"ne" sans "pas" - savoir, pouvoir, oser, cesser

< Previous | Next >

EmmanuelOA

Senior Member
México - Español, English, Français
Quand est-ce qu'on écrit "ne" seul ? J'ai vu, par example,
Descartes recherche un fondement inébranlable pour assurer nos connaissances. Ce ne peut être l'expérience car nos sens nous trompent parfois et cela rend douteuse cette source de connaissance.

Note des modérateurs : Plusieurs fils ont été fusionnés pour créer celui-ci. Ce fil traite exclusivement de l'omission de pas après certains verbes et non de celle de ne qui fait l'objet d'un autre fil. Voir également le fil ne explétif - "ne" sans "pas".
 
Last edited by a moderator:
  • zaby

    Senior Member
    J'ai trouvé un lien à ce sujet ici
    L’adverbe ne s’emploie seul (langue littéraire)
    · dans certains proverbes et expressions :
    Qui ne dit mot consent.
    Qu’à cela ne tienne
    · avec les verbes avoir, savoir et pouvoir suivi de que interrogatif et d’un infinitif :
    Il ne sait que dire = Il ne sait pas quoi dire.
    · avec les verbes cesser, pouvoir et savoir :
    Je ne saurais vous dire. = Je ne saurais pas vous dire
    Je rajouterais la construction verbe savoir + si + proposition :
    Je ne sais s'il viendra = Je ne sais pas s'il viendra
     
    Last edited by a moderator:

    Starcreator

    Senior Member
    Canada, English
    Le verbe pouvoir ne doit pas être suivi par un pas au négatif - le prof ne peut aller au mall, etc. Cet usage, bien qu'il soit correct, me semble un peu archaïque et normalement j'ajoute le "pas", juste par habitude. Il y a d'autres verbes, comme cesser, qui suivent la même règle.

    Mais attendons un francophone... :)
     

    Kouyu

    Senior Member
    French
    Correct avec pouvoir, cesser dans le langage parlé d'aujourd'hui (non littéraire) on met toujours le ne ...pas, ne ...que.
    Le ne seul dans une conversation donne un ton quelque peu affecté (écouter Jean Dormesson).
    A l'écrit, ça passe mieux si le langage est châtié.
     

    Spain_is_different

    Senior Member
    Spain/Spanish
    Je veux aussi ajouter que l'on peut aussi utiliser le "ne" explétif, qui indique pas du tout une négation et qui va jamais suivi de "pas", bien evidémment.

    Je crains qu'il ne vienne (très courant)

    Dis-le-lui avant qu'il ne parte (plutôt facultatif)

    C'est habituel dans le langage soutenu.
     

    jeansolpartre

    Member
    Español (España)
    Bonjour !

    Tout d'abord, pardon pour mon français. Je suis encore novice en la matière...

    […] Bon, ma question c'est la suivante:

    Pourquoi ces phrases négatives ne portent pas le mot "pas" ?

    Il ne peut prétendre parler au nom du Québec.
    Il ne savait que dire.

    Je ne peux m'empêcher de penser à Caroline.

    J'ai trouvé ces phrases dans un livre d'apprentissage, d'initiation au français.

    Merci d'avant.
     
    Last edited by a moderator:

    mickaël

    Senior Member
    Bonjour,

    Je serais bien incapable de vous dire pourquoi, mais après les verbes savoir, pouvoir, oser, cesser, on peut omettre le "pas" dans une négation.
    Il ne peut (pas) prétendre parler au nom du Québec.
    Je ne peux (pas) m'empêcher de penser à Caroline.


    Par contre, pour le deuxième exemple, après savoir que, l'omission du "pas" est obligatoire.
    Il ne savait pas que dire.

    Quelqu'un saura peut-être vous expliquer pourquoi.

    PS : Ne vous inquiétez pas pour votre français, il est parfait. :) (juste un ou deux accents en trop, et merci d'avance)
    (coucou Gévy :p )
     
    Last edited by a moderator:

    DearPrudence

    Dépêche Mod (AL mod)
    IdF
    French (lower Normandy)
    Un site Internet dit qu'on peut omettre le "pas" avec 4 verbes (cesser , oser, pouvoir et savoir), "par souci d'élégance", mais sans en dire plus ...

