such a word for it

< Previous | Next >

LV4-26

Senior Member
Bonjour,

J'avais déjà soumis cette phrase il y a pas mal de temps dans le forum English Only. Je reviens dessus pour finir de résoudre quelques problèmes et aborder celui de la traduction.

Contexte
Le détective est réveillé au petit matin par des policiers qui défoncent sa porte, fouillent son appart, lui balancent des coups de pieds dans les côtes et le menottent sans lui expliquer pourquoi ils sont venus. Ce détective privé a une prothèse parce qu'il a dû être amputé d'une jambe à la suite d'un accident. Fouille au corps. Un des policiers tâte le harnais de la prothèse et lui demande ce que c'est.

Phrase
I'm afraid I lied and told him it was something I'm sure my mother would be shocked to discover I even knew such a word for.

Questions de registre
Le registre est difficile à déterminer. On pourrait penser que le fait d'avoir "for" aussi loin du nom auquel il se réfère (something) est un signe de langage parlé. En même temps, cela rend la phrase trop compliquée pour être utilisée dans le langage parlé. J'imagine mal quelqu'un construire naturellement cette phrase dans sa tête.

Je trouve qu'il y a un côté "formel" dans le respect de la concordance des temps (I knew), ce que cet auteur ne fait jamais par ailleurs.

En résumé, je dirais que l'effet recherché est celui de quelqu'un qui chercherait à avoir l'air "stylé" et qui ne réussirait qu'à être maladroit.

J'attends vos commentaires sur ce point.

Sens et logique
Ils posent beaucoup de questions (valeur et utilité de "such". "even" modifie-t-il vraiment "know" ou autre chose, ....). Je préfère en parler plus tard car autrement mon post serait trop long.

Ma traduction provisoire :
Je sais qu'elle ne respecte tout à fait ni le sens ni le registre. Mais c'est la solution qui me paraît, pour l'instant, la plus vraisemblable dans la bouche d'un locuteur français. Je perds en "complexité maladroite" mais je gagne en longueur, ce qui réinjecte un peu de feinte maladresse.

J'ai bien peur d'avoir menti et d'avoir prononcé un mot que ma mère serait très choquée d'entendre dans ma bouche, elle qui n'magine même pas que je puisse (seulement) en connaître l'existence.

Je suis également conscient que je "force" un peu l'interprétation de la phrase : je laisse complètement tomber la "chose" pour ne m'intéresser qu'au "mot".

Pensez-vous que cette traduction soit trop libre ?
Merci
Jean-Michel
 
  • Kelly B

    Senior Member
    USA English
    Je m'adresse à un autre aspect pour le moment, J'ai bien peur....
    I'm afraid n'a rien à voir avec la peur, mais veut dire quelque chose comme je crains avouer, avec un aspect de méchanceté - j'ai honte de dire, donc je ne voudrais pas admettre que.... [mais si, je veux bien le dire, comme ça m'amuse tellement....]
     

    LV4-26

    Senior Member
    Kelly B said:
    Je m'adresse à un autre aspect pour le moment, J'ai bien peur....
    I'm afraid n'a rien à voir avec la peur, mais veut dire quelque chose comme je crains avouer, avec un aspect de méchanceté - j'ai honte de dire, donc je ne voudrais pas admettre que.... [mais si, je veux bien le dire, comme ça m'amuse tellement....]
    D'accord. Mais l'expression française a le même sens. On a exactement l'idée et l'ironie que tu décris en disant "j'ai bien peur de..". Je crois.
     

    LV4-26

    Senior Member
    Maintenant, voyons le problème du sens.

    such
    Dans l'autre fil (EO), le mot "such" avait posé problème. Tim trouvait qu'il n'avait rien à faire là, que l'auteur s'était "emmêlé les pinceaux". C'est vrai que, d'un point de vue logique et grammatical, il pose un problème.
    Mais tout en restant d'accord avec l'idée que quelque chose "cloche" dans cette phrase, on peut imaginer que c'est autre chose qui est en trop et que "such" a son importance :
    1. she would expect me to know a word for that thing but she wouldn't expect me to know such a (rude) word for it.

    even
    2. she would expect me to know the thing but she wouldn't expect me to know the word for it.

