prendre sur/pour soi

< Previous | Next >

shai3

Member
Hebrew - Israel
Salut à tous.

J'ai un peu de mal avec ces deux expressions,

Je suis venu juste pour vérifier avec vous.

Prendre sur soi = être celui qui agit / s'occupe de qqch, par exemple "prendre trop sur soi" = faire trop de choses à la fois.
Prendre pour soi = prendre personellement qqch qu'on nous dit / les critiques / les insultes ?
 
  • SergueiL

    Senior Member
    Français
    Bonjour,

    Prendre sur soi a plusieurs sens :
    3. Fig. (début XIIIe) Prendre qqch. sur soi, en porter volontairement la responsabilité. ➙ assumer. « Nous prenons volontiers sur nous certaines fautes » (Duhamel). Prendre sur son compte : garder toute la responsabilité de qqch.
    Prendre sur soi de. ➙ s'efforcer. « Il prit sur lui de ne pas lui parler » (Stendhal).
    ▫ (Sans compl.) Il faut prendre sur soi, supporter les choses pénibles.
    Le Robert
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    "prendre trop sur soi" = faire trop de choses à la fois.
    Ce n'est pas la bonne interprétation. (cf. définitions du Robert)

    • "prendre trop sur soi" (se surcharger, vouloir faire plus qu’on ne peut)
    Ces explications données par le Wiktionary ne me semblent pas pertinentes.
     
    Last edited:

    J.F. de TROYES

    Senior Member
    francais-France
    La définition du T.L.F. confirme les précédentes :
    Prendre qqc. sur soi.Se charger de quelque chose, faire quelque chose de sa propre initiative sans y être autorisé. Cela passe un peu mes pouvoirs, mais je le prends sur moi. Je prends sur moi de le faire. Je prends sur moi la faute (Ac.1935).L'exécution [du criminel] fut annoncée. Dans cette extrémité, l'abbé Dutheil prit sur lui de proposer à l'Évêque un dernier parti (Balzac, Curé vill., 1839, p.72).Ninette était furieuse (...) elle disait: «Il me le paiera! il s'en souviendra! (...).» Alors, j'ai tout pris sur moi (...) je lui ai dit (...) que tu m'avais chargé de l'inviter (Labiche, Célimare, 1863, i, 7, p.23).
    Absol. Se retenir, se contraindre (d'agir de telle ou telle manière). J'ai pris sur moi pour ne pas lui répondre. Cet homme était d'un caractère emporté, il a compris la nécessité de prendre sur lui (Ac.1935).

    Je précise seulement que prendre trop sur soi ne peut donc signifier faire trop de choses à la fois, mais assumer trop de choses de son propre chef ou se contraindre à l'excès d'agir de ou telle sorte.
     

    shai3

    Member
    Hebrew - Israel
    Merci, je comprends beaucoup mieux.

    Bref, on peut dire que quelqu'un qui prend trop sur lui (si vous voulez, au travail) il fait le choix de se déborder de travail au lieu de laisser les autres l'aider.
     

    k@t

    Banned
    Français de France
    Ces explications données par le Wiktionary ne me semblent pas pertinentes.
    C’est un coup à nous fâcher la Vieille Dame du quai Conty, ça ! Dans la 8e édition du dictionnaire d'icelle :
    Prendre trop sur soi, Se surcharger, vouloir faire plus qu'on ne peut.

    PRENDRE : Définition de PRENDRE
    Bref, on peut dire que quelqu'un qui prend trop sur lui (si vous voulez, au travail) il fait le choix de se déborder de travail au lieu de laisser les autres l'aider.
    Oui.
     
    Last edited:

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    la Vieille Dame du quai Conty, ça ! Dans la 8e édition du dictionnaire d'icelle :
    Dans la 9ème édition, il n'est plus question de "Prendre trop sur soi, Se surcharger, vouloir faire plus qu'on ne peut."
    Bref, on peut dire que quelqu'un qui prend trop sur lui (si vous voulez, au travail) il fait le choix de se déborder de travail au lieu de laisser les autres l'aider.
    Je ne suis pas de cet avis. Cela peut, à mon avis, être mal interprété.
    Voir définition #5 ! Se charger de quelque chose, faire quelque chose de sa propre initiative sans y être autorisé.

    il fait le choix de se déborder de travail au lieu de laisser les autres l'aider =
    il ne sait pas déléguer
     

    k@t

    Banned
    Français de France
    Mais avec trop les deux sens sont possibles, pour l'interprétation, tout dépend du contexte.
     
    < Previous | Next >
    Top