    Par contre, pour le deuxième exemple, après savoir que, l'omission du "pas" est obligatoire.
    Il ne savait pas que dire.
    Mais par contre, on doit dire :
    "Il ne savait pas quoi dire" ... ah le français ! :rolleyes:
     
    Last edited by a moderator:

    Anne345

    Senior Member
    France
    L'omission de pas (ou de point) est aussi fréquente, mais non obligatoire, après depuis que, il y a (telle durée) que, voilà (telle durée) que, suivi d'un verbe à un temps composé :
    voila un mois que je ne l'ai vu..
     

    zuzjas

    New Member
    POLISH
    Conscient de telles attentes, Barack Obama a appelé le peuple américain au réalisme, soulignant qu’une telle crise ne pouvait être réglée du jour au lendemain.

    pourquoi pas '' ne pouvait pas être réglée du jour au lendemain ''?
     

    Fred_C

    Senior Member
    Français
    Avec le verbe "pouvoir", on peut faire l'économie du mot "pas" et faire la négation avec le seul mot "ne", si on veut.
    Il y a quelques autres verbes qui fonctionnent comme cela.
    Faites une recherche, je n'en connais pas la liste.
     

    tilt

    Senior Member
    French French
    Les verbes concernés sont cesser, oser, pouvoir et savoir.
    Voir l'article très complet de la BDL à ce sujet.
    Bien que l’adverbe de négation ne soit généralement employé avec un autre adverbe de négation, il est possible, dans certains contextes, de l’employer seul. Il en est ainsi avec les verbes cesser, oser, pouvoir et savoir, principalement lorsqu’ils sont suivis d’un infinitif.
     
    Last edited by a moderator:

    zuzjas

    New Member
    POLISH
    merci beaucoup

    cela s'appelle le ne litteraire mais il est employe dans la litterature aussi bien que dans la langue soutenue, n'est-ce pas?

    comment cela se passe dans la langue courante?
     

    Sergius

    Member
    Russie, Russe
    J'ajouterais encore que "pas" ne peut être omis que devant l'infinitif.
    Cf. Peux-tu le faire? - Non, je ne peux pas.
    Sans "pas" la phrase n'est pas correcte.
     

    xtrasystole

    Senior Member
    France
    Les verbes concernés sont cesser, oser, pouvoir et savoir.
    Voir l'article très complet de la BDL à ce sujet.
    Je ne savais pas cela :eek:
    Merci beaucoup tilt pour ce post, informatif, clair et précis, comme à chaque fois, que ce soit dans ce forum français ou dans le forum anglais/français.
     

    malice_in_wonderland

    Member
    Italian - Italy
    dans la langue parlée, c'est souvent le "ne" que l'on "oublie" !
    La raison est liée à l'histoire de la langue française: le "pas" est appelé "Terme à Polarité Negative", c'est un élément qui a été ajouté pour renforcer la négation "ne" mais, avec le temps, il est devenu toujours plus fort et il s'est chargé d'une valeur de plus en plus négative, pendant que le "ne" est devenu presque superflu. Et c'est pour ça que dans la langue parlée on ne l'utilise plus beaucoup. :)
     
    Bonjour à tous​

    Lisez ceci s'il vous plait !​

    Victor se retrouve marié au cadavre d'Émily, une mystérieuse mariée qui l'entraîne de force dans le monde des morts. Même si la « vie » dans ce monde paraît bien plus joyeuse que dans celui des vivants, Victor ne peut oublier Victoria.

    Pourquoi on dit "ne peut oublier" et non "ne peut pas oublier"
    Où est "Pas" ?
    Je vois parfois une telle construction mais je ne comprends pas la raison ! :confused:

    Merci en avance :)
    Iman
     

    luklamainfroide

    Senior Member
    French
    Bonjour Imanakbari.
    Il s'agit bien de "ne peut pas oublier". Il arrive parfois que l'on n'utilise pas le "pas" dans une construction négative avec le verbe "pouvoir".
    Par exemple : Je ne peux dire pourquoi.
    C'est plutôt littéraire mais assez courant.
     

    Ostaire

    Senior Member
    Français (France, Normandie)
    En français écrit, le "pas" est souvent omis.
    En français parlé, c'est le "ne" qui saute le plus souvent...

