lettrage

totor

Senior Member
Castellano rioplatense
Salut, les amis !

Je n'arrive pas à saisir le sens du terme 'lettrage'.

Voilà les explications des dictionnaires:
Action de marquer avec des lettres
selon le CNRTL,
ensemble de caractères peints ou gravés destinés à informer
selon le sensagent,
Action de marquer par des lettres, d’établir des marques, des repères au moyen de lettres sur un document
selon l'académie française,
Action de marquer une couverture de lettres, le plus souvent par gaufrage ou estampage
selon le termium plus, ou
Action de marquer par des lettres. En arts graphiques, tracé de lettres à la main, différent de la calligraphie
selon le wiktionnaire.

Mais quoi qu'elle soit la définition, je n'arrive pas a la comprendre.

Est-ce une marque ?

Est-ce une marque au-dessus de quelque chose ?

Est-ce une caligraphie ?

Est-ce simplement une succession de lettres ?

:confused: :confused: :confused:
 
  • La différence principale entre le lettrage et la calligraphie est que le premier terme concerne l'écriture ou le marquage de lettres spécifiques à une couverture de livre, une affiche, une carte topographique, etc. et non au contenu d'un ouvrage, alors que la calligraphie est l'art de tracer des lettres pour écrire du texte.
     
    Wikipédia vous aidera à comprendre de quoi il s'agit
    Ah, les amis, excusez-moi, j'ai oublié de vous dire que j'avais déjà lu l'article de wikipédia, et qu'il n'a pas beaucoup éclairé ma lanterne, mais je crois qu'il y a un problème insoluble : à ma connaissance, il n'y a pas en espagnol une traduction du mot, il n'y a pas quelque chose qui
    concerne l'écriture ou le marquage de lettres spécifiques à une couverture de livre, une affiche, une carte topographique, etc. et non au contenu d'un ouvrage
    ou une façon de dire
    le fait de tracer à la main des lettres et des textes
    Dans ce dernier cas, le seul mot possible est
    calligraphie
    mais nous savons que lettrage n'est pas calligraphie.

    Je vais vous transcrire un fragment de mon livre, qui parle de l'art urbain et plus spécialement du graffiti, pour que vous voyez un peu quel est mon embarras :

    L’alphabet devient un terrain de jeu graphique, un argot visuel, écrit, lu et parlé par des initiés.
    Aux lettrages s’ajoutent des nuages de fond, qui effacent les tags alentour et font ressortir la piece, dont l’intérieur se colore et s’agrémente de motifs divers.


    Il y en a d'autres, bien sûr, mais je pense maintenant que s'agissant de graffitis, la seule façon de le dire en espagnol c'est comme si le texte disait 'lettres', et non pas 'lettrages'.
     
    Le sens de lettrage n'est pas tant lettre en soi que façon de former les lettres, ce qui se rapproche beaucoup de calligraphie, n'en déplaise à certaines sources.
     
    Tu as tout à fait raison, cher Maître, et je ne dit pas le contraire, ce que je dit c'est que dans un livre sur le graffiti le lettrage est absolument implicite.

    Je ne peux pas m'imaginer un graffiteur qui emploie une machine ou une typographie pour écrire dans un mur ou dans un train, bien que des fois, au cours des temps, ils emploient aussi un pochoir, tu vois ?

    Différent serait le cas où le thème du livre serait la sémantique ou quelque chose de pareil.
     
    le lettrage est le fait de tracer à la main des lettres et des textes, sans recourir à la typographie [Daniel]
    Le lettrage, c'est l'art du peintre en lettres, cet artiste qui a émerveillé mon enfance : à cette époque, tout magasin, toute devanture, tout volet de protection se devait d'annoncer la marchandise, les horaires d'ouverture ou le nom du propriétaire en toutes lettres sur le moindre support (linteau, vitres, camionnette...).
    Ces lettres étaient peintes à main levée, au moyen d'un pinceau aux poils longs et souples, sans trembler ni dépasser : c'était hallucinant de précision !
     
    Aux lettrages s’ajoutent des nuages de fond, qui effacent les tags alentour et font ressortir la piece, dont l’intérieur se colore et s’agrémente de motifs divers.

    Il y en a d'autres, bien sûr, mais je pense maintenant que s'agissant de graffitis, la seule façon de le dire en espagnol c'est comme si le texte disait 'lettres', et non pas 'lettrages'.
    Oui, il est très clair que dans cet exemple, "lettrage" ne désigne pas l'action mais le résultat, avec l'accent mis sur le fait qu'il s'agit d'un ensemble de lettres. L'utilisation de "lettrage" dans ce sens est habituel dans le contexte des graffiti(s) :
    Le graffeur choisit un pseudonyme (ou blase), qu’il va reproduire dans l’espace urbain sous de nombreuses formes : tag, flop, lettrage, block letter… [...]
    Il [le tag] est également apposé pour signer un lettrage ou une fresque.[...]
    En effet, le throw-up consiste à réaliser de manière fluide et rapide un lettrage aux formes simples, plus ou moins arrondies, qui doit être lisible au premier regard.[...]
    Bien que la peinture soit réalisée en deux dimensions, sur un mur, le but de ce style est de donner l’impression que le lettrage est en relief.

    Les différents styles du graffiti - Mural Studio
     
    Le sens de lettrage n'est pas tant lettre en soi que façon de former les lettres, ce qui se rapproche beaucoup de calligraphie
    Oui le lettrage est la façon de former les lettres, et la calligraphie est l'art de former des belles lettres (comme l'indique son étymologie).
    Lettrage est un terme neutre, tandis que calligraphie est un terme artistique.
     
    Bien que j'aie dit que
    dans un livre sur le graffiti le lettrage est absolument implicite
    je crois qu'il faut maintenir ceci :
    Le sens de lettrage n'est pas tant lettre en soi que façon de former les lettres
    Donc, je devrais le traduire par quelque chose comme

    Aux lettres formés à la main s’ajoutent des nuages de fond […]

    Et ainsi de suite…
     
    Back
    Top