    3. she wouldn't even expect me to know the word, let alone the thing

    4. she wouldn't even expect me to know the word, let alone use it. (but she'd have no particular problem with me knowing the existence of the thing or, at least, this matter isn't in question)

    My translation is based on option #4
     

    timpeac

    Senior Member
    English (England)
    Kelly B said:
    :eek:Well, that's useful to know. Oops - and thanks...
    Kelly, j'allais dire exactement la même chose avant de voir que tu l'avais déjà dit. Je ne savais pas que les Français utilisaient "peur" comme "afraid" dans ce sens (ce que je considérais comme sur-modestie britannique).

    J'ai bien appris quelque chose là aussi !:thumbsup:

    LV4 - sauf ça je trouvais ta traduction très bien.
     

    Monsieur Hoole

    Senior Member
    Canada English
    LV4-26 said:
    Maintenant, voyons le problème du sens.

    such
    Dans l'autre fil (EO), le mot "such" avait posé problème. Tim trouvait qu'il n'avait rien à faire là, que l'auteur s'était "emmêlé les pinceaux". C'est vrai que, d'un point de vue logique et grammatical, il pose un problème.
    Mais tout en restant d'accord avec l'idée que quelque chose "cloche" dans cette phrase, on peut imaginer que c'est autre chose qui est en trop et que "such" a son importance :
    1. she would expect me to know a word for that thing but she wouldn't expect me to know such a (rude) word for it.

    even
    2. she would expect me to know the thing but she wouldn't expect me to know the word for it.

    3. she wouldn't even expect me to know the word, let alone the thing

    4. she wouldn't even expect me to know the word, let alone use it. (but she'd have no particular problem with me knowing the existence of the thing or, at least, this matter isn't in question)

    My translation is based on option #4



    LV, la proposition #3 est la bonne. Sa mere serait choquee qu'il connaisse meme l'existence de l'objet, et d'autant plus qu'il connaisse le mot exact.:)
     

    Kelly B

    Senior Member
    USA English
    To clarify #3 vs #4, I'm copying this from the post in English-only:
    LV4-26 said:
    Here's the context :
    The protagonist is being searched. He's got a false leg and when the policeman touches the harness of the false part, he asks him what it is...
    The shocking reply was probably a rude euphemism for a part of his body. Mom surely would understand that her little Protagonist is aware of the existence of all of his parts. The shock value must lie in his word choice.
     

    Monsieur Hoole

    Senior Member
    Canada English
    Kelly B said:
    To clarify #3 vs #4, I'm copying this from the post in English-only:
    The shocking reply was probably a rude euphemism for a part of his body. Mom surely would understand that her little Protagonist is aware of the existence of all of his parts. The shock value must lie in his word choice.
    But he is asked what it is in the context of the policeman touching the harness that holds his leg in place. Surely he is not refering euphemistically to a body part, which his mother would certainly expect him to be aware of, but rather some sort of (probably sexual) gadget. To me it seems clear that he is implying some sort of shocking/unacceptable attachment that would cause his mother shame and embarassment.:D Of course, some mothers are more sensitive than others....
     

    Agnès E.

    Senior Member
    France, French
    Bonjour Jean-Michel,

    Hum. Passionnante question ! :)

    Dans ta traduction, tu donnes l'impression qu'il a insulté le policier qui lui demandait ce qu'était ce harnais. Alors qu'il a bel et bien répondu à la question : "...told him it was something...".
    Donc, il craint fort d'avoir menti et raconté un gros bobard au policier en se fichant de lui et en utilisant de surcroît une grossièreté qui aurait choqué sa môman si elle l'avait entendue.
    De plus, j'ai l'impression que j'ai bien peur est quand même plus formel en français que I'm afraid peut l'être en anglais. Peut-être pourrais-tu utiliser je crois bien que... qui pourra avoir la même ironie ici.
    Faire deux phrases pourrait aussi te sortir de cette difficulté.

    Je te propose ça, comme départ pour tes nouvelles cogitations :

    Je crois bien que je lui ai menti, et que je lui ai raconté un pipeau. Sûr que ma mère aurait été choquée en apprenant que je savais que ce truc-là existait !

