la douce insouciance qui fait de la vie un miroir

un petit extrait de "les Caprices de Marianne"de Musset.
Coelio: Que tu es heureux d'être fou!
Octave: Que tu es fou de ne pas être heureux! Dis-moi un peu, toi, qu'est-ce qui te manque?
Coelio: Il me manque le repos, la douce insouciance qui fait de la vie un miroir où tous les objets se peignent un instant et sur lequel tout glisse.

Je ne comprends pas très bien cette phrase en rouge, surtout pourquoi "un miroir" ici? Quelqu'un peut m'offrir un coup de main? Merci :)
 
  • Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Bonjour

    En un mot, il lui manque la superficialité, celle qui rend insouciant parce qu'on n'entre pas au cœur des choses, elles ne sont que des images, qui se reflètent comme dans un miroir l'espace d'un instant, puis disparaissent.

    Est-ce que cela t'aide ?
     

    Xence

    Senior Member
    Algeria (Arabic - French)
    En un mot, il lui manque la superficialité...
    Et pourtant, la phrase est d'une telle profondeur !
    la douce insouciance qui fait de la vie un miroir où tous les objets se peignent un instant et sur lequel tout glisse
    N'est-ce pas là la meilleure définition qu'on puisse donner au bonheur? Une paix intérieure nullement perturbée par des "frémissements à la surface de l'être", comme dirait Tolle...
     

    tilt

    Senior Member
    French French
    N'est-ce pas là la meilleure définition qu'on puisse donner au bonheur? Une paix intérieure nullement perturbée par des "frémissements à la surface de l'être", comme dirait Tolle...
    Tout ça se rapproche beaucoup du nirvana oriental, je trouve.
    Mais je crois que ces forums ne sont pas le lieu pour un tel débat, aussi intéressant soit-il ! :eek:
     

    Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    Entre superficialité et «zénitude», il y a un gouffre non ? (d'interprétation en tout cas...)

    (ça me fait penser à la chanson «Superficiel et léger»)
     
    < Previous | Next >
    Top