les <numéral> derniers <nom> / les derniers <numéral> <nom> - les dernières vingt-quatre heures

< Previous | Next >

IlEnAppert

Senior Member
Allemand
Bonsoir à tous,

en conversation, un ami a dit: "ces derniers trois chapitres" alors que moi, je crois qu'il faudrait plutôt dire "ces trois derniers chapitres"

Qui a raison?

Merci d'avance
 
  • Francobritannocolombien

    Senior Member
    French - "transatlantic"
    D'accord avec toutes les explications donneés, mais je tiens à signaler qu'on entend de plus en plus (du moins au Canada) "au cours des dernières 24 heures" par exemple. Je ne sais pas si c'est considéré par un anglicisme par certains ou si tout le monde s'accorde maintenant pour trouver ça acceptable. Pour ma part, j'en suis venu à faire une distinction de sens: dans une phrase comme "les prochaines 24 heures seront déterminantes", par exemple, 24 heures est pour moi synonyme de jour et ça peut être approximatif (ça peut être en fait 25 ou 26 heures), tandis que si j'entends "les 24 prochaines heures", ça se limite pour moi à une durée précise de 24 heures, comme on aurait pu dire 7 heures, ou 12 minutes, ou 35 secondes, c'est-à-dire une durée qui n'est pas synonyme d'une autre unité de durée (24h = un jour).
     

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    […]

    En général, comme les autres participants l'ont dit, le cardinal précède l'adjectif derniers/premiers/prochains/etc. Mais si le cardinal et le nom forment une unité (24 heures, cent mètres, mille euros), l'adjectif est antéposé. Exemples :

    • Ce sont les derniers cent mètres, Benjamin, après quoi, je vous fous une paix royale, parole de reine ! (Pennac, La Petite marchande de prose)
    • Et j'ai la conviction absolue que ce qui a été fait par mon gouvernement au cours des derniers trois mois a diminué les chances communistes et paralysé la propagande communiste. (Mendès-France, discours 1954)
    • Je comprenais ces magasins d' antiquaires à la sortie du cimetière Montmartre, où je détestais jadis voir les héritiers dépenser les premiers mille francs de leur legs. (Giraudoux, Suzanne et le Pacifique)
     
    Last edited by a moderator:

    IlEnAppert

    Senior Member
    Allemand
    […]

    Merci en tout cas de votre réponse
    En plus de cela, je ne comprends pas vraiment comme "trois mois" peut être considéré comme une unité. Ca me dépasse un peu. J'ai bien compris pour "24 heures" ainsi que pour "les derniers cent mètres" (lorsqu'on fait la course), mais à mon goût, cette règle ne peut être appliquée à votre deuxième exemple.
     
    Last edited by a moderator:

    CapnPrep

    Senior Member
    AmE
    […]

    Trois mois, c'est un trimestre… ;) Mais il est vrai que la notion d'unité peut être ténue dans certains exemples de ce type. Grevisse (§324, b) : « Cela [l'antéposition de l'adjectif] est moins justifié et plus rare (sauf au Québec, sans doute sous l’influence de l’anglais) quand cette sorte d’unité n’est pas perceptible : °Les derniers (ou premiers ou prochains) deux jours. »
     
    Last edited by a moderator:

    beri

    Senior Member
    France
    L'antéposition de l'adjectif "dernier" par rapport au nombre dans des tournures comme "les dernières 24h" ou "les premiers 100 km" est-elle vraiment française?

    Elle me semble être un anglicisme, car je ne rappelle pas l'avoir entendue avant l'avènement d'Internet. Et le fait que les journalistes et tous ceux qui leur font écho ne cessent d'employer cette antéposition de nos jours ne me permet pas de confirmer que c'est une règle de notre langue (les journalistes ne sont plus des références).

    Merci!
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Non, ce n'est généralement pas un anglicisme, mais, hormis les dernières vingt-quatre heures qui est courant, l'antéposition de l'adjectif devant un numéral est plus rare. Selon Le Bon Usage (§324, b ) :
    Lorsque le syntagme nominal comporte un double déterminant, le second étant un numéral, les adjectifs se placent d’ordinaire après le numéral :
    Les trois grandes maisons. Mes deux nouvelles robes. — Les quatre premiers livres du Code de procédure (Flaub., Éduc., I, 5). — L’histoire des trente dernières années (Carrère d’Encausse, Grand frère, p. 8). […]
    Cependant, 1) Les adjectifs précèdent parfois le numéral quand celui-ci est envisagé comme une sorte d’unité : comp. paire, dizaine, kilomètre, etc. ; quand il s’agit d’argent, on pense sans doute aux billets. Les premiers cinq cent mille francs (Zola, Bonheur des D., viii). — Leurs premiers vingt pas (Barrès, Dérac., p. 63). — Les autres cinq cents francs […] les derniers cinq cents francs (Duhamel, Vue de la terre promise, vii). [Il s’agit, explicitement, d’un billet de 500 F.] — Les premières cent vingt pages (Bernanos, Corresp., 3 mai 1935). — […] Les derniers trois cents mètres (Vialar, Homme de chasse, p. 18). — Les derniers cent mètres (Bourniquel, Retour à Cirgue, p. 313). — Les premiers ou les derniers huit jours (accepté par Martinon, p. 193, note 2, “huit jours signifiant une semaine”). — Les dernières vingt-quatre heures (formule courante). — […] Cela est moins justifié et plus rare (sauf au Québec, sans doute sous l’influence de l’anglais) quand cette sorte d’unité n’est pas perceptible : °Les derniers (ou premiers ou prochains) deux jours.
     
    < Previous | Next >
    Top