nous, (de) parfaits inconnus

< Previous | Next >

Alessa Azure

Senior Member
russe
Bonjour,

Arsène dit à Normand :

— Penses-tu qu’ils remueront ciel et terre à cause de nous, (de) parfaits inconnus ?

Pourriez-vous me dire si je dois garder l'article ? J'ai lu quelque part que les deux variantes sont correctes, mais je ne trouve plus cette information.

Merci.
 
  • Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Oui, les deux sont correctes, encore que je préférerais garder "de". Je préférerais même :
    — Penses-tu qu’ils remueront ciel et terre à cause de nous, qui sommes de parfaits inconnus ?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Si je devais choisir entre les deux suggestions initiales, je préférerais également garder le de. Mais en fait, je n'aime aucune de ces deux solutions parce que l'apposition détachée est terriblement ambiguë ; elle pourrait tout aussi bien qualifier le sujet de la proposition subordonnée, donc ils plutôt que nous.

    Je préfère ainsi la suggestion de Bezoard, qui lève toute ambiguïté, encore que je répéterais pour ma part le pronom :

    Penses-tu qu'ils remueront ciel et terre à cause de nous, nous qui sommes de parfaits inconnus ?

    Mais en fait, ce que je dirais serait plutôt :

    Penses-tu vraiment qu'ils remueront ciel et terre à cause de nous, alors que nous ne sommes que de parfaits inconnus ?
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    Je ne vois pas d'ambigüité concernant le pronom auquel attribuer l'incise et je trouve dommage d'allonger et de rallonger, de délayer la sauce, comme le propose Capello. Au contraire je concentrerais encore la formulation en choisissant la forme sans « de » :
    => « Penses-tu qu’ils remueront ciel et terre à cause de nous, parfaits inconnus ? » (de la même manière qu'on utilise la formule lexicalisée « remuer ciel et terre », sans articles.
    Je trouve la concision toujours plus percutante...
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Je ne vois pas d'ambigüité concernant le pronom auquel attribuer l'incise
    On peut pourtant comprendre cette phrase de deux façons :
    1. Penses-tu qu'ils remueront ciel et terre à cause de nous, nous qui sommes de parfaits inconnus ?
    2. Penses-tu qu'ils remueront ciel et terre à cause de nous, eux qui sont de parfaits inconnus ?
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    1 - Penses-tu qu'ils remueront ciel et terre à cause de nous, nous qui sommes de parfaits inconnus ?
    2 - Penses-tu qu'ils remueront ciel et terre à cause de nous, eux qui sont de parfaits inconnus ?
    Désolé, je comprends ce que tu veux dire, mais je ne vois pas l'ambigüité. Il faut dire que je considère que, dans cette phrase, je relie l'incise au pronom qui la précède immédiatement ; on aura ainsi :
    1 - Penses-tu qu'ils remueront ciel et terre à cause de nous, parfaits inconnus ?
    2 - Penses-tu que, parfaits inconnus, ils remueront ciel et terre à cause de nous ?

    Reconnaissons que la phrase 2 a un sens pour le moins bizarre : pourquoi ces parfaits inconnus se soucieraient-ils de nous ? Alors que la phrase 1 pose une question sensée : pourquoi deux parfaits inconnus attireraient-ils l'attention.
    Mais cette phrase 2 est tout aussi saugrenue si l'on y inclut « eux qui sont [de parfaits inconnus] ». C'est pourquoi je conclus à la non-ambigüité de la phrase 1, même sous sa forme concise (sans « de »).
     
    Last edited:

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Merci. Je suis d'accord avec Piotr.

    Le sens voulu est-il remuer ciel et terre pour nous ?
    Non, en fait Arsène veut dire : penses-tu vraiment que les policiers diffuseront nos portraits partout et viendront nous chercher dans un petit village perdu ?
     
    Last edited:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Ah d'accord. En l'absence de tout contexte, j'avais donc compris tout de travers ! (D'où l'importance de donner le contexte d'emblée. ;)) Votre phrase initiale m'avait en effet laissé entendre que ils (donc apparemment les policiers) étaient dans votre camp et qu'ils étaient censés vous aider…

    Pour ce que vous cherchez à dire, il serait à mon avis beaucoup plus clair de préciser pour quelle raison ils devraient remuer ciel et terre. Cela permet d'ailleurs de contourner le problème en omettant nous :

    Penses-tu qu'ils remueront ciel et terre pour retrouver de parfaits inconnus ?
     
    < Previous | Next >
    Top