je vous sais/saurais gré / je vous suis/serais reconnaissant - savoir gré / être reconnaissant, obligé, etc.

uman

Senior Member
English; USA
Bonjour,

Y a-t-il une différence (de sens, de registre, ou autre) entre "Je vous en sais gré." et "Je vous en suis reconnaissant."? Si oui, laquelle?

Merci.

Note des modérateurs : Plusieurs fils ont été fusionnés pour créer celui-ci.
 
Last edited by a moderator:
  • jierbe31

    Senior Member
    French from France
    Bonjour,

    A mon avis, les deux expressions sont exactement synonymes.
    Toutefois, il me semble que la première est d'un registre plus soutenu que la seconde.
    Mais ce n'est là que mon avis et je ne suis pas spécialiste de la langue.
    Attends l'avis d'experts qui ne manqueront sûrement pas.
    Have a nice day.:)
     
    Last edited by a moderator:

    Noala

    New Member
    France
    Bonjour,
    Ici "Je vous en sais gré" ("sais" du verbe savoir) signifie que je sais que vous m'êtes reconnaissant. Ce qui ne signifie pas la même chose que "Je vous en suis reconnaissant".

    Par contre "Je vous en suis gré" (verbe être) et "Je vous en suis reconnaissant" signifie la même chose.

    En espérant vous avoir aidé.
     
    Last edited by a moderator:

    Subtitling girl

    Senior Member
    Belgium - French
    Je n'ai jamais rencontré la forme "être gré". "Savoir gré" signifie en effet "être reconnaissant", mais comme dit plus haut, dans un style de langage plus soutenu.
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Ici "Je vous en sais gré" ("sais" du verbe savoir) signifie que je sais que vous m'êtes reconnaissant. Ce qui ne signifie pas la même chose que "Je vous en suis reconnaissant".
    Par contre "Je vous en suis gré" (verbe être) et "Je vous en suis reconnaissant" signifie la même chose.
    Bonjour Noala et bienvenue sur les forums ! :)

    Désolée de vous contredire, mais la seule expression correcte est "savoir gré à qqun de qqch", être gré n'existe pas selon l'Académie Française :
    L’expression par laquelle on exprime sa reconnaissance est savoir gré (à quelqu’un) de (ou, plus rarement, pour) quelque chose, non être gré. On écrit donc Je vous saurais gré, non je vous serais gré.
    Et savoir gré est équivalent à être reconnaissant, mais est utilisé principalement dans les formules de politesse. Voir ici.
     
    Last edited by a moderator:

    itka

    Senior Member
    français
    :thumbsup: D'accord avec toi, Punky !

    Ton lien donne toutes les précisions.
    La faute courante que font les Français est d'employer le verbe être au lieu du verbe savoir :
    je vous suis gré:cross:
    je vous sais gré :tick: = je vous suis reconnaissant(e)
     

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    Je suis tout à fait d'accord aussi. Si Zoé ne l'avait pas déjà fait... j'aurais donné exactement le même lien vers le site de l'OQLF. :)

    Une autre faute courante est d'accorder gré - à tort - devant un pronom pluriel, comme s'il s'agissait d'un participe passé.

    Extrait de la même page...
    Rappelons aussi que, même si cette expression est synonyme de « nous vous sommes reconnaissants », le mot gré est un substantif qui correspond à reconnaissance et non un adjectif ou un participe passé, comme sa graphie pourrait le laisser supposer, d’où son invariabilité.
     

    Dancinglonely

    Senior Member
    italy
    Je vous serais obligé de me renvoyer…

    pouvez vous m'expliquer cette phrase? merci!!!erika
     
    Last edited by a moderator:

    arundhati

    Senior Member
    French - France
    "Je vous serais obligé..." est sans doute un peu désuet, mais s'utilise encore couramment dans le langage formel.
    On peut dire effectivement aussi "Je vous saurais gré..."
     

    JeanDeSponde

    Senior Member
    France, Français
    Obliger quelqu'un signifie se lier quelqu'un par une "dette morale", c'est à dire par une obligation à la suite d'un service rendu. On parle aussi d'être l'obligé de quelqu'un = devoir quelque chose à quelqu'un.
    Je vous serais obligé de me renvoyer... signifie donc Si vous me renvoyez [ça], vous me rendriez service et je vous rendrai un jour ce service.
     

    Pinairun

    Senior Member
    Tiré du CNTRL:

    Obliger

    [Pour assurer qqn à l'avance qu'on lui sera reconnaissant d'un bienfait] En me rendant ce service vous n'obligerez pas un ingrat (Ac. 1838-1935).

    [Dans des formules de politesse] Vous m'obligerez extrêmement, infiniment (Ac.). À Georges Sand. Paris, mi-février 1872. Chère bon maître, Pouvez-vous, pour le Temps, écrire un article sur Dernières chansons? Cela m'obligerait beaucoup. Voilà (FLAUB., Corresp., 1872, p.350).

