je suis force de proposition

garotopunkrock

Senior Member
Portuguese (Brasil)
Bonjour à tous.
Que veut dire: "Je suis force de proposition...":confused:
Contextes:

1) Je suis force de proposition pour le progrès (chasse aux gaspillages, …)
2) Dans ce contexte je suis force de proposition et je définis le budget et les marges de manoeuvre
3)
je suis force de proposition auprès de mon client et je vais lui faire une recommandation pour orienter son choix sur un papier spécial. […]


Merci.
 
Last edited by a moderator:
  • Aoyama

    Senior Member
    français Clodoaldien
    Oui, le lien donné aimablement par lectrice traite bien de la même chose, mais je n'y vois pas vraiment d'explication.
    Cette expression reste (pour moi) à la limite de l'incompréhensible ("non-sense" dit quelqu'un avec raison).
     

    Aoyama

    Senior Member
    français Clodoaldien
    Oui, merci encore pour ce lien.
    Cela reste du jargon prétentieux, entre proactif et le reste.
    Mais, à bien regarder, on peut quand même comprendre la formule comme étant une ellipse : "je suis une force [qui fait] de(s) propositions", avec un S qui manque au titre du fil.
    Je dirais : "je suis attentif aux innovations" ...
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Bonjour,

    Certes, "force de proposition" appartient à un jargon d'entreprise prétentieux et est à placer sur le même plan (ou à jeter dans la même poubelle :D:p ?) que "proactif" , mais cette expression ne signifie pas "être attentif aux innovations".

    Voir le contenu du second lien donné par lectrice, sous l'intitulé "Objectifs" :
    Affirmer ses idées et savoir les promouvoir.
    Faire adhérer et adopter ses propositions : se faire entendre au sein de l'équipe.
    Les verbes sont mal construits (il faudrait dire "faire adhérer à ses propositions et les faire adopter") mais cela donne l'idée générale. Il s'agit de suggérer des idées ou des actions et de convaincre les supérieurs hiérarchiques qui, eux, prendront la décision d'adopter ces propositions...

    Voici d'ailleurs un autre fil sur le même sujet.

    L'emploi de "proposition" au singulier est à comprendre comme une tâche générale, éventuellement quotidienne, qui consiste à faire de multiples propositions. C'est comme "la force de vente", où le mot "vente" est également au singulier, même si on attend d'un vendeur qu'il fasse plus d'une vente :rolleyes:...
     
    Last edited:

    Aoyama

    Senior Member
    français Clodoaldien
    L'emploi de "proposition" au singulier est à comprendre comme une tâche générale, éventuellement quotidienne, qui consiste à faire de multiples propositions. C'est comme "la force de vente", où le mot "vente" est également au singulier
    Hum, je peux comprendre "vente" comme étant un terme général/générique (la vente), mais "la proposition" ... "C'est un as de la vente", oui, "c'est un pro de la proposition" ... ?
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Bonjour

    Ce qui me trouble dans cette discussion, c'est l'utilisation à la première personne et c'est qu'on réduise cette expression à du "développement personnel dans l'entreprise". Il me semble que l'expression existait avant qu'elle ne soit reprise dans ce contexte, non ?

    Elle me semble relever plus de la sociologie des groupes, et je ne l'imagine pas avec un "s" à proposition. Dire de quelqu'un ou d'un groupe de personnes qu'il est une force de proposition c'est dire qu'ils adoptent une attitude constructive.

    Dirait-on "c'est une force d'oppositions" ? On peut être dans la proposition comme on peut être dans l'opposition, il me semble.
     

    Aoyama

    Senior Member
    français Clodoaldien
    Dirait-on "c'est une force d'oppositions" ? On peut être dans la proposition comme on peut être dans l'opposition, il me semble.
    L'analogie entre opposition et proposition est intéressante. Je ne la suis pas complètement. Force d'opposition, oui, sans problème, force de proposition, dans un contexte politique, oui, dans un contexte "marketing", moins. Mais, d'accord, ça se discute.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Ce qui me trouble dans cette discussion, c'est l'utilisation à la première personne et c'est qu'on réduise cette expression à du "développement personnel dans l'entreprise".

    Réduire, peut-être, mais c'est de là (post n° 1) qu'est partie la discussion.
    Dans ce contexte, l'emploi de la première personne ne me choque pas... enfin, pas plus que le jargon utilisé. Si, dans une offre d'emploi, on trouve "Vous êtes force de proposition", il est normal que les candidats utilisent la première personne pour décrire, par exemple, leur poste actuel ou précédent.

    Quant à la proposition au singulier, si on remplaçait "force de proposition" par "force d'exécution", on en serait probablement moins choqué. Si ce sont des niveaux hiérarchiques qu'on définit : la décision, la proposition et l'exécution, je pense que le singulier s'impose.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    Rebonjour Punkette,

    De politique ? Le 1, à la limite, mais avec le 2 et le 3, je pense qu'on utilise plutôt le jargon du management.

    Quand bien même, pour en revenir au sujet, que la force soit d'opposition, de proposition, de vente ou de frappe, il me semble que cette force accomplit quelque chose de générique, qui appelle le singulier. Non ?
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    De politique ? Le 1, à la limite, mais avec le 2 et le 3, je pense qu'on utilise plutôt le jargon du management.
    Je parlais du premier et peut-être parce que la cuisine interne de l'entreprise privée m'est un peu étranger, je connais plus de cas d'utilisation de l'expression dans la vie sociale.

    Quand bien même, pour en revenir au sujet, que la force soit d'opposition, de proposition, de vente ou de frappe, il me semble que cette force accomplit quelque chose de générique, qui appelle le singulier. Non ?
    Oui, nous sommes d'accord, générique ou de principe, au singulier.
     

    garotopunkrock

    Senior Member
    Portuguese (Brasil)
    Je ne savais pas que "je suis force de proposition" serait polémique. La phrase numéro 1, je l'ai trouvé dans un document de M i c h e l i n, lequel je devais traduire. Les autres deux phrases, je les ai recherché sur Internet pour que j'aie pu comprendre mieux la phrase...

    Avec toute cette discution je viens de découvrir que cette expression n'est pas tellement facile de comprendre; au contraire, pour moi... elle est lourde...

    Mais j'ai bien aimé la discution!

    Merci vraiment à tous!
     

    PatriceD

    Senior Member
    Français - France
    Voyons un peu le jargon...

    Je suis force de proposition...
    , c'est :
    - j'ai des idées structurées (donc je connais le domaine, s'il est très technique) ;
    - ces idées sont positives (le contraire serait la "critique stérile") ;
    - ces idées sont applicables (ou réalistes - dépend du contexte) ;
    - je suis capable de les faire passer (comportement dans le groupe).
     
    Top