Je me suis adressé au shérif pour qu'elle la suive - temps

< Previous | Next >

Taman

Senior Member
Polish - Poland
Je me suis adressé au shérif pour qu'elle la suive.

Pourquoi le subjonctif présent a été utilisé s'il s'agit du passé ?
 
  • Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    La personne s'est nécessairement adressée au shérif pour qu'ensuite celui-ci fasse en sorte qu'elle la suive. L'action de suivre se passe après l'action de s'adresser. On devrait donc utiliser le futur du passé pour le second verbe, mais comme il n'existe pas de tel temps au subjonctif, on utilise à la place le subjonctif présent.
     

    Hildy1

    Senior Member
    English - US and Canada
    En principe on pourrait utiliser l'imparfait du subjonctif:
    - Je me suis adressé au shérif pour qu'elle la suivît.
    ... pour que tu la suivisse, que nous la suivissions, etc.

    Mais cette forme, fréquente aux siècles passés, est rare aujourd'hui.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    L'imparfait du subjonctif ne serait guère adapté avec un verbe principal au passé composé comme ici. C'est essentiellement avec un verbe au passé simple ou à l'imparfait qu'il s'emploie dans la langue littéraire.

    Je me suis adressé au shérif pour qu'elle la suive. :thumbsup: → courant et correct
    Je me suis adressé au shérif pour qu'elle la suivît. :thumbsdown: → inadapté, incohérence des temps
    Je m'adressai au shérif pour qu'elle la suivît. (:thumbsup:) → correct, mais usité exclusivement à l'écrit dans la langue littéraire

    Quoi qu'il en soit – et là je m'adresse aux apprenants du français – il faut seulement savoir que ce temps existe et le reconnaître lorsqu'on le rencontre, mais il vaut mieux l'oublier lorsque il s'agit de rédiger un texte. Pour plus de détails, voir le fil Usage du subjonctif imparfait dans la langue courante.
     
    < Previous | Next >
    Top