se frayait vers lui, au-dessus du cordage du bateau, le paradis

< Previous | Next >

simenon

Senior Member
italien
Bonjour à tous,
je me demande quel est le sujet du verbe "se frayait" dans ce morceau:
"Augustin était vivant, c’est ainsi que le prendraient dans leurs bras les gardes côtiers, lorsqu’ils échoueraient sur leur rivage, ô paradis de miel et de lait, Augustin est souriant et plein de vie, sa soeur le tiendrait sur sa poitrine comme s’il eût été porté jusqu’à elle de son berceau, dans ses langes, Augustin aurait miraculeusement survécu, et se frayait vers lui, au-dessus du cordage du bateau, le paradis, une terre de lait et de miel..."
Le texte est tiré de Soifs de M.-C. Blais et ici une fille, Sylve, se souvient de sa fuite dramatique en mer de Haiti avec ses frères.
Est-ce que le sujet de "se frayait" est "le paradis"? Et dans ce cas, peut-on employer ce verbe sans complément d'objet direct ? Sinon le sujet serait Augustin? COmment interprétez-vous la phrase?
Merci
 
  • OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Bonjour simenon.

    Je comprends : Le paradis (sujet), une terre de lait et de miel, se frayait vers lui au-dessus du cordage du bateau.
    Il n'y a effectivement pas de COD du type une voie, un chemin ou un passage.
     

    simenon

    Senior Member
    italien
    Merci beaucoup à tous les deux. Moi aussi je la trouvais l'hypothèse la plus probable, mais je ne savait pas s'il était possible d'employer ainsi ce verbe sans COD
     
    < Previous | Next >
    Top