prendre des cours de cafétéria

simenon

Senior Member
italien
Bonjoiur, j'ai un autre doute à propos d'une phrase que je vous ai déjà soumise ici.
Je la cite à nouveau: un homme, en parlant avec son amant, se souvient de son adolescence. Il dit, avec un sourire méchant,
"Je fumais mes premiers joints, je dropais mes premières sunshine, je passais mes journées effouèré à terre dans le corridor de l'école... je prenais mes premiers cours de cafétéria"
Qu'est-ce qu'il entend avec l'expression "cours de cafétéria"? Tout simplement que ses profs, au lieu de enseigner, parlaient de n'importe quoi ou quelque chose comme òa?
Merci
 
Last edited by a moderator:
  • snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    Bonjour,

    Je ne commenterai pas sur "effouèré à terre", que je ne comprends pas (quel... dialecte est-ce ?!).
    Par contre, pour l'expression faisant l'objet de ce fil, cela me semble assez facile à comprendre. Au lieu de suivre les cours comme tout lycéen ou étudiant scrupuleux devrait le faire, cette personne devait passer beaucoup plus de temps à la cafétéria de son établissement scolaire que dans les salles de classe.

    Du coup, ce sont en quelque sorte ces "séjours buissonniers" qui lui tenaient lieu d'éducation : il ne suivait pas des cours de mathématiques ou d'histoire, mais plutôt des cours d'utilisation de son temps à la cafétéria !
     
    Last edited:
    < Previous | Next >
    Top