sous la semelle de vent de son fils

thalaivi

Senior Member
Tamil
Bonjour à tous,

Je suis en train de lire 'Un été avec Rimbaud' et je comprends pas du tout cette phrase concernant la mère de poète

"La mère de Rimbaud sera le scrupule éternel sous la semelle de vent de son fils."

Est-ce que semelle de vent ici fait référence de la tendance de Rimbaud de faire une fugue.

I'm guessing something like the wind under his sole is the literal translation but I can't understand the figurative one

Merci en avance
Vidya
 
  • I'm not familiar with that expression in French, but it sounds like it might be equivalent to the English idiomatic expression 'the wind under his sails', meaning the person who helps/pushes the other person along somewhat (in a positive sense), or who motivates them.
     

    thalaivi

    Senior Member
    Tamil
    Not so sure there. Rimbaud's mother is not shown in a positive light in the book. Apparently she wasn't favoured by his admirers but then again I had never heard of the poet's name before this so I have no clue. Maybe she was his inspiration or motivation...
     

    LART01

    Senior Member
    French-France
    Bonjour
    Cette expression poétique a été discutée dans le forum français

    personne aux semelles de vent

    c'est, semble-t'il, un surnom que Verlaine aurait donné à Rimbaud : l'homme aux semelles de vent

    quelqu'un qui est tout le temps en voyage ou prêt à partir loin


    In this context someone who is always getting itchy feet ( an attempt to explain here, not a translation)
     

    iuytr

    Senior Member
    french
    quelqu'un qui est tout le temps en voyage ou prêt à partir loin
    :thumbsup:C'est comme ça que je le comprends : quelqu'un qui ne reste pas en place, qui n'est pas un sédentaire.
    En lien avec "La mère de Rimbaud sera le scrupule éternel" : s'il était attaché à sa mère et toujours en mouvement , il a sans doute regretté de ne pas la voir autant qu'il l'aurait voulu.
     

    Locape

    Senior Member
    French
    Pour ceux et celles qui veulent en savoir un peu plus :
    l'homme aux semelles de vent
    Cette expression apparaît pour la première fois dans une lettre de Delahaye à Verlaine envoyée vers la fin de l’été 1878 (« l’ « homme aux semelles de vent est décidément lavé. Rien de plus »). puis dans une lettre du 31 décembre 1881 toujours de Delahaye à Verlaine (« Sur ton renseignement touchant le « Monstre » [...] je réponds aujourd’hui à Mme Rimbe pour la prier de faire parvenir mon poulet si elle connaît l’adresse exacte de « l’Homme aux semelles de vent ».).Les guillemets utilisés montrent que Delahaye ne serait pas à l’origine de l’expression...
    Observons que, pour l’instant, ces lettres ne disent pas clairement que l’expression « l’homme aux semelles de vent », vient de Verlaine. Elles le laissent entendre.
    J'ai l'impression que cette expression est traduite en anglais par "the poet with soles of wind" entre guillemets, comme en français.
     
    Last edited:

    ain'ttranslationfun?

    Senior Member
    US English
    "the poet who walks on (the) wind"? Or might it have a pejorative connotation, like "le poète qui va au gré des vents" (like "qui s'en va au vau-l'eau"? What is the writer's opinion of the poet?
     

    Locape

    Senior Member
    French
    No, I'm positive it doesn't have any pejorative connotation, and he doesn't walk on the wind. The writer is just making reference to Rimbaud's famous nickname.
    I have also found it translated to the letter by "the Man..." instead of "the Poet...":
    Rimbaud had many nicknames including “born wanderer”, “cursed poet”, and “precocious rebel”. As the names suggest, he lived a life full of ups and downs. (...) “The Man with Soles of Wind” is a famous nickname of Rimbaud given by Verlaine, which symbolizes Rimbaud's wandering life to seek genuine deterioration of the senses.
    Rimbaud, the Man with Soles of Wind
    Rimbaud, from the Poet to the Adventurer
    Verlaine called him ‘the man with soles of wind’. The man himself, when still very young, had described himself thus: ‘I’m a pedestrian, nothing more.’ Rimbaud walked throughout his life. Obstinately, with passion.
    Rimbaud - The Passion for Escape
     

    pointvirgule

    Senior Member
    langue française
    Comme le chantait Judy Garland : Footwear under the Rimbaud...

    Mais sérieusement, Locape a raison, aucune connotation péjorative. Si on a des semelles faites de vent, on est plus enclin aux pérégrinations que si lesdites semelles sont faites de plomb ou de ciment. C'est tout ce que signifie ce surnom donné à Arthur.
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Oui, des semelles de vent sont tout l'opposé de semelles de plomb, qu'on emploie aussi métaphoriquement. :)

    Rimbaud's mother is not shown in a positive light in the book. (...) Maybe she was his inspiration or motivation...
    "Inspiration or motivation" n'est certainement pas le sens de le scrupule.
    Un scrupule est étymologiquement une petite pierre pointue ; un scrupule dans une sandale ou chaussure agace et tourmente le marcheur, ne le laisse pas en paix et l'empêche d'avancer (d'où : embarras de conscience, doute, inquiétude, incertitude, indécision, même sens que scruple en anglais).
    L'auteur a judicieusement placé ce scrupule sous une des fameuses semelles de vent de Rimbaud.

    Je n'ai pas lu Un été avec Rimbaud et je ne sais pas de quel chapitre est extraite la phrase, mais l'image de la mère est clairement négative d'après cette source :

    Le livre s’ouvre sur le voyage de Sylvain Tesson, accompagné de son ami Olivier Frébourg, sur les traces d’Arthur Rimbaud. (...) Sylvain Tesson aspirait sans doute à éprouver, cent cinquante ans après la première fugue d’Arthur Rimbaud (octobre 1870), ce qu’avait pu ressentir le jeune poète, épris de liberté, et fuyant sa mère, cette célèbre "bouche d’ombre".
    Un été avec Rimbaud - Sylvain Tesson - critique du livre
    Pour qui a le temps, plus de détails sur les rapports (évidemment plus complexes) entre Rimbaud et sa mère sur cette page : Un été avec Rimbaud par Sylvain Tesson - Philippe Sollers/Pileface
     

    thalaivi

    Senior Member
    Tamil
    I should've checked the plural version, je m'excuse

    Thank you for giving these answers. Next time I shall be more careful
     
    Top