restaurant - prononciation

  • k@t

    Senior Member
    Français de France
    Je prononce o fermé, conformément à la loi de position évoquée par jekoh, mais par rapport à cette loi, selon laquelle un <o> en syllabe ouverte se prononce fermé, et ouvert en syllabe fermée, voir par exemple :
    4.4.3.3. En syllabe atone
    [D]ans le système phonologique de bien des francophones la possibilité d’opposition phonologique entre la fermée et l’ouverte cesse d’être possible dans ce contexte phonétique (en d’autres mots, […] on pourrait prononcer [dinozɔʁ] ou [dinɔzɔʁ] sans que personne ne le remarque). Ces exemples montrent encore une fois l’importance du contexte phonétique, de la position par rapport à la structure syllabique et accentuelle, au moment de déterminer la valeur phonologique d’un son, la pertinence phonologique d’un trait, l’existence d’une opposition.
    source
    On est dans le même cas que potasser récemment vu.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Pour moi ce o est ouvert : [ʁɛstɔʁɑ̃].

    Je prononce o fermé, conformément à la loi de position évoquée par jekoh
    Si la loi de position demande en principe un o fermé, pourquoi la prononciation dite standard que l'on trouve dans la plupart des dictionnaires (TLFi, Larousse, Petit Robert) est-elle avec un o ouvert ?
     

    k@t

    Senior Member
    Français de France
    Si la loi de position demande en principe un o fermé, pourquoi la prononciation dite standard que l'on trouve dans la plupart des dictionnaires (TLFi, Larousse, Petit Robert) est-elle avec un o ouvert ?
    Parce que les dictionnaires font un choix étrange : pas celui « logique » (avec beaucoup de guillemets, parce que c’est trop simplificateur d’appliquer cette loi absolument, sans prendre en compte la position, l’accentuation des syllabes) de la loi de position ; pas celui qui devrait être idéalement fait, soit celui de l’archiphonème (ainsi qu’il est indiqué dans l’article que j’ai mentionné supra), mais celui du o ouvert, qui me parait le pire des choix.
    Peut-être parce que la prononciation standard est plus proche de l’ouvert que du fermé. Pourtant, j’ai longtemps vécu à Paris, il ne me semble pas avoir constaté que la prononciation était spécialement ouverte, plutôt fermée ou médiane.

    Par curiosité comment qualifiez-vous le <o> de cette personne ?
     

    Oddmania

    Senior Member
    French
    Bizarrement, je prononce restaurant avec un o plutôt ouvert, mais torrent avec un o plutôt fermé.

    Sur la page Wiktionary du mot, il y a trois prononciations audibles : une première (Belgique) avec un o très fermé, une deuxième avec un o plutôt ouvert, et une troisième avec une voyelle entre les deux mais qui me semble plutôt fermée.

    Je pense que ma prononciation est plus proche de la seconde (alors que ma prononciation du mot torrent serait plus proche de la troisième). La prononciation du journaliste dans l'extrait posté par k@t me parait également parfaitement typique de ce qu'on entend généralement en France. Ça ressemble à un o ouvert, mais pas aussi ouvert que ceux d'un Belge ou d'un Suisse. C'est souvent comme ça en France : dans cette position-là, les o sont mi-ouverts, mi-fermés. J'ai bien du mal à les distinguer (à moins d'avoir un fort accent méridional, auquel cas ils sont très clairement fermés). Chez les Belges et les Suisses, la distinction est bien plus nette.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Par curiosité comment qualifiez-vous le <o> de cette personne ?
    Je le qualifie de médian. Il a en effet certaines caractéristiques à la fois du o ouvert et du o fermé. Ce n'est ni le o totalement fermé de tôt [o], ni le o bien ouvert de tort [ɔ].

    P.S. Je vous rappelle que les liens audio ou vidéo demandent l'approbation préalable d'un modérateur selon notre règlement (cf. № 4). Veuillez le respecter.

    La prononciation du journaliste dans l'extrait posté par k@t me parait également parfaitement typique de ce qu'on entend généralement en France. Ça ressemble à un o ouvert, mais pas aussi ouvert que ceux d'un Belge ou d'un Suisse.
    Sauf que le journaliste en question est genevois, donc suisse, justement ! :D
     

    k@t

    Senior Member
    Français de France
    La prononciation du journaliste dans l'extrait posté par k@t me parait également parfaitement typique de ce qu'on entend généralement en France. Ça ressemble à un o ouvert,
    Je le qualifie de médian.
    Voilà, c’est ça aussi le problème, c’est qu’on n’entend / qualifie pas tous les choses de la même chose. Pour moi le <o> de cette personne est fermé, c’est à peu près ainsi que je le prononce.
    Comme dans peau (j’entends / qualifie les quatre (de) fermés) et contrairement à celui de pomme que j’entends tous ouverts.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Je ne pense pas que cela dépende de la graphie, non. Je prononce ainsi :
    • Laure avec un o ouvert ;
    • Laurent avec un o ouvert à médian ;
    • paume avec un o fermé.
     

