mettre les compagnons sur le chantier

simenon

Senior Member
italien
Bonjour à tous,
je reprends ma discussion précédente [ici], pour introduire un autre doute. La situation est très proche de celle là. Il y a encore Hermantier et son associé Hubert qui causent ensemble. Depuis la scène précédente deux semaines ont passées. Hermantier est à la campagne depuis deux semaine et Hubert vient d'arriver.
— Est-ce que Cormerain vous a envoyé son devis ?
— Pas encore.
— Secouez-le ! On n’a pas idée ! Avec les congés payés, il faudra attendre le quinze septembre pour mettre les compagnons sur le chantier. Voyez où ça nous mène… Les pièces comptables, vous les avez ?
— Elles sont là.
— Donnez, que je signe.
Il se rapprocha de la table, dévissa son stylo.
[...]
— Rien de neuf, en somme ?
— Rien, dit Hubert. Il n’y a plus personne à Lyon et je doute que le devis de Cormerain nous parvienne avant trois semaines. Même chose pour nos agents à l’étranger. Ils se bornent à expédier les affaires courantes.
Je me demande quel est ici le sens de "compagnons". Est-ce que cela signifie "ouvriers"? Il faut donc attendre septembre pour commencer la production en série des lampes? Et qu'est-ce qu'ils ont à faire avec le "devis"?
Ou bien il parle de ceux que avant il a appelé "démarcheurs"?
Je trouve dans le Trésor:
Compagnons: II. Spécialement
A. Vx. Ouvrier qui a fini son apprentissage mais n'est pas encore maître, et travaille encore pour le compte d'un maître. Il était compagnon chez monsieur Frappier, le premier menuisier de Provins (BALZAC, Pierrette, 1840, p. 88).
8. Là, s'il vous plaît, le cri qui retentit dans la forge quand le fer est chaud et qu'on appelle les compagnons pour le battre.
A. DAUDET, Jack, t. 2, 1876, p. 38
QU'en pensez vous?
Merci
 
  • OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    L'action se passe dans les années 50. Le TLF sous "vieux" donne des exemples du XIXe siècle, mais les compagnons (du Tour de France ou autres) existent toujours. On rencontre même parfois des compagnons allemands "itinérants" reconnaissables à leur costume particulier.

    394201.jpg

    Je te laisse lire ceci, simenon, Compagnonnage — Wikipédia et la page en italien :) Compagnonaggio - Wikipedia
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Oui, anciennement les ouvriers et artisans étaient réunis dans des compagnonnages (communautés professionnelles), et les membres de ces communautés étaient donc appelés compagnons.

    OLN a dit :
    L'action se passe dans les années 50. Le TLF sous "vieux" donne des exemples du XIXe siècle, mais les compagnons (du Tour de France ou autres) existent toujours.

    Dans les années 195... / 196..., on appelait "compagnon" tout ouvrier expérimenté, par opposition à un jeune, même si ce dernier avait suivi son apprentissage et validé son CAP (du moins dans le bâtiment).
    Dans l'industrie, on utilisait plutôt les appellations OS (ouvrier spécialisé), OP (ouvrier professionnel, subdivisé en OP1, OP2, OP3) et OHQ (ouvrier hautement qualifié).
     

    Reynald

    Senior Member
    français - France
    Dans les années 195... / 196..., on appelait "compagnon" tout ouvrier expérimenté, par opposition à un jeune, même si ce dernier avait suivi son apprentissage et validé son CAP (du moins dans le bâtiment).
    :thumbsup: Et encore actuellement. Je l'ai entendu il n'y a pas si longtemps dans la bouche d'une patronne d'entreprise sur le chantier de construction d'une maison.
     

    snarkhunter

    Senior Member
    French (France's)
    Dans les années 195... / 196..., on appelait "compagnon" tout ouvrier expérimenté, par opposition à un jeune, même si ce dernier avait suivi son apprentissage et validé son CAP (du moins dans le bâtiment).
    ... même s'il n'avait pas effectué un compagnonnage complet (ie. jusqu'au "Chef-d'œuvre" et à la validation de celui-ci) ?!
    Et désolé si la terminologie est impropre : je ne suis guère versé dans ce domaine...
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Oui : c'était (et c'est encore, au vu de ce que nous rapporte Reynald) une impropriété de langage. Tous les artisans et ouvriers n'ont pas effectué de compagnonnage, ils sont même une minorité (certaines diront "une élite").
    La formation que reçoivent les apprentis compagnons est autant morale que technique : pour utiliser un langage actuel, nous dirons que c'est une école du savoir-faire et du savoir-être.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Bonsoir,

    Ne nous égarons pas, voulez-vous. Ce fil porte sur le sens de compagnon. La question des éventuelles dérives sectaires des compagnons est ici hors sujet. Les posts y relatifs ont par conséquent été supprimés.

    Merci de votre compréhension.

    Maître Capello
    Modérateur
     
    Top