slack-jawed"? "that make my eyes glaze over"?

    Or "that leave me gobsmacked"? "that stretch my imagination"? "that I find hard to swallow"?

    (These may not all be the appropriate register.)
     
    Last edited:
    Top