il serait évident qu’elle devait/doit/devrait partir sans trainer

< Previous | Next >

Alessa Azure

Senior Member
russe
Bonjour,

Le contrôleur du train dit à Arsène et à Normand :

Si votre tante habitait près de la frontière, il serait évident qu’elle devait/doit/devrait partir sans trainer.

Arsène et Normand se sont approchés de la zone maritime, interdite d'accès. Le contrôleur leur explique qu'ils ne doivent pas franchir les barrières et leur demande où vit leur tante. Normand lui dit alors le nom du village.

Pourriez-vous me dire s'il vous plait quel temps je dois employer ?

Merci
 
  • nicduf

    Senior Member
    français
    Ce village est-il situé près de la frontière ? Les paroles du contrôleur que vous rapportez sont-elles celles qu'il a effectivement prononcées ( on pourrait les mettre entre guillemets) ou bien vous nous les "racontez"?(discours direct ou indirect?)
    La situation que vous résumez se situe -telle avant ou après les paroles du contrôleur ? (avant sans doute, mais alors pourquoi n'avoir pas mis ce résumé en introduction des paroles ?)

    Les réponses à ces questions ont leur importance pour le choix des temps.
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    S'agit-il d'une vraie condition ou est-ce un exemple de si adversatif ? Dans le premier cas, la condition est-elle réelle ou irréelle ?

    La tante habitait-elle près de la frontière auparavant et habite-t-elle toujours au même endroit à ce moment-là du récit ? Pourquoi le contrôleur dit-il que la tante devait/doit/devrait partir sans tarder ? Y a-t-il – ou y avait-il – une raison impérieuse pour qu'elle le fasse ?
     

    jekoh

    Senior Member
    Fr - Fr
    Pourquoi pas plutôt Si votre tante habite près de la frontière ?

    Faut-il comprendre que le sens est :
    [Heureusement qu'elle n'habite pas près de la frontière, car] si elle habitait près de la frontière, il est évident que...
     
    Last edited:

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Merci. :)

    Ce village est assez proche de la frontière, mais il n'est pas tout près. Oui, j'ai fait un copier-coller des paroles du contrôleur. Oui, j'ai inversé l'ordre, je ne sais pas pourquoi.

    C'est une condition irréelle parce que leur tante n'habite pas trop près de la frontière ; là où elle est, ce n'est pas un endroit trop dangereux. Oui, elle habite toujours la même maison. En fait, c'est une tante fictive : Normand l'a inventée pour justifier leur présence près de la frontière. Les gens pensent que la zone maritime est habitée par des forces maléfiques ou des monstres et ceux qui habitent trop près de la frontière quittent la région.

    Faut-il comprendre que le sens est :
    [Heureusement qu'elle n'habite pas près de la frontière, car] si elle habitait près de la frontière, il est évident que...
    Oui.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Dans ce cas, le conditionnel devrait me paraît nécessaire :
    Si votre tante habitait près de la frontière, il est/serait évident qu’elle devrait partir sans trainer.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Oui, car c'est alors bien une condition irréelle vu que la tante n'habite pas près de la frontière. La conséquence n'est donc que purement hypothétique et se met ainsi au conditionnel.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Le conditionnel passé me semble également possible.
    Certainement, encore que cela dépende du sens voulu :

    Si votre tante habitait près de la frontière, il est/serait évident qu'elle devrait partir sans traîner. → Elle devrait partir maintenant.
    Si votre tante habitait près de la frontière, il est/serait évident qu'elle aurait dû partir sans traîner. → Elle devrait être déjà partie (depuis longtemps).

    C'est toutefois bien un conditionnel dans les deux cas. :) Le mode conditionnel a deux temps : le présent et le passé. Mais par abus de langage, on dit souvent conditionnel pour conditionnel présent.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Merci beaucoup. D'après vous, quelle option est meilleure ?

    1.
    A. Si votre tante habitait près de la frontière, il est évident qu'elle devrait partir sans traîner.
    B. Si votre tante habitait près de la frontière, il serait évident qu'elle devrait partir sans traîner.

    2.
    A. Si votre tante habitait près de la frontière, il est évident qu'elle aurait dû partir sans traîner.
    B. Si votre tante habitait près de la frontière, il serait évident qu'elle aurait dû partir sans traîner.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Le tour impersonnel il est évident que fonctionne comme une sorte de présentatif de vérité générale, qui peut d'ailleurs être omis :

    1. Si votre tante habitait près de la frontière, il est évident qu'elle devrait partir sans tarder.
    2. Si votre tante habitait près de la frontière, il est évident qu'elle aurait dû partir sans tarder.

    Je préfère donc la solution au présent : il est évident.

    Quant au choix entre (1) et (2), tout dépend du contexte, mais c'est a priori plutôt (2) qui convient.

    P.S.: Je préfère partir sans tarder à partir sans traîner
     
    < Previous | Next >
    Top