Les taux se resserrent / L'étau se resserre

Léooooon

New Member
Chinese
Bonjour,
je voudrais vous consulter entre les deux : Les taux se resserrent. L'étau se resserre. lequel est correct ?
D'après moi, c'est le 2ème. Le premier, c'est seulement une erreure, tapée par la même prononciation.

Sources : RFI JFF


Merci pour votre confirmation.
 
  • OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Le jeu de mots n'a de sens que dans une contexte où il est effectivement question de taux.

    La phrase
    L'Ukraine et les taux qui se resserre (sic) sur Sievierodonetsk dans le Donbass.
    Source : Journal en français facile 29/05/2022 20h00 GMT
    a d'autant moins de sens que la transcription comporte une impardonnable faute de grammaire.
    Dire que c'est supposé être un "journal en français facile". On se demande si RFI ne se contente pas de laisser faire un logiciel de reconnaissance vocale. :rolleyes:
     

    Léooooon

    New Member
    Chinese
    normalement, les animateurs ont un texte à la main à lire quand ils travailllent...😁.
     
    Last edited by a moderator:

    Stéphane89

    Senior Member
    French (BE)
    l'expression "les taux se resserrent" a fini par être utilisée assez souvent dans la presse économique :
    Les taux se resserrent
    Crédit immobilier : les taux se resserrent pour les particuliers, et pas seulement les plus fragiles

    Utilisée assez souvent, mais plutôt mal utilisée à mon sens. Le verbe se resserrer est plutôt ambigu pour parler des taux. Un écart de taux peut se resserrer, mais que veut-on dire par "les taux se resserrent" ? A priori, "se resserrer" signifie "devenir plus étroit", "se contracter", c'est-à-dire "diminuer" en somme. Mais quand on lit les deux articles, il est plutôt question du relèvement des taux d'intérêt dans le cadre d'un resserrement monétaire (la politique monétaire accommodante, qui consiste notamment à pratiquer des taux bas, est remplacée par une politique plus restrictive en augmentant les taux).
     

    iuytr

    Senior Member
    French - France
    L'idée derrière l'expression est sans doute que des taux bas laissent plus d'opportunités aux emprunteurs, lorsque les taux montent ces possibilités, cette liberté d'action se resserrent (et non pas les taux en eux-mêmes).
     
    Top