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    @Syzygy , « cette personne » dit aussi « o fermé devant une liquide » avec pour exemples Laure et Paul. Pour ma part, je ne prendrais pas cette liste pour argent comptant, car je prononce Paul avec un o ouvert pour les garçons et Paule avec un o fermé pour les filles... or la liquide est toujours là.
     

    Swatters

    Member
    French - Belgium, some Wallo-Picard
    En général, est-ce que la prononciation dépendrait de la graphie (-au- / -o-), comme l'affirme cette personne ? Par exemple, "oral" et "Laurent" ?
    La graphie a une influence, soit parce qu'elle reflète un /o/ étymologique (ce n'est pas toujours le cas, Paul et taureau avaient historiquement des /ɔ/ et leur graphie reflète l'orthographe latine plutôt que leur prononciation en moyen français) soit parce qu'elle peut influencer les prononciation des locuteurs, surtout pour les mots moins communs.

    Mais la graphie n'est pas le seul facteur qui influence la prononciation des voyelles moyennes, il y a aussi:

    - La loi de position (/ɔ/ en syllabe fermée, /o/ en syllabe ouverte)

    - La tendance dans certains dialectes (surtout français) à neutraliser la distinction entre /ɔ/ et /o/ en syllabe non-finale

    - Le respect de la racine (si restaure à un /ɔ/, ce qui est le case pour la très grande majorité des locuteurs, alors restaurer, restauration, restaurant et tous ses autres dérivé vont avoir tendance à conserver ce /ɔ/)

    - l'harmonie vocalique, quand la hauteur de la voyelle finale tend à influencer celle des voyelles moyennes qui la précédent: restaurant à une voyelle finale ouverte, donc elle tend à ouvrir celle du /E/ et du /O/ qui la précédent, restaurer à une voyelle mi-close donc elle tend à fermer les voyelles précédentes.

    - l'influence de certaines consonnes sur les voyelles qui les précédent immédiatement. En particulier, /z/ ferme les /O/ et les /Œ/ et /ʀ/ ouvre toutes les voyelles.

    Celle de ces contraintes qui va l'emporter diffère non seulement par dialecte, mais aussi par locuteur et même par mot individuel dans l'usage d'un même locuteur. Elles peuvent aussi résulter en une voyelle intermédiaire entre /ɔ/ et /o/.

    Dans le case de restaurant, on a la graphie et la loi de position qui tendent à produire un /o/ et le respect de la racine, l'harmonie vocalique et l'influence du /ʀ/ qui tendent à produire un /ɔ/. Pas étonnant donc que les locuteurs soient divisés dans leur réponses.

    Mais ce qui est sur c'est la graphie seule ne suffit pas à prédire le choix de la voyelle. (Personnellement, j'ai /ɔ/ dans restaurant, resto et les dérivés de restaure, taureau, maure et Laure, mais /o/ dans Laurent, laurier, aurore et les plupart des mots avec la séquence orthographique <-aur->)
     

    danielc

    Senior Member
    French-Canada
    Je dis \ʁɛs.tɔ.ʁɑ̃\ ou \ʁɛs.tɔ.ʁã\

    Si je comprends bien ces graphies, le [ã] est plus proche du /ɑ̃/ que [æ̃] . Un francophone non-canadien pense souvent que les Canadiens, en parler populaire, prononcent un in standard pour en/an.

    Cet article est bon, mais il est à tort de constater que le /ɑ̃/ standard ne s'entend pas chez nous. Le /ɑ̃/ standard est soigné, mais est certainement possible en français parlé chez nous , rien d'extrême.

    Prononciation du français québécois — Wikipédia

    "Au Canada /ɑ̃/ se réalise en [ã] ou en [æ̃] (populaire) en syllabe ouverte"
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    La prononciation du journaliste dans l'extrait posté par k@t me parait également parfaitement typique de ce qu'on entend généralement en France. Ça ressemble à un o ouvert,
    C'est tout à fait mon avis.
    C'est ainsi que moi aussi, je prononce le o dans "restaurant".
    Dans le cas de restaurant, on a la graphie et la loi de position qui tendent à produire un /o/ et le respect de la racine, l'harmonie vocalique et l'influence du /ʀ/ qui tendent à produire un /ɔ/. Pas étonnant donc que les locuteurs soient divisés dans leur réponses.
    C'est cette influence-là qui l'emporte pour moi ;) (mais il est vrai que la syllabe contenant le "au" étant atone (cf. #3) la différence entre /o/ et /ɔ/ est un peu difficile à percevoir).

    Merci à tous.
     
    < Previous | Next >
    Top