s'abreuver à la télé-réalité

Harek

Senior Member
Russia
Context: "toutes les grandes chaînes de télé s'abreuvent à la télé-réalité"
Thanks a lot!


PS. Salut Beri! ;)
 
  • aurayfrance

    Senior Member
    France, French, English and Spanish
    "s'abreuver" means (to drink). Its use here is figurative. I thing it means that all the major TV channels like reality shows very much and use them a lot.
     
    Last edited by a moderator:

    David

    Banned
    You might translate it with "run with," or "flow with...", to be awash in.

    All the TV channels are awash in reality TV these days...

    The last few lines of the Marseillaise --somebody can correct my memory--

    Aux armes, citoyens,
    Formez vos bataillons,
    Marchons, marchons,
    Qu'un sang impur
    Abreuve nos sillons...

    We shall march, march forth
    Till [their] polluted blood waters our furrows... OR
    Till our fields are awash in their polluted blood...

    Rough stuff!
     

    aurayfrance

    Senior Member
    France, French, English and Spanish
    Excellent, David, you didn't make any mistake! Do you know "La Marseillaise" by heart?
     

    David

    Banned
    Yes, by heart, grâce a M. Charles Götz, RIP, notre prof de français (d'origine allemand, je crois) à la Junior High School No. 74, New York, il ya 49 ans! But that´s why I knew the answer to the question about s'abreuver. It proves that if you wait long enough, every dumb thing you learn will come in useful some day.
     

    aurayfrance

    Senior Member
    France, French, English and Spanish
    David said:
    Yes, by heart, grâce a M. Charles Götz, RIP, notre prof de français (d'origine allemand, je crois) à la Junior High School No. 74, New York, il ya 49 ans! But that´s why I knew the answer to the question about s'abreuver. It proves that if you wait long enough, every dumb thing you learn will come in useful some day.
    Vous avez bien raison, chaque chose finit par trouver son utilité, il suffit d'être patient. Mais votre professeur de français n'était-il pas alsacien plutôt qu'allemand? Bien que de culture germanique et parlant parfois notre langue avec un accent, les alsaciens font partie des français les plus patriotes, ce qui expliquerait "La Marseillaise". Je vais vous raconter un mot d'esprit de l'abbé Wetterlé, grand patriote alsacien, jugé par un tribunal allemand en Alsace annexée avant la guerre 1914-1918.

    Le Président du Tribunal: Avez-vous des sentiments français?

    L'abbé Wetterlé: Je considère comme une offense que vous doutiez de mes sentiments nationaux (il était sensé être allemand).

    Cordialement.
     

    Lucas

    Senior Member
    France, français
    aurayfrance said:
    Le Président du Tribunal: Avez-vous des sentiments français?

    L'abbé Wetterlé: Je considère comme une offense que vous doutiez de mes sentiments nationaux.
    Savoureuse anecdote :p

    (il était sensé être allemand)
    Permettez-moi de corriger cette erreur fréquente, en donnant un moyen mnémotechnique pour l'éviter :
    - sensé vient de sens, ainsi être sensé signifie avoir du bon sens ;
    - censé est apparenté à cens, ancien impôt, et donc au verbe devoir... ainsi il est censé faire signifie à peu près il doit faire
    :cool:
     

    David

    Banned
    C'est vraiment possible que le Prof Götz, aurait été alsacien, mais je crois --et j'admets qu'on dépend de mémoires cinquanténaires-- que le prof, il était, comme presque tout le monde dans notre quartier du conté de Queens à l'époque, Juif, fils de réfugiés de l'Europe de l'avant-guerre, et que lui, et qui avaient passer la terribles années 30 et 40 a New York. Ils aussi auraient considéré comme une offense que les Allemands, les Polonais, et, oui, il faut reconnaître, les Français de Vichy, "doutiaient de nos sentiments nationaux." Mais nous voilà, la vie et la guerre, des sales métiers! Et maintenant, l'honte, c'est a nous, comme Juifs pour ce qui se passe chez les Paléstiniens, et comme Américains, pour ce qui passe en Iraq. Une chanson, aussi de l'époque: "Where have all the flowers gone...when will they every learn!..."

    Vous devriez me pardonner les fautes d'un vieillard qui a beaucoup d'occasions de pratiquer l'espagnol, mais qui a appris le français à l'école aux E-U il y a longtemps, et qui n'a jamais eu l'opportunité de vivre en pays francophone. J'espère que ca soit permis, aussi, se laisser inspirer pour les excéllents commentaires du confrère Aurayfrance, mélanger quelques sentiments avec le grammaire et la conjugation de l'imparfait du conditionel.

    Amitiés, David
     

    David

    Banned
    Quel dactylographie... J'aurai dû écrire: "...fils de réfugiés de l'Europe de l'avant-guerre, et que avait passer les terribles annèes 30 et 40 a New York...", et "inspiré par les excèllents commentaires du confrère..."
     

    Lucas

    Senior Member
    France, français
    Peu importent les fautes... Les francophones comprendront malgré tout, et les non francophones ne les verront même pas :D

    Vos souvenirs sont très appréciés, c'est notre histoire à tous, c'est l'Histoire (avec sa grande hache, comme disait Pérec).

    Je trouve votre français très honorable, je doute d'avoir un aussi bon niveau d'espagnol dans 35 ans :eek:
     

    jean1938

    Senior Member
    QUÉBEC / FRANÇAIS
    David said:
    Oh, là là la: et qui avaient passer... Maintenant je mélange trois langues...
    Je n'ose pas corriger quelques fautes ici et là!... ;)
    Dans les circonstances, je trouve votre français plus qu'excellent.

    BRAVO!...

    J'espère que ca soit permis, aussi, se laisser inspirer pour les excéllents commentaires du confrère Aurayfrance, mélanger quelques sentiments avec le grammaire et la conjugation de l'imparfait du conditionel.
    Vous avez bien raison. De plus Aurayfrance a aussi beaucoup d'esprit ;)

    Au plaisir,

     
    < Previous | Next >
    Top