    Je sais, c'est bizarre, mais nous y sommes habitués.
     
    Merci infiniment à tous les deux

    luklamainfroide,vient de dire que ce genre de phrase s'emploie seulement dans une construction négative avec le verbe "pouvoir" je veux savoir si je ne peux dire* par exemple :

    Elles ne sont faites pour cela
    il ne sait nager
    nous ne buvons en marchant. ?

    *(ooups moi aussi je suis habitué :rolleyes:;))

    Cordialement :)

    Oh pardon pinairun
    J'ai pas vu votre réponse car vous étiez plus rapide que moi
    Je viens de voir la réponse de mon deuxième message dans votre réponse.
    Merci à vous aussi et à tous
     
    Last edited:

    Ostaire

    Senior Member
    Français (France, Normandie)
    "Savoir, pouvoir, oser, cesser et daigner perdent "pas" à la négation..." dans le langage écrit ou formel, et quand ils sont suivis d'un infinitif.

    Exemples :
    "Je ne peux vous dire"
    "Je n'ose dire"
    "Il ne cessait de parler"
    "Il ne daigne dire un mot"

    Le cas de "savoir" est spécial, car il est parfois difficile d'omettre "pas".
    On peut écrire et même dire "je ne sais où aller", "je ne sais comment faire", mais "il ne sait nager" sonnerait bizarre, absolument désuet.
     

    luklamainfroide

    Senior Member
    French
    Oups, problème étrange sur mpn message.
    Je recommence.
    Savoir, pouvoir, oser, cesser et daigner perdent "pas" à la négation.
    Et vouloir.
    "Je ne veux vous le dire"
    Le cas de "savoir" est spécial, car il est parfois difficile d'omettre "pas".
    On peut écrire et même dire "je ne sais où aller", "je ne sais comment faire", mais "il ne sait nager" sonnerait bizarre, absolument désuet.
    L'ommission de "pas" n'est possible qu'avec une phrase avec complément d'objet.
    On ne peut donc dire non plus :
    Je ne cesse.
    Je ne daigne.
    etc...
     

    Bartalmission

    Senior Member
    tchèque
    dans la langue parlée, c'est souvent le "ne" que l'on "oublie" !
    Ce qui veut dire: Je sais pas. Je dirais pas. J´oserai pas. Touche pas! Vous inquiétez pas!
    Utilisé comme ça dans la langue parlée.

    Mais également: Afin de ne pouvoir le suivre. Et ceci dans la langue parlée? Ou dans celle écrite?

    Peut-on comprendre comme ça ce qui est mentionné ci-dessus et ci-dessous?

     

    ilie86

    Banned
    Italien
    Bonjour,

    Pourriez-vous m'expliquer pourquoi dans la phrase "Nous ne savons où aller" il ne faut pas utiliser l'adverbe pas?

    Merci
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Le verbe savoir fait partie de ces quelques verbes (cf. le titre de ce fil) pour lesquels le pas est souvent omis. À noter que Nous ne savons pas où aller est parfaitement correct également.
     

    cpt frakas

    Member
    French
    La négation, en français, est – sauf exception – toujours établie par l’adverbe de négation ne qui est donc obligatoire dans une négation.

    L’adverbe de négation pas est toujours facultatif et complémentaire à l’adverbe ne. Il sert à préciser l’importance de la négation. Pour le dire clairement, il n'est jamais obligatoire d'employer l'adverbe pas et comme le dit maître Capello, il est plus ou moins courant suivant le verbe employé.

    Il y a bon nombre d’adverbes complémentaires de négations en sus de ne, dont la signification est à présent oubliée de la plupart des locuteurs :
    Nous ne savons où aller = il n’y a pas de précision sur la négation.
    Nous ne savons pas où aller ou Nous ne savons point où aller = la négation est totale (pas signifie qu’on ne saurait même avancer d’un pas, point signifie qu’on ne saurait même avancer d’un point [d’un pixel])
    Nous ne savons plus où aller = la négation est située dans le temps, on savait avant où aller, aujourd’hui on ne le sait pas.
    Nous ne savons guère où aller = la négation est très relative. On sait plus ou moins où aller mais pas exactement.
    Nous ne savons jamais où aller ou Nous ne savons oncques où aller = La négation est absolue aussi bien dans le temps que dans l’espace. Quel que soit le contexte, on ne sait pas où aller.