    Salut
     

    XPditif

    Senior Member
    français (France)
    Bonjour à tous!
    Ma question peu sembler absurde, mais comme je suis sur d'avoir déjà rencontré ces deux formes,
    sont-elles toutes les deux correctes?

    En effet, être se rapproche de "je vous serais reconnaissant" (déformation moderne passée dans le langage),
    alors que savoir sent l'archaisme, et donc me parait plus régulier.

    Qu'en pensez vous?

    Merci pour toutes vos réponses!
    Cordialement,
    J.A.
     

    xmarabout

    Senior Member
    French - Belgium
    Bonjour,

    Je vous saurais gré est la forme correcte (et signifie bien je vous serais reconnaissant de...)

    […]
     
    Last edited by a moderator:

    XPditif

    Senior Member
    français (France)
    Merci à tous les deux pour l'insight!
    A noter que l'emploi avec être fautif ne date pas d'aujourd'hui...
    Et qu'il va sans doute perdurer...
    Encore merci,
    ;)
     

    Marseille302

    Member
    American English
    Bonjour !

    Je trouve la conversation d'en haut bien intéressante et éclairante, car aujourd'hui je suis tombé sur cette locution dans une lettre.

    Je vois sur la page BDL (qui est liée) que l'on peut comprendre le sens du verbe "savoir" comme synonyme de "être conscient de."

    A votre avis, est-il également possible de le concevoir comme "vivre/connaître/expérimenter" ?

    "J'expérimenterais gré si vous...."

    Merci d'avance pour toute réponse. (Veuillez me corrigez d'autres fautes éventuelles, SVP :) )
     

    Koalazang

    Senior Member
    French
    Ne venez pas compliquer les choses :b

    Je trouve déjà que savoir gré pour signifier être reconnaissant est une utilisation fautive puisque gré signifie qui accepte […].

    Selon moi,

    « Je vous saurais gré de faire passer l'information. » Pas de problème : Si l'information passe, je saurais alors que vous avez accepté.

    Or,

    « Je sais gré au facteur de faire du bon travail chaque matin. » Douteux... C'est un calque d'une mauvaise utilisation (en effet, il y a toujours plus de personnes qui commettent des erreurs) de savoir/être reconnaissant puisque ces deux-là coexistent.
     
    Last edited by a moderator:

    Chimel

    Senior Member
    Français
    Je trouve déjà que savoir gré pour signifier être reconnaissant est une utilisation fautive puisque gré signifie qui accepte […].

    Selon moi,

    « Je vous saurais gré de faire passer l'information. » Pas de problème : Si l'information passe, je saurais alors que vous avez accepté.
    Où diable avez-vous trouvé cela ? :confused:

    A l'origine, gré était un synonyme d'accord, d'assentiment, mais ne voulait pas dire "qui accepte". Même si on voulait encore utiliser ce terme dans un sens qui n'a plus cours depuis des lustres, on ne pourrait pas dire "Je vous sais gré de..." dans le sens de "je sais que vous êtes d'accord pour".

    De toute façon, en 2012 et depuis pas mal de temps déjà, gré n'est plus utilisé que dans des locutions figées telles que bon gré mal gré, de son plein gré, de gré à gré... ou savoir gré, dans le sens de "être reconnaissant".
     

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    A votre avis, est-il également possible de le concevoir comme "vivre/connaître/expérimenter" ?
    Oui, pourquoi pas, mais j'aurais dit « éprouver, ressentir, manifester [un sentiment de gratitude] [envers qqn] ». Sachant que c'est bien sa propre gratitude que l'on ressent, et non celle de l'autre. Ces verbes peuvent t'aider à comprendre le sens de l'expression, mais ils ne doivent en aucun cas se substituer à savoir dans l'expression elle-même :
    "J'expérimenterais gré si vous...."
    :cross:
     

    demon001

    Senior Member
    French, English(USA)
    J'ai récemment employé l'expression: «je vous saurais gré» […]
    [Cette] expression [est]-elle encore employé[e] de nos jours? Si non, qu'est-ce qui [l']a remplacé?
    (NB: j'ai quitté la France il ya plus de trente ans et n'ai guère, maintenant, l'occasion d'écrire en français.)
     
    Last edited by a moderator:

    snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    Je pense que ces deux expressions sont surtout employées dans une correspondance très formelle.
    Donc, oui, elles sont encore en usage. Mais elles le sont dans un contexte restreint.

    En ce qui concerne "Je vous saurais gré de...", elle pourrait aussi être utilisée oralement, mais correspondrait à un contexte vraiment très formel, on pourrait même dire "guindé" !
     

    Blougouz

    Senior Member
    french-France
    Je confirme: à l'écrit et formel, dans un contexte où l'on oblige l'autre tout en restant dans les règles de politesse.

    À l'oral, c'est plutôt pompeux, mais ça peut être drôle entre potes après quelques verres...
     
    < Previous | Next >
    Top