Not off my feet so much as out of one of my shoes.

< Previous | Next >

Arzhela

Senior Member
French
Hello everyone,

Contexte : Dans une soirée amicale, un homme est venu avec sa nouvelle compagne, qui n'est autre que son professeur de danse latine, pour la présenter à ses amis. Tous sont debouts, un verre à la main. La scène de la soirée commence par cette phrase que dit la compagne en s'adressant aux autres pour la première partie de la phrase, puis à son ami pour la seconde. Tout le monde rit puis elle ajoute : But he's learning.
Je pense qu'elle fait référence aux cours de danse mais je ne suis pas sure du sens de la phrase.

"Il ne me fait pas autant tourner la tête qu'il ne me marche sur les pieds (...) mais il apprend."

Est-ce l'idée ?
Merci d'avance pour votre aide.
 
  • Topsie

    Senior Member
    English-UK
    "Il ne me fait pas autant tourner la tête qu'il ne me marche sur les pieds (...) mais il apprend."

    Est-ce l'idée ?
    Merci d'avance pour votre aide.
    Oui, je crois que c'est l'idée générale!
    Quelque chose comme "c'était plus un coup de pied qu'un coup de foudre" ou "il ne m'a pas fait autant perdre la tête que perdre une chaussure!":)
     

    word_junkie

    Member
    English - British
    Bonjour

    A mon avis, cette phrase est assez ambiguë. (délibérément)

    'Tourner la tête' veux-t-elle dire "donner le vertige à qn" ou "séduire"? Ou tous les deux significations?

    En Anglais, "to sweep someone off their feet" signifie "gagner le coeur de qn sur le coup", mais évidemment c'est une métaphore prise de la danse et , peut-être. "off your feet" => horizontalité => rapports sexuels. Donc, "out of one of my shoes" me suggère que Mlle ait un penchant à son beau sans soit déjà amoureuse (et aussi suggère une pose que prenne la danseuse latine). L'homme apprend la danse latine; il apprend lui gagner le coeur.

    Peut-être!
     

    Arzhela

    Senior Member
    French
    Merci à vous deux ! Oui la métaphore est bien là word_junkie. Si tout le monde rit à sa réplique, c'est qu'il y a une ambiguïté dans la phrase en effet.
     
    < Previous | Next >
    Top