Je faisais mes devoirs à coups de claques

Latoroslka

Senior Member
polish
Eudes Séméria dans son livre „Quatre peurs qui nous empêchent de vivre” cite une patiente qui a du mal a écrire correctement (ou bien: qui a peur de faire une faute d'orthographe). On ne sait pas trop de sa famille et du contexte, seulement que:
(...) quand j'étais petite, je faisais mes devoirs à coups de claques. À la maison, on me traitait souvent de bonne à rien. Mon père me prédisait un avenir lamentable et ma mère se moquait de ma “bêtise”.
Cette expression – à coups de claques – me pose un certain problème: s'agit-il des coups physiques, d'un idiome que je ne connais pas ou bien d'une manière métaphorique de dire qu'elle a été insulter en faisant ses devoirs? D'où vient cette expression un peu pléonastique?
 
  • JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    D'où vient cette expression un peu pléonastique?
    coups de" signifie "à l'aide de, en ayant recours à", on ne peut pas dire que ce soit 'pléonastique'.

    À coups de. Ils les assommeraient à coups de pierre (Zola, Débâcle,1892, p. 462). Au fig., péj. À l'aide de, en ayant recours à des procédés expéditifs et inefficaces. À coups de théories. Le bloc des faits acquis était trop compact pour qu'on pût l'entamer à coups d'articles de presse .
    TLFi
    locution À coups de : à l'aide de. Traduire à coups de dictionnaire.
    Le Robert
     

    Latoroslka

    Senior Member
    polish
    coups de" signifie "à l'aide de, en ayant recours à", on ne peut pas dire que ce soit 'pléonastique'.
    Merci beaucoup! Il s'avère que depuis des années je comprenais mal cette locution:eek:, après "donner coup de pied" ou "coup de main" je pensais intuitivement qu'il s'agissait ici de "battre qqn"... merci!
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Attention quand même. On ne peut pas dire que "à coups de" signifie "à l'aide de, en ayant recours à", en laissant tomber la fin de la définition :"des procédés expéditifs et inefficaces".
    Dans "à coups de claques" ou "à coups de gifles", le mot "coup" me paraît toujours comporter son sens d'origine lié à "frapper", comme dans "à coups de marteau, à coups de cognée, à coups de pied, à coups de poing". L'instrument qui donne les coups est remplacé par "claques" ou "gifles", mais le sens propre lié à la signification "frapper" ou pour le moins à une intention agressive est toujours perceptible à mon sens.
    Nénamoins, ces expressions "à coups de claques" ou "à coups de gifles" sont moins concrètes que les autres. On peut dire qu'on a donné des coups de marteau, des coups de cognée, des coups de pied ou des coups de poing mais pas qu'on a donné des coups de claques ou des coups de gifles. On a simplement donné des claques ou des gifles. Cela montre bien le côté légèrement pléonastique de ces expressions, néanmoins assez largement employées.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Il y a tout de même des emplois assez figurés où le coup est purement imagé, sans agressivité, cf. TLFi :
    À coups de théories. Le bloc des faits acquis était trop compact pour qu'on pût l'entamer à coups d'articles de presse (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p. 13).

    Pour moi, dans l'expression à coups de, il y a surtout une certaine répétition, une insistance, une grande quantité, un peu comme dans à force de.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Bien sûr, mais à coup de claques ne figure quand même pas dans les emplois sans agressivité !
    Il y a évidemment l'idée d'une certaine répétition, celle des coups, justement !
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Quand on dit "faire quelque chose à coups de X ", puisque le sens est "à l'aide de/ en ayant recours à X ", le sujet est celui qui a recours à X*. La patiente a à priori voulu dire On me faisait faire mes devoirs à coups de claques ou Je faisais mes devoirs sous les claques (comme on dit sous les coups), mais dit tel quel, Je faisais mes devoirs à coups de claques laisse entendre qu'elle ne faisait pas que subir les claques traumatisantes et qu'elle s'en servait d'une manière ou d'une autre pour faire ses devoirs. Ses parents voyaient manifestement une utilité à la frapper, mais elle semble dire qu'inconsciemment ou non, elle adhérait au procédé.
    Ou alors s'exprime-t-elle mal ?

    * Exemples en ligne :
    - Du Rieu rejoignit lentement le groupe, se pencha sur l'étudiant et le ranima à coups de claques.

    - Les mêmes flics que précédemment le réinterrogent, mais à coups de claques cette fois.
    - Ce n'est pas que l'éducation des enfants, c'est celle des poètes qui se fait à coups de gifles.
    (Proust)
    - Vendée : un père et une mère éduquaient leurs enfants à coups de claques.
    - XV de France: une nouvelle génération qui grandit à coups de claques. (on semble vouloir dire que les défaites de l'équipe la font grandir et gagner en maturité ; l'image n'est pas des plus heureuses)
     

    nicduf

    Senior Member
    français
    Il ne me semble pas évident que cette nuance soit ici présente.Elle le serait davantage si l'on trouvait " Je ne faisais mes devoirs qu'à coups de claques" formule dans laquelle elle reconnaitrait la nécessité de l'emploi de ce moyen coercitif pour faire l'obliger à faire ses devoirs.
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    dit tel quel, Je faisais mes devoirs à coups de claques laisse entendre qu'elle ne faisait pas que subir les claques traumatisantes et qu'elle s'en servait d'une manière ou d'une autre pour faire ses devoirs. Ses parents voyaient manifestement une utilité à la frapper, mais elle semble dire qu'inconsciemment ou non, elle adhérait au procédé.
    Il ne me semble pas évident que cette nuance soit ici présente.
    :thumbsup:
    Sûrement pas, vu le contexte:
    Eudes Séméria dans son livre „Quatre peurs qui nous empêchent de vivre” cite une patiente qui a du mal a écrire correctement (ou bien: qui a peur de faire une faute d'orthographe).
    La patiente a visiblement été traumatisée par les claques qu'elle recevait et s'en ressent encore.

    Ou alors s'exprime-t-elle mal ?
    C'est ce que je pense.
     
    Top