    Bonne année !
    :D
     

    LV4-26

    Senior Member
    Merci Agnès. Bonne année à toi aussi.
    Ta proposition de traduction me fait penser que nous n'avons pas encore abordé la question du registre. Je ne le vois pas aussi familier que toi, pour les raisons que j'ai donné dans mon premier post, en particulier le respect de la concordance des temps. Mais je peux me tromper. J'attends l'avis des anglophones.
    Is it plain colloquial? Or, as I suspect, just trying to be stylish (intricate sentence, use of "knew" instead of "know") and ending up awkward?
    Monsieur Hoole said:
    Surely he is not refering euphemistically to a body part, which his mother would certainly expect him to be aware of, but rather some sort of (probably sexual) gadget.
    I was precisely warming up to that interpretation when I asked the question. :)
    Yes, we can choose #3. In that case, "such" is clearly a oops. I mean, if he wanted to mean #3 plus emphasize that the word was particularly rude he'd have had to say
    and told him.(....)even knew the word for, let alone such a (strong) word. or something to that effect.
    The way he writes it indicates he tried to convey too many ideas at the same time in too few words or clauses. Just as Tim pointed out in his post #9 of the EO thread.
    Agnès E said:
    Dans ta traduction, tu donnes l'impression qu'il a insulté le policier qui lui demandait ce qu'était ce harnais
    Tu trouves vraiment ? Alors que j'indique clairement en début de phrase j'ai bien peur de lui avoir menti ?
    Si je comprends bien, l'impression que tu as, en lisant ma traduction, c'est que, dans un premier temps, il lui ment sur l'identité de l'objet et que, dans un deuxième temps, il l'insulte. C'est bien ça ?
     

    zam

    Senior Member
    England -french (mother tongue) & english
    Instead of having a 'hair of the dog' today, I thought I'd try to translate one of LV's fiendish 'specials' instead...

    Je confirme qu'on entend beaucoup + 'I'm afraid' (dans toutes sortes de situations banales) que 'J'ai bien peur que'/'je crains que'. Cela dit, si tu as l'impression que ton personnage veut se donner des airs, pourquoi pas l'employer dans ce cas-là (même si le reste de la phrase n'est pas aussi soigné que le début). Il semble un peu penaud et embarrassé, donc peut-être veut-il simplement utiliser un euphémisme qui équivaudrait à 'je dois avouer' (du style 'là, sur le coup, je dois bien avouer/dire/j'avouerais'
    =' Là j'ai peut-être un peu déconné...'.

    AMA le flic lui a tâté une partie de sa prothèse (protubérante) en lui demandant: 'C'est quoi ce truc-là ? Et l'autre a dû répliquer un truc du style: 'Comme tu le vois/ben t'as tout bon, un faux sguègue des familles !' (en espérant qu'il comprenne: 'ben ouais, un accident mon pote, qu'est-ce que tu veux, faut bien remplacer ces choses-là' ou bien qu'il comprenne alors qu'il a une sexualité débridée, style= 'ben ouais, faut ça pour les contenter'. Ou même, s'il est du style sarcastique, un truc peu fin: 'Un god' taille Jumbo monté sur transfo'.
    Peu importe, je crois que sur ce coup-là il voulait détournait l'attention du flic sur sa fausse jambe, et par là même à son tour, embarrasser ce flic en utilisant un terme hyper cru, espérant que le flic ne revienne pas à la charge -'to fob him off' en quelque sorte.
    Au sujet de la mère, et son choc, je ne pense pas que ça soit forcèment une prude, simplement si ce 'contraption' est plutôt destiné soit pour la pénétration anale soit à l'usage homo/bisexuel, peut-être qu'il s'imagine que sa mère serait choquée effectivement d'apprendre qu'il fricote dans ce milieu.
    Pour finir sur mes divagations (soit dit en passant, bonjour l'élégance de la première traduction de l'année !) je crois que l'idée de faire 2 phrases est bonne vu que l'original est quand même un peu bancal (mais bon, c'est du style parlé).

