Si je faisais/avais fait X, nous pourrions/aurions pu faire Y - concordance des temps

Alessa Azure

Senior Member
russe
Bonjour,

Stanislas est un chat de laboratoire, il a des cellules de cerveau humain implantées dans le sien et il planifie une évasion. Il pense :

Si je faisais part de mes soucis à mes compagnons d'infortune, nous aurions pu les attaquer tous à la fois, prendre la clé et nous enfuir. Nous aurions pu réussir.

Mais ils sont des animaux ordinaires, et je suis incapable de communiquer avec eux.


Je pense qu'il est possible d'utiliser le conditionnel passé ici. Est-ce correct ?

Merci
 
  • Yendred

    Senior Member
    Français - France
    La concordance n'est pas bonne dans votre phrase. Il y a deux possibilités :

    Si + imparfait -> conditionnel présent
    Si je faisais part ..., nous pourrions...
    (dans ce cas, l'événement n'est pas encore arrivé)

    ou :

    Si + plus-que-parfait -> conditionnel passé
    Si j'avais fait part ..., nous aurions pu...
    (dans ce cas, l'événement est déjà arrivé et on constate que les choses auraient pu se passer autrement)

    Concordance des temps avec SI
     
    Last edited:

    J.F. de TROYES

    Senior Member
    francais-France
    Si le conditionnel passé était utilisé dans la proposition principale , il faudrait employer le plus-que-parfait dans la subordonnée introduite par si : Si j'avais fait part part de mes soucis ... , nous aurions pu... .
    Mais l'inverse me paraît s'imposer ici : Si je faisais part de mes soucis à mes compagnons d'infortune, nous pourrions les attaquer tous à la fois, ... Le récit est au présent ( "il pense" ) , son idée appartient à ce présent et il est logique qu'elle se formule au présent. Le conditionnel présent peut très bien exprimer quelque chose d'irréalisable. L'emploi du passé situerait cette intention dans le passé du récit.
     

    Alessa Azure

    Senior Member
    russe
    Merci beaucoup pour vos réponses !

    ...son idée appartient à ce présent et il est logique qu'elle se formule au présent.
    Ma langue maternelle n'a pas cette logique... Même si j'ai lu vos explications plusieurs fois, j'aimerais employer le conditionnel passé ici...

    J'ai aussi trouvé des explications ici (research.jyu) :

    5. L’irréel du présent et du passé

    Dans l’irréel du présent, l’évènement ne peut pas se réaliser, la condition est une simple hypothèse. Comme dans le cas du potentiel, le verbe de la conditionnelle est à l’imparfait, celui de la principale en général au conditionnel présent :

    Si j’étais riche, j’achèterais un hélicoptère [= mais je ne suis pas riche].
    Si l’eau n’était pas aussi froide, nous pourrions nous baigner [= mais l’eau est trop froide].

    Dans l’irréel du passé, l’évènement n’a pas pu se produire, car la condition ne s’est pas réalisée dans le passé ; le verbe de la conditionnelle est au plus-que-parfait, celui de la principale en général au conditionnel passé 1e forme :

    Si tu m’avais téléphoné plus tôt, je ne serais pas parti pour rien [= mais tu ne m’as pas téléphoné].


    Pourtant, plus bas, on donne d'autres exemples, avec le conditionnel passé, leur structure est semblable à celle de ma phrase :

    Si tu arrêtais tes études maintenant, tu aurais travaillé pour rien.
    Si c’était moi qui décidais, on l’aurait mis à la porte depuis longtemps.
    Si tu étais plus soigneux, tu n’aurais pas eu besoin de démonter tout ce bins pour le remonter ensuite.


    Je ne comprends pas, pourquoi alors je ne pourrais pas utiliser le conditionnel passé dans ma phrase ?
     

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Même si j'ai lu vos explications plusieurs fois, j'aimerais employer le conditionnel passé ici...
    C'est pourtant impossible dans votre contexte car cela supposerait qu'une hypothèse présente ait une conséquence sur un fait passé ! Le conditionnel passé implique en effet que la conséquence hypothétique se trouve dans le passé. Or dans votre contexte la conséquence est dans le présent ou le futur.

    Si [maintenant] je faisais part de mes soucis à mes compagnons d'infortune, nous aurions pu les attaquer [hier]. :thumbsdown:
    Si [maintenant] je faisais part de mes soucis à mes compagnons d'infortune, nous pourrions les attaquer [maintenant/demain]. :thumbsup:

    C'est en revanche correct dans les trois derniers exemples que vous indiquez :

    Si tu arrêtais tes études maintenant, tu aurais travaillé pour rien [depuis toutes ces années].
    Si c'était moi qui décidais [maintenant], on l'aurait mis à la porte depuis longtemps.
    Si tu étais plus soigneux [en général], tu n’aurais pas eu besoin de démonter tout ce bins [avant-hier] pour le remonter ensuite [hier].
     
    < Previous | Next >
    Top