puiser dans / à / de - préposition

< Previous | Next >

Thomas1

Senior Member
polszczyzna warszawska
Bonjour,

Quelqu’un pourrait-il m’expliquer la différence entre « puiser quelque chose dans quelque part » et « puiser qquelque chose à quelque part » ?

Par exemple, j’ai trouvé les deux tournures dans les phrases suivantes :

Les romains ont canalisé l’eau à l’aide d’aqueducs dès le Ier siècle (vestiges connus à Valcroissant et Romeyer), ce qui permettait d’approvisionner les villes en eau potable sans puiser dans la rivière qui servait d’égout.​
Son eau est très agréable à contempler, tant elle est limpide. Elle est aussi très bonne à boire, et les habitants viennent la puiser à la rivière.​


Est-ce que cela peut avoir quelque chose à voir avec la distinction entre le lieu perçu au sens large/général comme un point (à) et au sens plus spécifique comme « à l’intérieur de (l'endroit) » (dans) ?
Si c'est vrai, peut-on dire la phrase suivante :
Il a puisé de l’eau à la ferme. – il aurait pu le faire à des endroits différents à la ferme, par exemple : Il a puisé l’eau dans le puits, dans l’étang, dans le tonneau, dans le robinet (le robinet à la cuisine, au jardin, etc.). S'agit-il de cela ?
 
  • tilt

    Senior Member
    French French
    Je dirais que la différence tient plutôt dans le fait que puiser dans indique le "contenant" où l'on puise, alors que puiser à en indique le lieu, au sens spatial et/ou géographique du terme.

    Ainsi, on peut puiser de l'eau dans ou à la rivière, mais on ne peut puiser une idée que dans un discours, et pas à un discours, puisqu'un discours n'a pas de localisation. Et on peut puiser de l'eau à la ferme mais pas dans la ferme, car une ferme ne contient pas d'eau à proprement parler.
     

    Thomas1

    Senior Member
    polszczyzna warszawska
    Merci. :thumbsup:

    L'emploi des prépositions dans les phrases suivantes est-il correcte ?
    [Jan écrit un roman.]
    Jan a puisé à Pierre l'idée de tuer son personnage principal. (Jan a parlé de son roman à Pierre.)
    Jan a puisé dans Marcel Proust l'idée d'ajouter un autre personnage à son roman. (Jan a lu un des textes par Marcel Proust où il est tombé sur l'idée en question.)

    J'ai fait exprès de changer l'ordre des compléments, c'est-à-dire puiser à qluelqu'un quelque chose, puisque le complément d'objet direct est assez long dans les deux phrases (mais je serais reconaissant de l'information si ce n'est pas nécessaire).
     
    Last edited:

    tilt

    Senior Member
    French French
    Jan a puisé dans Marcel Proust est correct, mais alors Marcel Proust désigne non pas l'écrivain mais son oeuvre.
    C'est parce que Marcel Proust est un écrivain célèbre qu'il est possible de l'assimiler à son oeuvre, et donc de dire dans.

    Pierre n'étant pas connu comme écrivain, on ne peut faire de même pour lui, ni utiliser à qui est incorrect car Pierre ne "contient" pas ses idées.
    Il faudrait plutôt dire Jan a puisé chez Pierre..., cette préposition désignant alors clairement une oeuvre produite par un auteur, célèbre ou non.
     

    Panini_Hawaii

    Senior Member
    Suisse-Allemand
    Bonjour,

    je viens de vérifier la construction du verbe puiser dans le Petit Robert, mais je ne sais pas si je l'ai bien compris.

    Selon le P.R., on puise l'eau aux sources.

    Puis-je également prendre la préposition "dans"?

    -> Elle puise de l'eau dans les sources.

    Merci beaucoup.
     

    Micia93

    Senior Member
    France French
    Je ne suis pas sûre, ça pourrait se dire, mais il est préférable de dire "elle puise l'eau des sources" (je préfère "elle puise l'eau de la source"). "Puiser aux sources" sonne mal je trouve, par contre "puiser à la source", oui.
     

    Roméo31

    Banned
    français - France
    Avec puiser et source(s) : à ou dans ?

    Puiser de l'eau à une/la source. Puiser l'eau à une/la source.
    Puiser des bouteilles d'eau dans une source. (GR 2014.)
    Puiser à la source.

    A part l'ex. du GR, ci-dessus, je n'ai trouvé puiser dans la/une/les/des sources que lorsque "sources" a un sens abstrait :

    Puiser dans la source, dans les sources, aux sources, lire les auteurs originaux. L'étude des textes ne peut jamais être assez recommandée.... ayez les choses de la première main, puisez à la source. [La Bruyère, XIV]
    .
     

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Je crois que l'action de puiser elle-même s'utilise généralement avec dans, ce qui est logique. Mais quand on veut dire qu'on puise directement quelque part, je crois qu'on préfère puiser à. Cela me semble flagrant dans le cas d'une source, mais il est vrai beaucoup moins évident dans le cas d'une rivière. Or le TLFi, avec qui je suis d'accord, donne bien puiser à la rivière au même titre qu'à la source ou au bassin d'une fontaine. Dans le cas d'une fontaine ancienne, il s'agit probablement d'une source aménagée. Ce serait certainement moins vrai pour les fontaines récentes.

    On dit bien puiser à la rivière et non pas au fleuve ou au lac. La rivière à laquelle on puise est probablement encore perçue comme très pure, comme peu éloignée de la source ou des sources. Peut-être y a-t-il encore une poésie : une rivière peut être champêtre ou alpestre. La propreté des cours d'eau a été longtemps une valeur quasiment sacrée, il peut y en avoir des restes dans la langue. Puiser directement à la rivière peut donc s'expliquer sans grande difficulté, et de là puiser à la rivière, quoique depuis longtemps on n'en boirait plus l'eau.

    Dans puiser à la source ou aux sources, le TLFi a bien décelé qu'il s'agissait d'y puiser directement (lien au 1er §) :
    Puiser à la source, aux sources. Consulter les auteurs ou les documents originaux. Nos habitudes étaient celles d'étudiants libres à qui leurs goûts ou leur position permettent de choisir, de s'instruire un peu au hasard et de puiser à plusieurs sources avant de déterminer celle où leur esprit devra s'arrêter (Fromentin, Dominique, 1863, p. 134). Il a d'inépuisables réserves de renseignements précis, de documents puisés à la source même sur tous les hommes les plus importants ou intéressants de ces quarante dernières années (Du Bos, Journal, 1922, p. 165).
     
    Last edited:

    mekman99

    Senior Member
    Berber
    Bonjour
    Est-ce que qu'on dit:
    En puisant de vos connaissances,....
    En puisant dans vos connaissances,....


    Merci
     
    < Previous | Next >
    Top