    Je propose:
    'Je dois avouer que je lui ai menti en désignant/appelant le/ce truc* par un mot que ma mère serait choquée/mortifiée/ horrifiée/estomaquée de savoir que je puisse connaître'

    ou alors '....serait choquée de voir/d'apprendre que je (m'y) connaisse (l'existence) ce genre de jargon/vocabulaire/chose' (dans le sens 'que j'utilise' même si évidemment 'j'utilise' ne va pas ici)

    (C'est pas du Maupassant mais j'ai essayé de garder à peu près le/la même niveau/structure moyen/ne de l'anglais -subjonctif facultatif donc, tu peux maybe l'enlever donc pour égaler le niveau linguistique de la fin de phrase en anglais qui part un peu en vrille)

    *truc ici est mieux je crois, faut bien voir que en BE on n'emploie souvent -à 90% disons- que 'thing' pour désigner un truc inconnu ou un truc qu'on a pas envie de donner des détails dessus !
    -'thingie'/'duda'/etc. sont employés bien sûr mais pas du tout avec la même fréquence que 'truc'
     

    LV4-26

    Senior Member
    Merci zam.
    Vous avez peut-être raison pour "j'ai bien peur". D'autre part, je te rejoins sur "horrifiée" que j'avais déjà mis à la place de "choquée", en fait.

    Il y a quelque chose de pas clair dans ta suggestion. Elle fonctionnerait très bien si le détective portait effectivement un godemiché. Mais n'oublions pas que ce n'est qu'une jambe artificielle.
    'Je dois avouer que je lui ai menti en désignant/appelant le/ce truc* par un mot que ma mère serait choquée/mortifiée/ horrifiée/estomaquée de savoir que je puisse connaître'

    ou alors '....serait choquée de voir/d'apprendre que je (m'y) connaisse (l'existence) ce genre de jargon/vocabulaire/chose'
    D'une part, dans ta traduction, tu sembles te concentrer sur le mot et pas du tout sur la chose. Comme dans la traduction que j'ai proposé au début.

    D'autre part, dans tes commentaires, tu sembles indiquer que la chose a une importance et même une importance considérable.

    Quand tu dis "ce truc", nous sommes bien d'accord qu'en l'absence d'aucune autre référence, tu parles bien du harnais de la jambe et non de celui du godemiché supposé. Dans le cas contraire, il faudrait rajouter quelque chose avant (comme dans l'original - it was something )

    Je rappelle le sens littéral de la phrase :
    J'ai peur d'avoir menti et de lui avoir dit que c'était une chose dont je suis certain que ma mère serait choquée de découvrir que je puisse ne serait-ce que connaître un tel mot pour la désigner.
    ("puisse" : petite entorse à la "littéralité absolue" mais je n'ai pas le choix si je veux faire un sort à even)
     

    LV4-26

    Senior Member
    Agnès, j'avais oublié quelque chose dans mon commentaire à ta préposition.
    En fait, c'est tout le contraire de la mienne : tu ne t'occupes que de la chose et tu laisses complètement tomber le mot.

    Autrement, si le registre est bien le bon (j'attends confirmation) et si on décide de s'engager résolument dans cette voie (cf paragraphe précédent), ça me paraît excellent. :thumbsup:
    .....bien que très très libre... Mais ma première tentative l'était tout autant.
    Elle ne rend pas non plus le caractère "emberlificoté" de la phrase....pas plus que la mienne, d'ailleurs. :)
     

    Agnès E.

    Senior Member
    France, French
    LV4-26 said:
    Tu trouves vraiment ? Alors que j'indique clairement en début de phrase j'ai bien peur de lui avoir menti ?
    Si je comprends bien, l'impression que tu as, en lisant ma traduction, c'est que, dans un premier temps, il lui ment sur l'identité de l'objet et que, dans un deuxième temps, il l'insulte. C'est bien ça ?
    Hmmm... non, en réalité j'ai l'impression, en ne lisant que le texte français, qu'il répond à côté et se contente de mentir par omission sans répondre à la question mais plutôt en proférant une obscénité qui lui permet d'éviter de répondre.