    Il y a pleins d’autres adverbes tels les très vieillis goutte et mie (Nous ne savons goutte, nous ne savons mie) qui font référence aux gouttes d’eau et à la mie de pain (Je ne bois gouttes, je ne mange mie). Les adverbes les plus courants sont pas, plus, personne et jamais ainsi que dans une moindre mesure point et guère.

    En langage familier il n’est pas rare d’omettre l’adverbe ne et de marquer la négation par l’adverbe complémentaire pas (Nous savons pas où aller). Cette pratique est fautive.
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    L’adverbe de négation pas est toujours facultatif et complémentaire à l’adverbe ne. Il sert à préciser l’importance de la négation. Pour le dire clairement, il n'est jamais obligatoire d'employer l'adverbe pas et comme le dit maître Capello, il est plus ou moins courant suivant le verbe employé.
    Je ne suis pas d'accord. Hormis ces quelques verbes avec lesquels pas est généralement omis, l'auxiliaire de négation est le plus souvent obligatoire. (Par exemple, on ne peut pas dire : Je ne suis d'accord. :cross:)
     
    Last edited:

    cpt frakas

    Member
    French
    Il semblerait que vous ayez raison et que que la règle ait changé quelque part entre le xixe et le xxe siècle. Il m’arrive souvent de dire Je ne suis à tort visiblement ou du moins de façon surannée.

    Dans une grammaire de 1870 je lis que [l]a négation se compose de ne, ne pas, ne point: je n’ose, je n’ose pas, je n’ose point. Ne est la plus faible des négations, ne point est la plus forte, ne pas tient le milieu.
    Ce qui implique un choix, sauf exception, des trois « négations » en fonction de l’intensité que l’on cherche à y mettre.

    Toutefois, je lis dans une grammaire de 1961 que [n]e est parfois employé seul. [] Que ne le faites-vous ! [] Si je ne me trompe, je l’entends. [] Il nosait l’interrompre.

    Je vais essayer de voir s'il s'agit d'un désaccord entre deux grammaires, d'une mauvaise interprétation de ma part ou s'il s'agit réellement d'une évolution de la langue.
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Il y a effectivement encore quelques survivances, notamment dans certains proverbes ou expressions, dont la plupart relèvent d'un style littéraire :

    si je ne m'abuse
    Cela fait une semaine qu'il ne se nourrit.
    Il n'y avait âme qui vive.
    Absence de preuve n'est preuve d'absence.
    Qui ne dit mot consent.
    Je n'en soufflerai mot.
    (Ces deux derniers exemples relèvent en fait du même cas que ne…mie et ne…goutte, encore que ne…mot soit resté plus vivant que ceux-là.)

    Cela dit, dans l'usage actuel il est quand même beaucoup plus rare de pouvoir omettre l'auxiliaire de négation que de devoir l'inclure.
     

    audreyf

    Member
    español
    Bonjour,
    Je viens de trouver dans un article qui parle des réseaux sociaux cette phrase: "Néanmoins, cela n'empêche les dérives."
    Je ne trouve pas d'explication pour l'élimination du "pas".
    EMPÊCHER, se trouve-t-il sur la liste de: pouvoir, savoir, etc?

    Merci!
     

    Lacuzon

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    Empêcher ne fait pas partie de la liste. Toutefois cette omission est probablement due à l'attraction de la locution (il) n'empêche que l'on peut ajouter à la liste du dernier post de Me Capello.
     

    Icetrance

    Senior Member
    US English
    Que diriez-vous dans le cas suivant? Sans ou avec ce pas?

    Si ça n'avait (pas) été pour la douce gentillesse de cet vieil homme, j'aurais perdu mon portefeuille pour toujours.

    Est-il, encore une fois, question de style (donc, plus soutenu, plus châtié si on l'omettait?)
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Votre phrase est un calque de l'anglais ; elle ne se dit pas en français, ni avec ni sans pas.

    Dans un registre littéraire, j'écrirais : N'eût été la gentillesse de ce vieil homme, j'aurais perdu mon portefeuille.

    Dans un registre courant, je dirais : Sans la gentillesse de ce vieil homme, j'aurais perdu mon portefeuille.
     
    < Previous | Next >
    Top