participe présent / gérondif

  • janpol

    Senior Member
    France - français
    Je dirais plutôt "croyant qu'il allait..." mais je ne suis pas sûr que l'autre tournure soit vraiment incorrecte.
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    À mon avis, si vous ajoutez en, vous apportez une nuance, mais dans cette phrase on hésite à comprendre laquelle. Pendant que ? Mais sans en on l'entend déjà. Pour cette raison, et si j'ai raison, car cela tient à peu de choses selon les phrases, je pense qu'il serait plus « juste » d'y renoncer, sans aller toutefois jusqu'à dire qu'il faudrait y renoncer.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Etant donné que le sujet est le même, ""en croyant"" serait plus juste ?
    Non, bien au contraire ! J'irais en fait plus loin que Logos : le gérondif serait pour moi inapproprié dans ce contexte.

    En croyant qu'il allait faire chaud dehors, il a pris son short. :thumbsdown:
    Croyant qu'il allait faire chaud dehors, il a pris son short. :thumbsup:
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Salut tout le monde,

    Dans cette phrase, on préfère un participe présent ou bien un gérondif :

    Le chat se tient à côté de la table, (regarder) ses hôtes manger et bavarder.

    Merci d'avance.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Comme se tenir quelque part n'est pas une action, mais un état, je préfère dans ce cas le participe présent.

    Le chat se tient à côté de la table, regardant ses hôtes manger et bavarder.
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Ah bon ? Que le verbe désigne une action ou un fait fait une différence sur le choix ?
    Alors... si on dit "Le chat saute et miaole, ______ (mendier) un petit bout de nourriture.", vous allez mettre en mandiant ?
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Hmm... alors... vous pourriez donner une phrase où vous mettrez un gérondif pour que je voie un peu la différence ?

    Je vous en remercie !
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Non plus… La virgule est plutôt la conséquence de la construction de la phrase et de la dépendance du gérondif ou du participe présent par rapport à la proposition principale.
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Hmm... je ne suis pas sûre d'avoir bien compris votre explication, mais puis-je vous montrer des phrases au fur et à mesure pour en avoir une idée plus claire ? :)
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Voici quelques indications qui t'aideront peut-être:

    Emplois du participe présent
    Relation de simultanéité: Remplace une subordonnée relative en "qui": J'ai vu ces gens tremblant d'émotion (= qui tremblaient d'émotion).
    Rapport causal: Craignant de rater mon émission préférée, j'ai branché le magnétoscope.

    Emploi du gérondif
    concomitance (pendant que): J'ai retrouvé ma montre en rangeant ma chambre.
    simultanéité (au moment où): J'ai aperçu Marie en entrant dans le restaurant. (au moment où je suis entré ...)
    manière ou moyen: Il est arrivé en courant. / En travaillant régulièrement, on obtient de bons résultats.
    cause: Elle s'est blessée en grimpant sur une chaise.
    condition: En prenant le métro, tu arriveras plus vite.
     

    TristánFarias

    Senior Member
    Español
    Bonjour et bonne année 2019 !

    Je ne sais ce qu'il faut choisir dans cet exercice où on nous demande de choisir la forme correcte :

    - Ayant eu / En ayant eu une mauvaise note, elle s'est mise à pleurer.

    Je pense qu'il faut choisir le participe présent mais je n'arrive pas à justifier mon choix. Est-ce qu'il faut choisir le participe présent parce qu'il s'agit d'une cause ? Mais théoriquement le gérondif peur s'utiliser aussi pour exprimer la cause.

    Mon hypothèse est la suivante, quand il s'agit d'une cause directe, il faut choisir le participe présent ; et le gérondif, quand il s'agit d'un cause simultanée (nous nous sommes ennuyés en regardant ce film). Est-ce vrai ? Pourtant, si nous interpretons la phrase comme une circonstance : quand elle a eu une mauvaise note..., le gérondif ne pourrait-il pas alors aussi être utilisé ?
     
    Last edited:

    J.F. de TROYES

    Senior Member
    francais-France
    C'est en effet le participe passé qui est préférable ici : Ayant eu une mauvaise note équivaut à comme elle avait eu une mauvaise note ou du fait qu'elle avait eu... Dans cette phrase, le gérondif indiquera plutôt un événement simultané, mais il faudrait l'employer au présent : En ayant / recevant une mauvaise note ou en apprenant qu'elle avait une mauvaise note, elle s'est mise à pleurer.
    Cela dit, il n'est pas impossible qu'un gérondif exprime une cause : C'est en étudiant chaque jour que le français te deviendra familier.
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Cela dit, il n'est pas impossible qu'un gérondif exprime une cause : C'est en étudiant chaque jour que le français te deviendra familier.
    Est-ce qu'il ne s'agirait pas plutôt d'une condition ici ? (Si tu étudies chaque jour, le français te deviendra familier.)

    Voir aussi ici.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Pour moi c'est davantage un moyen qu'une condition, mais ces deux notions sont présentes.

    C'est en effet le participe passé qui est préférable ici
    Ce n'est pas un participe passé, mais un participe passé composé.

    participe présent : ayant
    participe passé : eu
    participe passé composé : ayant eu
    gérondif : en ayant
    gérondif passé : en ayant eu

    Dans l'exercice, il est donc en fait question de choisir entre le participe passé composé et le gérondif passé. On remarquera d'ailleurs que ce dernier temps est en fait rare.
     

    Anna-chonger

    Senior Member
    Chinese
    Rebonjour,

    Ma présente question porte sur l'usage. Dans nos livres, on dit que le participe présent est plutôt réservé à l'écrit, tandis que le gérondif à l'oral.

