Petit-Frère

skimmedlatex

Senior Member
čeština
Bonjour,
dans Le brave soldat Chvéik, Jindrich Horejsi, le premier traducteur en français, a traduit une phrase […] comme "Il s'appelait Petit-Frère." D'après moi, la phrase devrait plutôt se traduire comme "...il avait un nom assez mauvais - Zizi". (Je dois avouer, quand-même que c'est possible que ce mot tchèque signifiait avant aussi juste une personne peu importante.) Je me demande que'est-ce que signifie "Petit-Frère" exactement et si la traduction est justifiée du tout. Merci beaucoup !
 
Last edited by a moderator:
  • iuytr

    Senior Member
    French - France
    Si Zizi est le mot enfantin pour le pénis, Petit-frère ne signifie rien de proche.
    Pour "personne peu importante", c'est pareil. En français, les mots indiquant un lien de famille n'ont pas un deuxième sens social comme par exemple en chinois (où parait-il on utilise tante ou oncle quand on s'adresse poliment à une personne de la génération précédente sans lien de parenté avec soi-même).
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Dans cette version on lit
    Il y a quelques années vivait à Zliua, pas loin de Hluboka, un garde qui avait un drôle de nom. Il s’appelait Petit-Frère.
    D'après moi, la phrase devrait plutôt se traduire comme "...il avait un nom assez mauvais - Zizi".
    "Petit-Frère" ne peut effectivement pas être considéré comme un "drôle de nom" si on ignore la vraie signification, c'est-à-dire qu'il s'agit d'un surnom de "zizi".
     

    skimmedlatex

    Senior Member
    čeština
    Merci à tous !
    A vrai dire, ma traduction "Zizi" n'est pas très bonne non plus parce que le mot tchèque est plus fort, pas enfantin du tout. En tout cas, le traducteur avait probablement peur de réproduire la vulgarité de Hašek et comme beaucoup ont traduit dans d'autres langues à partir cette traduction française, ça a malheuresement obscurci le caractère original du livre. (Ce n'est certainement pas le seul problème que présente cette version de Horejsi - qui était Tchèque. Par exemple, le début de sa traduction est fabriqué, alors on en trouve pas l'incipit tellement connu en Tchéquie "Alors, on nous a tué notre Ferdinand". Et ce qu'en produisent à partir Horejsi les traducteur grecs, par exemple, ...)
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    "Petit-Frère" ne peut effectivement pas être considéré comme un "drôle de nom" si on ignore la vraie signification, c'est-à-dire qu'il s'agit d'un surnom de "zizi".
    Tu comprends donc en français "Petit-Frère" comme un synonyme de "zizi" ? Je n'en avais jamais entendu parler, mais ma connaissance de l'argot est fort limitée.
    Cela dit, "Petit-Frère" est un nom qui se donne parfois pour des personnes : voir cet extrait d'un livre du milieu du XIXe siècle :
    « Conduit devant le propriétaire (...) lui demandant son nom et le nom de celui qui l'envoyait , il a répondu qu'il s'appelait Petit - Frère et déclaré qu'il était envoyé par un nommé Daniel. »
    Revue coloniale
    J'ajoute que dans une traduction anglaise trouvée en ligne, on semble bien viser l'organe sexuel, l'original signifiant "little cock".
    17101 The Good Soldier Svejk Intervenes in the Great War
     
    Last edited:

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Par exemple, le début de sa traduction est fabriqué, alors on en trouve pas l'incipit tellement connu en Tchéquie "Alors, on nous a tué notre Ferdinand". Et ce qu'en produisent à partir Horejsi les traducteur grecs, par exemple, ...)
    J'ai regardé en ligne des traductions en anglais et en allemand qui respectent l'ordre de la version tchèque. Cela dit, je ne trouve pas que la version française dénature l'original, mais je comprends que cela puisse choquer ceux qui sont habitués à l'incipit.
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Tu comprends donc en français "Petit-Frère" comme un synonyme de "zizi" ?
    Non, pas du tout.

    J'aurais dû spécifier "..... si on ignore la vraie signification, c'est-à-dire qu'en tchèque il s'agit d'un surnom de "zizi"."

    A vrai dire, ma traduction "Zizi" n'est pas très bonne non plus parce que le mot tchèque est plus fort, pas enfantin du tout.
    On peut alors imaginer un surnom* du genre "Ma bite" ou écrit en un seul mot "Mabite" pour en atténuer un peu la crudité.

    *sur le modèle: "Ma couille".
     

    skimmedlatex

    Senior Member
    čeština
    On peut alors imaginer un surnom* du genre "Ma bite" ou écrit en un seul mot "Mabite" pour en atténuer un peu la crudité.

    *sur le modèle: "Ma couille".
    C'est possible, je n'ose pas spéculer sur les significations possibles du mot dans le temps de Hasek. (Mais "bite" est une traduction beaucoup meilleure que la mienne qui n'était pas exacte du tout.) Ce qui fait cette expression tellement drôle dans son contexte aujourd'hui, c'est sa vulgarité nue. Elle saute à yeux parce que la personne dans l'histoire pourrait avoir n'importe quel nom. On imagine en lisant, si Chvéik sourriaient avec pitié ou le pronocait sans émotions. D'après moi, c'est l'un de mille petits "gags" de Hasek à travers lequels ils nous présent ses mille et une versions du comique.
     
    Last edited:
    Top