mon frère moyen

MISSFIFTY

New Member
Italian
Bonjour!
Une fille doit décrire sa famille. Elle a deux frères plus âgés qu'elle. Pour parler d'eux, elle utilise les expressions "mon frère aîné" et "mon frère moyen". Est-ce que cette dernière existe? Y a-t-il d'autres mots pour l'indiquer?
Merci.
 
  • Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    À ma connaissance, cette expression n'est pas lexicalisée, elle semble être un néologisme, grammaticalement et sémantiquement correct.
    Les deux autres adjectifs pour exprimer cette idée de « né après l'aîné » sont « cadet » et « puîné », le second étant plus recherché. L'inconvénient de ces termes est que, dans le langage courant, on les comprend souvent comme « plus jeune que moi », alors qu'ils signifient « plus jeune que l'aîné ».

    Conclusion : conserver et utiliser « frère moyen » me semble une excellente solution.
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Voir
    cadet / benjamin / aîné / puîné

    Je ne pas du même avis que P.I.:
    "frère moyen" me paraît très étrange.

    Pour faire la différence avec le frère aîné, je dirais (dans le cas présent) "mon deuxième frère" ou, à la rigueur, "frère du milieu".
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Après avoir lu le lien fourni par JCK, je note qu'il y a une solution générale pour les fratries de plus de trois enfants : l'appellation « premier / second / troisième cadet » (situés entre l'aîné et le benjamin).
    Dans le cas qui nous occupe, l'expression « frère du milieu » me plaît assez ; je constate toutefois - et avec satisfaction - qu'elle est l'exact synonyme de « frère moyen ».
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Je trouve aussi frère moyen très étrange et même un peu maladroit car manquant de précision, d'autant plus que ce terme peut prendre un certain nombre de sens. D'ailleurs, à choisir, je préférerais encore parler de moyen frère que de frère moyen.

    Quoique ce frère soit l'enfant du milieu, ce n'est pas son frère du milieu vu qu'elle n'a que deux frères. Je ne parlerais ainsi de frère du milieu que si la personne avait un nombre impair de frères et qu'il s'agisse du médian d'entre eux.

    Pour faire la différence avec le frère aîné, je dirais (dans le cas présent) "mon deuxième frère"
    :thumbsup: Je dirais pareil dans le contexte donné.
     

    Locape

    Senior Member
    French
    Quand j'ai lu le titre du fil, je ne l'ai pas compris, j'ai d'abord pensé à 'moyennement intelligent' ! Par rapport à 'frère aîné', je dirais également 'deuxième frère' comme il n'y en a que deux.
     

    snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    Par rapport à 'frère aîné', je dirais également 'deuxième frère' comme il n'y en a que deux.
    Cela me fait penser à une découverte culturelle qui m'avait beaucoup surpris, il y a quelques années, lorsque j'avais découvert le cinéma d'arts martiaux hong-kongais à travers les films de la "Shaw Brothers" : en VO, les enfants mâles d'une famille ne semblaient pas porter de prénom (ou être appelés par celui-ci s'il existait), mais simplement répondre à l'appellation de "premier frère", "deuxième frère", etc. Je ne sais ce qu'il en est des filles parce que ces récits ne présentent que peu de filles au sein des familles, mais je me dis qu'il pourrait en être tout autrement. Cela dit, on parle aussi d'histoires qui se déroulent à une époque parfois datant d'un passé plus ou moins éloigné, ou dans des milieux ruraux.
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Pour ma part, je dirais aussi "mon deuxième frère", voire "mon deuxième frère aîné" au cas où la personne ait aussi des frères plus jeunes.
    Dans la conversation courante, je pense qu'on utilise d'autres formules du genre "mon frère juste au-dessus de moi".
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Je ne parlerais ainsi de frère du milieu que si la personne avait un nombre impair de frères et qu'il s'agisse du médian d'entre eux.
    Je pensais à "du milieu de la fratrie".
    Bien que je préfère "mon deuxième frère", je comprendrais aussi "frère du milieu" dans le contexte donné.
     
    < Previous | Next >
    Top