(se faire) décrocher / avorter

hovni

New Member
coreen
Salut, chers amis!
Je voudrais savoir si on peut employer "décrocher" à la place de "avorter" dans la phrase posée au-dessous.

Il vaudrait mieux se faire avorter que de subir l'exclusion sociale.
 
  • JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Bonjour,

    Non, on ne peut pas employer "décrocher" à la place de "avorter" dans cette phrase.

    Edit:
    Croisé avec Piotr
     

    hovni

    New Member
    coreen
    "avorter" au sens général. si je poste la phrase entière comme suit:
    Il valait donc mieux se faire avorter que de subir l'exclusion sociale et les difficultés économiques entrainées par une grossesse.
    se faire avorter - Traduction anglaise – Linguee
    L'expression "se faire avorter" ne peut pas être remplacée par "se faire decrocher", même si celle-ci est une expression vulgaire?
    Merci d'avance.
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    À ma connaissance, (se faire) décrocher n'existe pas du tout dans le sens de (se faire) avorter, que ce soit au sens propre ou dans un sens figuré. Si tant est que cette expression existe, elle est nécessairement argotique. Qu'est-ce qui vous a porté à croire que décrocher pourrait être employé dans ce sens ? L'avez-vous rencontrée quelque part ?
     

    k@t

    Banned
    Français de France
    L'expression "se faire avorter" ne peut pas être remplacée par "se faire decrocher", même si celle-ci est une expression vulgaire?
    Cette phrase est extraite d’un écrit manifestement « sérieux », où on attend un registre neutre. L’emploi d’un terme argotique y semble par conséquent tout particulièrement inadapté - sauf à vouloir créer une rupture majeure de style, ce qui a priori est peu probable dans ce genre de texte.
    (On trouve cette expression dans un texte sérieux (Etude médico-légale sur l'avortement), mais il s'agit très vraisemblablement d'un propos rapporté).
     
    Last edited:

    Nicomon

    Senior Member
    Français, Québec ♀
    L'extension .gc.ca indique qu'il s'agit d'un site du gouvernement canadien.

    Le lien « article15.gc.ca » de Linguee ne fonctionne plus, mais voici un bout un peu plus long de ce que je crois être le paragraphe source :
    L'avortement et l'infanticide étaient également considérés comme des délits, et étaient parfois commis par de jeunes servantes. Les jeunes filles qui devenaient enceintes étaient souvent renvoyées et avaient énormément de difficulté à se trouver une autre situation ou un mari.
    Il valait donc mieux se faire avorter que de subir l'exclusion sociale et les difficultés économiques entraînées par une grossesse.
    Je ne sais pas si le lien suivant est accessible de partout : J2-248-2004F.pdf (PDF, 284 Ko).
    Il mène à une page qui vous invite à « continuer vers la publication ».

    Le texte est à la p. 3 de la publication - ou 6 de 39 dans le fichier électronique - sous le titre :
    La justice des mineurs avant 1908.
    Si ça ne fonctionne pas, vous aurez peut-être plus de succès avec le titre :
    L'évolution de la justice des mineurs au Canada / Groupe de la coopération internationale.

    Après cette longue intro... je suis catégorique.
    On ne pourrait pas remplacer « avorter » par « décrocher » dans ce contexte canadien. Le seul synonyme auquel je peux penser (mais c'est long) est : faire interrompre la grossesse - mais il faudrait alors modifier la phrase pour ne pas avoir deux fois le mot grossesse.

    Il ne me vient pas d'expression « familière » pour un contexte moins sérieux.
     
    Last edited:

    hovni

    New Member
    coreen
    Merci pour tous les conseils, les amis! Alors je proposerai au responsable de rédaction d'éliminer cette partie de la rubrique "décrocher" : "se faire décrocher" où on ajoute [une] explication en coréen […] au sens "faire interrompre la grossesse" sans donner une phrase en contexte.
     
    Last edited by a moderator:

    k@t

    Banned
    Français de France
    sans donner une phrase en contexte.
    Si tu veux des exemples authentiques, en voici quelques-uns :

    Une fille de la campagne, voulant faire disparaître une grossesse parvenue à peu près à cinq mois était venue trouver une de ses amies, qui lui donna le conseil de faire ce qu'elle avait fait elle-même, c'est-à-dire de se faire décrocher son enfant, l'assurant qu'on ne souffrait pas.
    Etude médico-légale sur l'avortement; suivie d'observations et de recherches pour servir à l'histoire médico-légale des grossesses fausses et simulées

    Toutes les femmes interrogées répondirent de telle façon qu'on ne put les inculper d'avortement. L'une d'elles se présenta même avec un poupon sur les bras et put répondre : « Je me suis tellement peu fait décrocher mon gosse, que le voilà ».
    Revue générale de clinique et de thérapeutique

    Beaucoup des visiteuses de Mme Thomas* croyaient sincèrement ne pas agir malhonnêtement ; elles ne voyaient pas de mal, lit-on dans le XTX Siècle** à se faire décrocher les gosses
    La France sociale et politique (1891)
    (* C'est une avorteuse.
    ** Le XIXe siècle est un journal, voir par exemple Le XIXe siècle (journal) — Wikipédia)



    Mais à mon avis, en plus d’indiquer que c’est de l’argot (du XIXe), il faut absolument préciser que c’est sorti de l’usage actuel.
     
    < Previous | Next >
    Top