mon professeur / ma professeure / ma prof - pour une femme

gvergara

Senior Member
Español
Salut :

Est-ce qu'il n'existe encore pas le féminin pour professeur ? Est-cequ'on ne peut même pas mettre des determinants féminins avant ce nom (ma meilleure professeur en ce cas-ci) ?

Je reviendrai sur Yolande, mon meilleur professeur, toutes matières confondues, mais pour l'instant...
De " Messieurs les enfants " par Daniel Pennac

GÔnzalÖ
 
  • Punky Zoé

    Senior Member
    Pau
    France - français
    La féminisation des noms de métier, que voilà un sujet simple à traiter :rolleyes: (en France).
    Il existe des règles de féminisation, mais elles se heurtent à beaucoup de réticences de tous ordres, habitudes, sentiment de "dévalorisation", certaines professions au féminin prennent une tournure négative.

    Les noms de professions qui se terminent en "eur" ont été féminisés en "eure", sauf ceux qui se terminent en "teur", qui deviennent "trice". Exemples professeur/professeure, inspecteur/inspectrice.
    La deuxième forme est à peu près entrée dans les mœurs en France, pour la première c'est moins évident.
    Et, en conséquence, se pose la question du genre des compléments du nom ...

    Si ce sujet t'intéresse, tu trouveras une loooongue discussion ici (qui elle-même renvoie à d'autres fils).

    Pour en revenir à ton exemple, on peut penser également que puisqu'il s'agit d'un superlatif, la comparaison s'effectue entre tous les professeurs hommes et femmes (d'où le masculin). Si on disait "ma meilleure professeure", on pourrait penser qu'il s'agit de la meilleure parmi les professeures uniquement.

    Enfin, pour conclure cette longue réponse :)eek:), je pense que les règles de féminisation existaient quand Pennac a écrit, mais elles étaient encore moins utilisées qu'aujourd'hui. (personnellement, j'ai féminisé mon nom de métier, mais j'ai des collègues femmes qui ne l'ont pas (pas encore ?) fait.
     

    Andrea P

    Member
    colombia español
    je n'ai pas jamais ecoute dire professeure, j'ai toujours ecoute dire madame pour une professeure... (au canada). mais j'ai la meme inquitude.
     

    JeanDeSponde

    Senior Member
    France, Français
    A noter que, si on dit en général mon professeur même pour une femme, on dira toujours ma prof pour une femme et mon prof pour un homme.
    Dès que le langage n'est plus coincé, il redevient sensé...
     

    Superali

    Senior Member
    Spanish
    Je sais que le mot professeur est invariable pour le masculin et le féminin. Mais j'ai entendu dire "la prof" u "la professeur" et je ne sais pas si c'est correct ou pas, peut-être dans un niveau familier...
     

    Micia93

    Senior Member
    France French
    tu entendras sur le mode familier "la/ma prof", mais beaucoup moins (voire pas du tout) "la/ma professeure", même si on peut le dire maintenant, mais ce n'est pas encore rentré dans les moeurs
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Ma professeure ne pourra jamais s'imposer à la langue, pas plus qu'auteure, docteure, etc. : il existe en français plusieurs façons, entre lesquelles on hésite parfois, de féminiser un mot masculin se terminant par eur, mais la terminaison féminine eure n'en fait pas partie : la langue admet moins difficilement une professeur, et ceci probablement parque que la seule féminisation acceptable serait professoresse et que ce mot rencontre trop de résistance à cause d'une fausse opprobre invoquée sur les féminins en esse. Une professeur, une auteur, peuvent par ailleurs s'appuyer sur des féminins en eur, comme ardeur, ferveur, clameur, alors que professeure et auteure ne trouvent aucun appui dans l'ensemble du vocabulaire.
     

    Micia93

    Senior Member
    France French
    si, il a quand même quelques appuis (Wikipédia)
    Étymologie
    Néologisme créé à la fin du XXe siècle.
    Féminisation du mot professeur. En France, l'usage tend à privilégier la forme épicène un/une professeur. L’Académie française ne reconnaît pas l’usage du mot.

    professeure \pʁɔ.fɛ.sœʁ\ féminin
    1. Enseignante, femme qui professe, qui enseigne.
      • Professeure des écoles, de collège, de lycée.
      • Professeure d’anglais, de chant, de criminologie.
    2. Titre universitaire féminin équivalent à professeur.
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    1) Il y a encore des appuis que je trouve plus solides, car adoptés comme naturellement par la langue, dans des adjectifs substantivés tels que majeure ou mineure.

    2) La solution une professeur, une auteur est tout de même une féminisation admise - on ne nous oblige plus à dire un professeur pour une dame -, qui fonctionne plus difficilement dans d'autres cas comme celui de docteur.
     
    Last edited:

    pascalfor

    Member
    Français - arpitan
    Personnellement, je dis toujours 'professoresse', dans la lignée de 'doctoresse', ça me semble plus logique. […] je rejoins la pensée de Logospreference-1 à ce sujet.
    […]
     
    Last edited by a moderator:
    < Previous | Next >
    Top