maîtresse / institutrice

Discussion in 'Français Seulement' started by Gemmenita, Apr 27, 2015.

  1. Gemmenita

    Gemmenita Senior Member

    Azari
    Bonjour à tous,

    Dans le Petit Robert:


    Est-ce qu'ils sont synonymes? Quelle est la différence exacte entre les deux?

    Par exemple, lesquelles des phrases ci-dessous sont correctes?

    -Elle est maîtresse d'école.
    -Elle est institutrice d'école.


    Un écolier:
    -Papa, voici mon maître, Monsieur Desport.
    -Maman, voici mon institutrice, Mademoiselle Desport.


    Merci beaucoup d'avance
     
  2. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Bonjour,

    On ne dit pas "institutrice d'école", ce qui constituerait un pléonasme !
    Mais les autres expressions sont synonymes. Quand j'étais enfant, on ne parlait que d'instituteur/institutrice (que leurs élèves appelaient "maître/maîtresse" en classe) : le terme "professeur des écoles" est apparu ces dernières années, ainsi que l'exigeait le "politiquement correct" dans notre pays. Les instituteurs s'estimaient lésés par une dénomination qui leur semblait minimiser l'importance de leur profession.

    Je ne pense pas qu'un enfant dira à ses parents voici mon institutrice, mais bel et bien "voici mon maître / ma maîtresse".
     
  3. volo Senior Member

    Ontario, Canada
    français
    Re-bonjour Gemmenita,

    En principe, toute personne qui enseigne est un enseignant. Les personnes qui enseignent au niveau primaire sont des instituteurs et des institutrices. Ces termes appartiennent à la langue administrative, essentiellement. Dans la langue courante, on dira plutôt maître et maîtresse. Enfin, on appelle professeurs et professeures les personnes qui enseignent aux niveaux secondaire, collégial ou universitaire, ou dans un établissement privé. Nota : Seuls les professeurs d'université peuvent porter le titre de Professeur devant leur nom. On dira, par exemple : M. le Professeur X enseigne à l’université et son voisin, M. Y est professeur au cégep (et non M. le Professeur Y enseigne au cégep), "cégep" = collège d'enseignement général et professionnel.
    Je suis de l’avis de Snarkhunter que de nos jours le politiquement correct exige (tout comme en France d’ailleurs) que le titre d’instituteur/institutrice soit remplacé par professeur/professeure des écoles car le métier d’enseignant doit être dûment révalorisé.
    J’aimerais y ajouter qu’au Québec, officiellement (et politiquement correctement), on parle d’enseignants au primaire (6 années d’études, 3 cycles de 2 ans), d’enseignants au secondaire (5 cycles d’une durée d’un an chacun) et d’enseignants au collégial (2 ou 3 années d’etudes post-secondaires).

    Et un brin d’humour sur le politiquement correct ici

    :)
     
    Last edited: Apr 27, 2015
  4. atcheque

    atcheque mod errant (Fr-En, français, čeština)

    Česko (2009)
    français, France
    Bonjour,

    Pour la France, il ne s'agit pas (seulement) de politiquement correct. Les écoles normales d'instituteurs n'existent plus et on forme bien des professeurs des écoles de la même façon que sont formés les professeurs de collèges, lycées et universités.
    Il y a (eu) ainsi un changement de statut administratif.
    Cela, c'est pour la fonction. Il y a ensuite, comme le souligne volo, le titre de professeur.
     
  5. Gemmenita

    Gemmenita Senior Member

    Azari
    Merci infiniment snarkhunter (superbes éclaircissements) :), volo (les explications détaillés + un lien magique comme toujours) :) et atcheque (point important) :) !
    C'est parfait! :thumbsup: :thumbsup: :thumbsup:

    Et une toute petite question à snarkhunter:

    Comme j'ai compris, 'maître/maîtresse' sont le titre donné par les enfants à leurs instituteurs. (par le titre je veux dire: la manière de les appeler)
    et 'instituteur/ institutrice' sont la profession de celui qui enseigne à l'école, et que la présence de 'à l'école' dans la définition empêche le pléonasme
    de dire 'instituteur d'école'.
    N'est-ce pas?


    ...
     
    Last edited: Apr 27, 2015
  6. snarkhunter

    snarkhunter Senior Member

    France, Région parisienne
    French - France
    Il n'y a vraiment pas de quoi ! Et les informations données par volo sont, comme d'habitude, très précises et complètes.

