perte de charge

< Previous | Next >

maayani

Senior Member
Hebrew
Bonjour,

Ces pertes de charges dues à toutes ces opérations de manutention occasionnent un coût additionnel qui influe sur les prix de vente des produits importés.

Pouvez-vous me préciser ce que signifie exactement "pertes de charges" dans ce contexte? (charge - dans le sens de cargaison ou dans le sens de frais?? :confused:)


Merci d'avance.
 
Last edited:
  • snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    A première vue, un sens comptable n'aurait aucun sens dans une telle phrase. C'est pourquoi je pencherais donc plutôt pour l'explication "logistique", à savoir la perte d'une partie des éléments faisant l'objet de la manutention (bris, dégradations, etc). Pour moi, il s'agirait donc bien ici de charges au sens physique, et non pas comptable.
     

    volo

    Senior Member
    français
    Bonjour Maayani,

    Je crois que le « charges » dont il est question est à comprendre comme toute marchandise déplacée, levée, poussée, portée ou tirée lors des opérations de manutention (opération de soutien ou de transport de charges). Une mauvaise manutention provoque inévitablement soit une chute de charges manipulées, soit des bris du matériel, en un mot une perte de charges (= dégât, casse, dommage, etc.), ce qui ne serait pas sans influencer les prix de vente des produits à transporter (importer).

    Bonne journée

    @Snarkhunter. Heureux que notre interprétation coïncide. :)
     
    Last edited:

    snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    Oui, c'est ce que j'ai compris : lors des opérations de manutention, on déplace de nombreuses charges. Du fait des risques inhérents (et sans doute à cause des cadences imposées ou des volumes en jeu), il y a des pertes qu'il est impossible d'éviter. Ne serait-ce que statistiquement.
     

    SymonStrueux

    New Member
    French - France
    il faudrait plutot traduire "pertes de charges" par "pertes de temps" ici je pense. Le rédacteur a du faire une allusion aux "pertes de charges" fluidiques.
     

    Roméo31

    Banned
    français - France
    Il convient de ne pas confondre les pertes de charges en mécanique des fluides et en matière de manutention. Or, la question posée porte sur l'activité de "manutention"...


    Chariot télescopique
    Les chariots télescopiques ont révolutionné la manutention de chantier, ils portent plus haut sans perte de charge, ils portent aussi en avant et permettent la manutention au-dessus d’obstacles. Conçue pour répondre aux nombreuses applications du secteur de la construction, la gamme de chariots proposée par LOXAM offre des capacités de levage entre 4 et 17 m de hauteur pour des charges de 1.4 à 4,2 tonnes.
    Ici, il est question de pertes de charges dues au déplacement du centre de gravité sur un chariot élévateur :
    http://www.ocazoo.fr/conseils/entre-capacite-nominale-et-residuelle-9.html

    Sur YT, il y a des vidéos sur des pertes de charges concernant des opérations de manutention avec des chariots...
     

    JeanDeSponde

    Senior Member
    France, Français
    Pertes de charge peut avoir beaucoup de sens, selon le contexte.

    La perte de charge d'un chariot élévateur avec la hauteur caratérise la diminution de la charge maximum (poids soulevé) quand la hauteur augmente ; ce n'est pas une perte de charge "due à toutes ces opérations de manutention".

    La perte de charge fluidique (diminution de la pression utile avec l'augmentation des longueurs / diminution des diamètres) des canalisation me paraît là encore ne pas relever de "toutes ces opérations de manutention".

    Je lis ici perte de charge comme "opération de chargement / déchargement", et non "pertes de tout ou partie des chargements". Chaque fois que, dans le transport d'un produit d'un point A à un point B, on ajoute une opération de déchargement puis re-chargement, on augmente le coût (en temps et en argent) de ce transport, et donc le coût final du produit.
    L’optimisation des modes de transports exige une complémentarité d’approche pour assurer une prise en compte harmonieuse des besoins des usagers ; le mode ferroviaire ne pourra satisfaire l’ensemble des besoins de mobilité, aussi faut-il investir pour assurer une mobilité routière durable en évitant toute perte de charge. [ici]
     
    Last edited:

    Roméo31

    Banned
    français - France
    Bonjour,

    On est d'accord sur le fait que "pertes de charges" est polysémique. D'ailleurs, les documents auxquels je me réfère donnent déjà deux sens différents.

    On est d'accord aussi sur la circonstance qu'il ne s'agit pas, dans la question posée par Maayani, de pertes de charge fluidiques (notion de mécanique des fluides). Certains confondent même "pertes de charge" et "rupture de charge".
     

    JeanDeSponde

    Senior Member
    France, Français
    A se demander si l'auteur n'a pas justement voulu dire le classique "rupture de charge" au lieu du moins courant "perte de charge" :
    Une rupture de charge est, dans le domaine des transports, une étape pendant laquelle des marchandises ou des passagers transportés par un premier véhicule sont transférés dans un second véhicule, immédiatement ou après une période de stockage.
    Les ruptures de charges étant particulièrement coûteuses, un organisateur de transport essaie de les limiter autant que possible.
     
    < Previous | Next >
    Top