It'd better be done by the time I get back

Charlie Parker

Senior Member
English Canada
L'autre jour j'ai laissé quelques élèves jouer avec des lettres magnétiques. Le but est d'épeler des mots. C'est une façon amusante d'améliorer l'orthographe. J'ai dit à trois élèves de ranger les lettres, mais ils ont continué de jouer. J'ai dû donner quelque chose à ma collègue dans la salle à côté, ce qui me prendrait moins d'une minute. Je voulais dire la phrase en titre en bon français. Je pense que j'ai dit quelque chose comme : « Vous avez intérêt que ça soit fait quand je reviendrai », mais je ne suis pas sûr que ça exprime bien ce que je veux dire. Voici quelques autres propositions :
Ça a intérêt à être fait avant que je revienne.
Il y a intérêt à ce que ce soit fait...

Selon vous, quelle est la façon la plus naturelle de dire ça ? Merci d'avance.
 
  • tilt

    Senior Member
    French French
    Ce que tu as dit me semble parfaitement correct et naturel !
    Tes deux autres propositions sont bonnes aussi, mais Vous avez intérêt... me viendrait plus facilement.

    Sinon, tu peux envisager Il vaudrait mieux (pour vous) que ce soit fait...
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    J'aime la suggestion de Tilt, sans le mot « intérêt ».
    Sinon je dirais : Vous avez intérêt à le faire avant que je revienne/ à l'avoir fait à mon retour.
    Au subjonctif, je suis portée à ajouter « à ce » : Vous avez intérêt à ce que se soit fait à mon retour / quand je reviendrai.

    En québécois, ce serait : Ç'a besoin d'être fait / C'est mieux d'être fait / Vous êtes mieux * de l'avoir fait quand je vais revenir.

    * : Ëtre mieux de
    est une variante québécoise de faire mieux de / avoir intérêt à - On en a parlé sur ce fil
     

    joelooc

    Senior Member
    French (Provence)
    "il y a intérêt à ce que ce soit fait avant que je revienne" a l'avantage de présenter des structures pédagogiquement enrichissantes mais assez peu actuelles, du moin en France ou la résistance a capitulé depuis longtemps devant l'usage le plus élémentairement utilitaire. Si par "naturel" vous entendez "immédiatement compréhensible par une majorité" je suggèrerais le légèrememnt menaçant "il vaudrait mieux pour vous que ce soit fait quand je reviens"
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Si par "naturel" vous entendez "immédiatement compréhensible par une majorité" je suggèrerais le légèrememnt menaçant "il vaudrait mieux pour vous que ce soit fait quand je reviens"
    Comme tilt, donc (qui a mis des points de suspension après fait).;)
    Sauf que moi c'est le futur proche « quand je vais revenir » qui me viendrait.

    Par « naturel », j'entends « ce que je dirais spontanément ». Sans réfléchir à une traduction possible.
    Comme mes variantes québécoises.

    Ajout : J'ai trouvé cet exemple bilingue avec la variante « Il y a intérêt à ce que » :
    Il y a intérêt à ce que la voiture soit réparée la semaine prochaine, sinon je vais me fâcher!
    The car had better be fixed next week, or I'm going to get annoyed!
    Mais bon, c'est un exemple de dico de traduction, justement. Pas spontané...
     
    Last edited:

    pointvirgule

    Senior Member
    langue française
    Je trouve it better be / vous avez intérêt un peu menaçant pour un contexte scolaire, non ?
    Perso, j'aurais plus tendance à dire : Je m'attends à ce que ce/ça soit fait quand je reviendrai.
    (Dit sur un ton péremptoire, et même si c'est plus proche de I expect...)
     
    Last edited:

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Merci mes amis pour toutes vos propositions. Vu le commentaire de pointvirgule, je ferais mieux peut-être d'éviter « avoir intérêt à » et de me contenter de « Je m'attends à ce que ce soit fait...» ou de « Il vaudrait mieux que ce soit fait...»
     

    tilt

    Senior Member
    French French
    Je dirais que Il vaudrait mieux que... est à peine moins menaçant que Vous avez intérêt à... Dans les deux cas, il y a promesse de représailles en cas de désobéissance !
    Mais justement, si tu as envisages réellement de punir les élèves, ou même si tu veux seulement les en convaincre, je ne vois pas de problème à employer ces formulations.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Un peu dans le même ordre d'idées que la suggestion de pv (salut ;)), il y aurait aussi le non péremptoire :

    Je compte sur vous pour que ce soit fait à mon retour / quand je reviendrai.

    Si tu demandes gentiment, ils n'oseront peut-être pas refuser. ;)




     

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Merci pour cette observation tilt. Je devrais dire que je plaisante un peu avec mes élèves. Je suis à moitié sérieux. S'ils n'avaient pas rangé à temps, le pire que j'aurais fait serait de leur donner quelques minutes de colle avant de sortir en récréation. Merci, Nico, pour cette dernière suggestion. Je peux certainement l'utiliser une autre fois dans une situation semblable.
     

    msc22

    Member
    French - France
    Charlie Parker, j'ai une question concernant la phrase anglais initiale. Pourquoi est-ce 'get back' et non pas 'come back' ? J'ai du mal à comprendre dans quel cas utiliser chacun de ces mots. Merci !
     

    petit1

    Senior Member
    français - France
    Bonjour Charlie,
    Si tu plaisantes avec tes élèves tu peux leur dire:
    "Attention, ça va chauffer si vous n'avez pas fini quand je reviendrai!"
     

    Charlie Parker

    Senior Member
    English Canada
    Bonjour msc22. I don't know whether I can adequately explain my use of "get" here. I'm afraid it's a verb with a million different meanings. I could easily have said "by the time I return/come back", but "get back" comes more readily to mind. We use the verb "get" with adverbs of place: "get there/here/back/home/far etc." Merci pour cette suggestion, petit1. Ça me rappelle « Ça va barder » mais je pense que c'est trop fort.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    [...]Ça me rappelle « Ça va barder » mais je pense que c'est trop fort.
    C'est justement ce que j'allais suggérer en lien avec la suggestion de petit 1, parce que je serais plus portée à dire « barder » que « chauffer ».
    Dit aussi sur le ton de la plaisanterie (tongue in cheek), bien sûr. ;)
     
    < Previous | Next >
    Top