    La réponse à ta question est "oui" sans la moindre hésitation : les enfants disent "maître/maîtresse", et la profession est désignée comme 'instituteur/institutrice" ou, plus récemment, "professeur(e) des écoles".
     
  7. volo Senior Member

    Ontario, Canada
    français
    Bonsoir Gemmenita,:)

    Voici le Guide pratique des parents pour l’année scolaire 2012-2013
    Je crois qu’il va être d’utilité pour toi.
    Je tiens tout de même à remarquer que le terme de maître/maîtresse y est employé 19 fois (en commençant par l’étiquette de cahiers de classe). Cela confirme que le mot n’est point délaissé, il reste d’un usage courant pour désigner les professeurs des écoles.

    Bien à toi
     
  8. Roméo31

    Roméo31 Banned

    Région parisienne
    français - France
    Bonsoir,

    Voici un article qui comporte notamment un tableau comparatif entre "maître d'école", "instituteur" et "professeur des écoles".

    Ce graphique montre que, chez les auteurs en tout cas, le mot "instituteur" domine largement, tandis que "professeur des écoles" ne parvient pas à décoller depuis 1990 .
     
    Last edited: Apr 27, 2015
  9. Gemmenita

    Gemmenita Senior Member

    Azari
    Ah, merci infiniment volo :))) et Roméo :))) pour vos superbes liens. :thumbsup:
    Je vous suis très obligée!


    Là, en étudiant les deux (le guide et l'article), une nouvelle discussion s'ouvre pour moi
    :

    1.Dans le guide de volo, je n'ai remarqué même pas 'un instituteur' ou 'une institutrice'. Mais partout 'maître' !

    2. ...Et dans l'article de Roméo , je vois que - en plus de 'maître' du langage des écoliers pour appeler leur instituteur- il existe un autre maître
    qui est 'maître d'école' comme une profession à part, tout comme 'instituteur' et dont le rôle est vraiment primordial surtout lorsqu'il s'agit des
    enseignements spécialisés.

    3. Par les responsabilités associées selon leur contexte à tous les 'maîtres' du guide de volo, j'ai pensé premièrement que
    tous ces 'maîtres' (même celui de l’étiquette de cahiers de classe) sont employés, dans le sens de 'maître d'école' (comme une profession à part de l'article de Roméo).
    Mais puisque notre cher volo a dit :"Cela confirme que le mot n’est point délaissé, il reste d’un usage courant pour désigner les professeurs des écoles"...

    Deux questions ou plutôt deux hypothèses se forment pour moi:

    1. Peut-être 'maître d'école' (comme une profession à part) se trouve seulement dans les enseignements spécialisés. C'est pourquoi dans un contexte ordinaire comme celui
    de volo, on ne peut que penser à 'l'institueur' ou au 'professeur des écoles'?

    2 . Peut-être on a 2 sortes de maîtres d'école (comme profession): l'un, celui de l'article de Roméo comme une profession à part dans toute forme d'enseignement
    (et l'enseignement spécialisé et l'enseignement oridinaire), et l'autre, dans le guide de volo, celui qui pourrait remplacer 'instituteur' ou 'professeur des écoles' ?


    Je vous serais très reconnaissante si vous éclaircissiez ces points un peu plus.

    Merci beaucoup d'avance:)



     
    Last edited: Apr 30, 2015
  10. atcheque

    atcheque mod errant (Fr-En, français, čeština)

    Česko (2009)
    français, France
    Je ne jugerai pas la situation au Canada.

    En France, je crois alors comprendre qu'il y a eu trois étapes (et non deux) :
    1- maître d'école (que les élèves appellent Maître) ; 2- instituteur ; 3- professeur (des écoles).

    Je groupais ensemble les deux premières. Les termes maître et instituteur sont restés de ce "temps béni".

    Cela correspond à trois étapes de la place et du rôle de ces gens dans la société et l'école, étapes qui se sont traduites dans leur formation et leur fonction.
    Mais pour faire simple, ils ont tous eu à enseigner en primaire (et même précisément principalement en élémentaire) à des enfants (de 6 à 11 ans, voire 14-16 au début de l'institution).
     
    Last edited: Apr 30, 2015
  11. Roméo31

    Roméo31 Banned

    Région parisienne
    français - France
    Coucou Gem !:)

    Pour ma part, je m'en tiens à la France.