    Est-ce vrai que vous n'employez pas le p. pré en parlant, mais couramment le gérondif ?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Le participe présent est certainement beaucoup plus utilisé à l'écrit qu'à l'oral. Il est en revanche faux de dire que le gérondif serait réservé à l'oral ; il est tout aussi fréquent à l'écrit.
     

    yuechu

    Senior Member
    Canada, English
    Bonjour,

    J'ai lu la phrase suivante aujourd'hui dans une pièce de théâtre québécoise : "C'est un détail d'une grande importante [sic] (Je pense que l'auteur voulait écrire "importance"), car le sachant, nous pourrions aller directement à la cellule nerveuse qui contrôle probablement tous les réseaux de contrebande dans la province."
    Est-ce qu'il y a une différence entre "le sachant" et "en le sachant" ? Est-ce que les deux structures sont courantes ?

    Merci d'avance ! :)
     
    Last edited:

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Il s'agit bien du participe présent. Il exprime une condition préalable (... car si nous savions cela, nous pourrions... ).

    car sachant cela, nous pourrions...
    ~ car munis de cette informations, nous pourrions... / car savoir cela nous permettrait de...
     

    Locape

    Senior Member
    French
    J'utiliserais plutôt 'le sachant' que 'en le sachant', car c'est d'un registre plus soutenu, et je trouve que le deuxième ne conviendrait pas ici, la tournure serait maladroite.
     

    TristánFarias

    Senior Member
    Español
    Bonjour à tous !

    Pouvez-vous m'aider à lever ce doute ?

    Dans la phrase suivante,

    "Oh ! le viatique ! comme on était fier quand on pouvait l’accompagner !… Sous un petit dais de velours rouge, marchait le prêtre, portant l’hostie et les saintes huiles. Deux enfants de chœur soutenaient le dais, deux autres l’escortaient avec de gros falots dorés. Un cinquième marchait devant, en agitant une crécelle."

    Il s'agit d'un participe présent (...le prêtre, qui portait...) ou d'un gérondif exprimant la manière (car il répond carrément à la question comment ?), auquel l'auteur lui a enlevé la préposition en ? Si c'est le dernier cas, cette supression est considérée comme étant plus littéraire, n'est-ce pas ?

    Mille mercis !
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Le gérondif se construit toujours avec en ; s'il n'y en a pas, ce ne peut être qu'un participe présent ou un adjectif verbal.

    Quoi qu'il en soit, le participe présent a plusieurs emplois possibles, notamment celui d'indiquer la manière justement, mais ici il ne s'agit que d'un qualificatif équivalent à une proposition relative (qui portait).
     

    TristánFarias

    Senior Member
    Español
    D'accord, mais est-ce qu'il est donc possible, dans la même phrase, d'utiliser le gérondif : Sous un petit dais de velours rouge, marchait le prêtre, en portant l’hostie et les saintes huiles ?

    C'est donc, dans ce cas, un simple choix d'oreille ?

    Merci bcp !
     

    gouro

    Senior Member
    Arabe
    Bonsoir,
    Je crois bien que les deux phrases suivantes peuvent se dire ?
    1- En me souvenant d'avoir été membre de ce forum,...
    2- Me souvenant d'avoir été membre de ce forum,...
     

    J.F. de TROYES

    Senior Member
    francais-France
    C'est exact à condition que ces expressions soient suivies de je comme sujet. Comme il a été dit plus haut, le participe apposé (2) ne s'emploie guère à l'oral qui lui préfère le gérondif (2).
     
    Last edited by a moderator:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Les deux temps sont a priori possibles, mais ils ne sont pas interchangeables ; il peut y avoir une nuance de sens. Quelle est la phrase complète ? Quel est le contexte exact ?
     

    gouro

    Senior Member
    Arabe
    En me souvenant d'avoir été membre de votre groupe, Monsieur l'administrateur, je vous dis avec gaieté que, le moment passé avec les vôtres m'a bien plu et que j'aimerais bien y retourner pour retrouver la même joie et amour que j'y ai laissés.

    Après avoir quitté le groupe, on voudrait maintenant l'intégrer et l'on s'adresse à son administrateur en privé, ce qui donne ce message supra.
    Et Maître Capello, vous voilà satisfait, car le contexte a été donné. Maintenant, reste à savoir si les deux temps y conviennent. En attendant votre réponse qui est toujours claire - même si ma tête la capte parfois difficilement-, je vais encore faire des recherches pour apprendre quelques règles grammaticales.
    D'avance merci
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Le gérondif en me souvenant ne serait guère approprié ici. En effet, il indiquerait une concomitance ou un lien de cause à effet qui n'ont pas lieu d'être ici. Autrement dit, si vous hésitez entre les deux, c'est certainement le participe présent que vous devez employer ici. Toutefois, je dois bien dire que la phrase entière est curieusement construite…
     

    J.Claude

    Member
    Italian
    Bonjour à tous.

    Dans la phrase suivante, vaut-il mieux utiliser le participe présent ou le gérondif?
    " C'est le musée le plus visité de la ville, comptant / EN comptant environ 5 millions de visiteurs..."

    Merci d'avance!
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Dans le sens recherché, seul le participe présent est envisageable, mais il serait maladroit étant donné qu'en théorie il devrait qualifier le dernier substantif, à savoir ville plutôt que musée. Il serait préférable de remplacer le verbe comptant par la préposition avec.

    C'est le musée le plus visité de la ville, comptant environ 5 millions de visiteurs. → Le musée (ou la ville ?) compte environ 5 millions de visiteurs.
    C'est le musée le plus visité de la ville, en comptant environ 5 millions de visiteurs. → Si on compte 5 millions de visiteurs, c'est le musée le plus visité de la ville.
    C'est le musée le plus visité de la ville, avec environ 5 millions de visiteurs.
     
    Top