Sois le bienvenu - impératif

< Previous | Next >
  • Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Effectivement, cela peut sembler bizarre, je n'y avais jamais prêté attention ! Il faut y voir moins une injonction qu'une sorte de déclaration pour le futur = vous êtes/serez le bienvenu. Il n'empêche que la forme est bel et bien un impératif !
     

    Piotr Ivanovitch

    Senior Member
    Français
    C'est-à-dire qu'on demande à quelqu'un d'être bienvenu, comme si on lui demandait d'être patient ?
    C'est une bonne question. Il s'agit en fait d'une invite, d'une proposition amicale ; l'usage en est fréquent, mais tellement quotidien qu'on n'y prête plus attention : « entrez ! venez voir ! rassure-toi ! bois un coup ! viens boire un pt'it coup à la maison ! »
    Ce peut être aussi très solennel : « Entre ici, Jean Moulin ! »
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    La différence importante est que dans tous ces impératifs, il appartient bien à l'interlocuteur d'agir, alors que dans le cas soumis par Prévert, l'interlocuteur n'est pas maître d'agir ; il ne dépend pas de lui d'être le bienvenu.
    Il me semble me rappeler que la formule, pourtant usuelle, a été critiquée pour cette raison.
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    On ne demande ou ordonne rien à l'autre. On pourrait dire Que tu sois le bienvenu !, mais c'est bien l'impératif qui exprime le souhait Sois le bienvenu !
    On dit à quelqu'un Dors bien et fais de beaux rêves ! et non Dormes bien et fasses de beaux rêves ! (la différence entre imp. et subj. est là évidente même à l'oreille).

    Me Capello a donné cet autre exemple dans le fil FR: Soyez le bienvenu : Passe une bonne journée.

    Autre exemple d'invitation : N'hésite / N'hésitez pas à me demander de l'aide.
     

    Jacques Prévert

    Member
    Tuscany-Italian
    On ne demande ou ordonne rien à l'autre.
    Autre exemple d'invitation : N'hésite / N'hésitez pas à me demander de l'aide.
    Honnêtement, ça me semble être une demande, bien que ça exprime certainement une invitation : Je te demande (prie) de ne pas hésiter à me demander de l'aide s'il te plaît. Et les autres impératifs que j'ai lus avant de rencontrer sois bienvenu, on semble pouvoir les interpréter de la même manière...
     

    SergueiL

    Senior Member
    Français
    L’impératif exprime le souhait, ce n’est pas nouveau. Aucune injonction adressée à la personne concernée dans soyez le bienvenue (comme dans bon appétit par exemple).
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Pas vraiment. L'impératif exprime en principe et essentiellement l'injonction. Comme l'écrivent Riegel et al, il « a une valeur fondamentalement directive : il vise à orienter la conduite du (ou des) destinataire (s). Selon la situation, il exprime un ordre, une exhortation, un conseil, une suggestion ou une prière [...] La valeur directive de l'impératif explique sa limitation en personnes. Le locuteur emploie une phrase impérative pour s'adresser à un interlocuteur sur qui il veut agir. »
    Le mode adapté pour le souhait est en principe le subjonctif.
    Mais il est vrai que dans l'usage, il y a quelques exceptions à ce principe, et c'est pourquoi Grevisse a introduit la phrase optative :
    a) La notion d'injonction paraît peu adéquate quand le locuteur émet le désir que s'accomplisse une perspective, heureuse ou malheureuse, dont la réalisation ne dépend pas de la volonté de celui à qui l'on s'adresse ou, au subjonctif; de la volonté humaine. Ce sont de purs souhaits et nous préférons parler de phrases optatives.
    b) On utilise les mêmes procédés que dans la phrase injonctive proprement dite : Impératif : Dormez bien. Soyez heureux.
    Le Bon usage

    Cela dit, si "Dormez bien" et "Soyez heureux" sont effectivement des phrases optatives dont le sens équivaut à "Je souhaite que vous dormiez bien" et "Je souhaite que vous soyez heureux", on sent bien que "soyez le bienvenu" n'est pas une phrase optative régulière, car il est ridicule de dire "je souhaite que vous soyez le bienvenu", puisqu'en fait cela dépend de moi, le locuteur !

    Notre ami Prévert a donc parfaitement raison de s'étonner de cette phrase. Mais l'usage l'a malgré tout accueillie ! Il serait pourtant préférable de dire "Vous êtes le bienvenu" plutôt que "Soyez le bienvenu !".
     
    Last edited:

    Nanon

    Senior Member
    français (France)
    La frontière entre le directif et l'optatif me paraît bien mince ici. « Soyez le bienvenu » pourrait être interprété comme « J'ai tout fait pour que vous vous sentiez le bienvenu ; j'espère que c'est le cas » (souhait) aussi bien que comme « Considérez que vous êtes le bienvenu » (injonction).

    Il dépend de moi que vous soyez le bienvenu ? Oui, pourquoi pas, selon un code de courtoisie qui encadrerait mes obligations en tant qu'hôte. Dire « Je souhaite que vous vous sentiez à l'aise » relève aussi de la même logique.
     
    < Previous | Next >
    Top