    En ce qui concerne les appellations administratives des enseignants du primaire et sans remonter aux calendes grecques, il y a eu successivement le maître d'école, l'instituteur et le professeur des écoles. Cette évolution terminologique s'est accompagnée de changements dans la pratique professionnelle et le statut.

    Dans la pratique, on parle encore d' "instituteurs" et même de "maîtres d'école" (voir le graphique déjà fourni).

    Je n'aperçois pas, dans l'article auquel je me suis permis de te renvoyer, les différences sur l'existence desquelles tu t'interroges.

    Je vois, à l'instant, que atcheque va dans le même sens que moi.
     
  12. Logospreference-1

    Logospreference-1 Senior Member

    Lutèce les oies
    français
    J'abonde dans le même sens ; c'est bien dans cet ordre à mon avis aussi qu'il faut poser les choses. Il est essentiel de comprendre deux choses : la première, c'est que l'école primaire s'adresse aux élèves jusqu'à dix ou onze ans ; ce n'est plus la première enfance mais c'est toujours pleinement l'enfance. La deuxième, qui en est une conséquence, c'est qu'à l'école primaire les élèves ont le même professeur toute la journée et toute l'année : chacun d'eux connaît assez rapidement chaque enfant et c'est d'une très grande importance aux yeux de chaque enfant. C'est cette différence d'avec la suite de la scolarité qui fait que les enfants comme leurs parents appelleront toujours l'instituteur, le professeur des écoles, le maître d'école de ce nom très aimé et très respecté de maître ou de maîtresse. Il est remarquable à ce sujet que les usages plus ou moins péjoratifs du féminin maîtresse n'aient absolument pas touché la maîtresse d'école et que même les réserves autour du mot de maître n'aient absolument pas touché le maître d'école.
     
  13. volo Senior Member

    Ontario, Canada
    français
    Bonjour Gemmenita,

    Pour ce qui est du Canada, je ne saurai te parler de l’école en remontant aux calendes grecques, d’autant plus que celles-ci n’ont jamais existé, semble-t-il. :D
    Je crois qu’il vaudrait mieux que je te raconte comment ça se passe dans la pratique.
    J’ai une petite-fille qui va à une école française. Puisqu’au Canada, il y a des écoles anglaises, des écoles françaises, cela va de soi, et il y a encore des écoles dites d’immersion (pour les anglophones qui veulent apprendre le français, et inversement).
    Dans la classe de troisième année, où va ma petite-fille, il y a une vingtaine d’élèves. La dame qui y enseigne est appelée « professeure » et pas « institutrice ». A la rentrée, la secrétaire, celle qui d’habitude donne les clés pour ouvrir la classe le matin, a présenté la professeure. Elle a dit aux enfants : « C’est Madame X. C’est votre nouvelle professeure. » Il y a aussi d’autres professeurs, il y a des suppléants qui remplacent les professeurs qui sont malades ou en formation pédagogique. Il y a le directeur, bien évidemment. En principe, il y a une multitude d’intervenants dans les classes. Il y a aussi les aides pédagogiques, il y a l’orthophoniste, l’ergothérapeute et encore des autres, mais je ne sais pas comment ils s’appellent au juste.
    A noter que le terme de maîtresse d’école est bien connu de tous, or il se peut qu’il ne soit pas administrativement correct puisque tout le monde parle de professeurs/professeures. Par ailleurs, une recherche même rapide sur le net permet de découvrir une multitude de photos où l’on voit des jeunes femmes qui se tiennent entre les rangées de tables derrière lesquelles sont assis de petits Canadiens studieux, alors que les textes informent sur la contribution de ces femmes appelées « maîtresses d’école » au développement de l’enseignement dans le pays.
    Quoiqu’il en soit, ma petite-fille, qui a 8 ans, en rentrant à la maison me parle de sa professeure et pas de son institutrice.

    Bien à toi
    :)
     
    Last edited: May 1, 2015
  14. Gemmenita

    Gemmenita Senior Member

    Azari

    Ah, le Guide de volo n'était pas pour la France? Puisque dans son adresse, j'ai vu ...gouv.fr/...!

    Merci beaucoup atcheque, Roméo, Logos et volo pour les éclaircissements enrichissants et sur la France et sur le Canada. :)
     
  15. atcheque

    atcheque mod errant (Fr-En, français, čeština)

    Česko (2009)
    français, France
    Personne n'a jugé le guide de volo. Et c'est vrai que je ne l'ai pas regardé (désolé volo) et que je croyais qu'il venait des castors :D
     

Share This Page

Loading...