    Et, en effet, je m'attache davantage à la chose qu'au mot. Après tout, c'est de cela qu'on parle ! :p
    Je me suis permise un registre très parlé car il me semblait avoir lu dans tes autres postes que le style n'était guère littéraire. De plus, j'ai essayé de me conformer au paragraphe Registre de ton premier post. Mais ma proposition n'avait qu'une valeur de "départ de nouvelles cogitations" ! :D
     

    zam

    Senior Member
    England -french (mother tongue) & english
    LV4-26 said:
    Il y a quelque chose de pas clair dans ta suggestion. Elle fonctionnerait très bien si le détective portait effectivement un godemiché. Mais n'oublions pas que ce n'est qu'une jambe artificielle.

    D'une part, dans ta traduction, tu sembles te concentrer sur le mot et pas du tout sur la chose. Comme dans la traduction que j'ai proposé au début.

    D'autre part, dans tes commentaires, tu sembles indiquer que la chose a une importance et même une importance considérable.

    Quand tu dis "ce truc", nous sommes bien d'accord qu'en l'absence d'aucune autre référence, tu parles bien du harnais de la jambe et non de celui du godemiché supposé. Dans le cas contraire, il faudrait rajouter quelque chose avant (comme dans l'original - it was something )

    Je rappelle le sens littéral de la phrase :
    J'ai peur d'avoir menti et de lui avoir dit que c'était une chose dont je suis certain que ma mère serait choquée de découvrir que je puisse ne serait-ce que connaître un tel mot pour la désigner.
    ("puisse" : petite entorse à la "littéralité absolue" mais je n'ai pas le choix si je veux faire un sort à even)
    Je vais tenter de clarifier mais je suis encore un peu dans les vapes ! (d'où mon choix de m'attaquer à ta traduction en guise de 'hair of the dog', ça me remet les idées en place !)

    Tu dis: Mais n'oublions pas que ce n'est qu'une jambe artificielle
    Oui, mais d'après ton post#1, le flic ne sait pas (forcèment) ce que c'est ? Peut-être qu'en le palpant il s'imagine même que c'est un étui de revolver ou je ne sais quoi. Et le gangster, au lieu de dire: ben c'est une prothèse, blablabla, il a pas trop envie que ce flic le sache (qu'il est handicappé) et préfère s'en tirer par une pirouette un peu grivoise (style: un god' etc.) pour que le flic n'aille pas + loin dans sa fouille. Je sais pas, hein, j'avance des hypothèses c'est tout !

    Au sujet de la 'chose' vs 'le mot', ici, on ne sait pas du tout ce que cette chose (sous ses fringues) peut être, par contre on peut déduire que le mot employé pour décrire la chose est très choquant (sexuel ? grossier ? les 2 ?).
    En fait, moi je vois ça comme si la 'chose' et le 'mot' pour la désigner ne formaient qu'un; autant l'un que l'autre pourrait choquer sa mère,
    soit a) parce que ça indique des moeurs que sa mère réprouverait,
    soit b) parce que ce mot est d'une vulgarité sans nom (avec connotations honteuses pour la mère). L'ensemble 'mot' + 'chose' est difficile à dissocier ici. Je favoriserais cependant a) mais bon les 2 se défendent.
     

    LV4-26

    Senior Member
    Merci. En essayant de concilier toutes vos remarques (ce qui n'est pas simple vu qu'elles ne vont pas toutes dans le même sens) j'arrive à ceci (avec la phrase précédente et la phrase suivante qui fait : or maybe she wouldn't)

    - C'est quoi, ça ? Il parlait du harnais de la prothèse.
    Je dois avouer/crois bien que je lui ai menti. Ce que je lui ai sorti aurait sûrement horrifié ma mère, elle qui n'imagine même pas que je puisse connaître ne serait-ce que le nom du machin dont j'ai parlé. Ou peut-être que si/Pas sûr, d'ailleurs.
    ____________________________________________________
    EDIT. Je viens seulement de voir ton post, zam
    zam said:
    on ne sait pas du tout ce que cette chose (sous ses fringues)

    Qu'entends-tu par "on" ? Le flic ne le sait pas mais le lecteur, lui, le sait.
    __________________________________________
    EDIT 2
    Agnès said:
    Et, en effet, je m'attache davantage à la chose qu'au mot. Après tout, c'est de cela qu'on parle !

    C'est ma foi vrai. C'est libre mais ça conserve le plus important. :)

     

    Agnès E.

    Senior Member
    France, French
    J'aime bien ta nouvelle version.
    Mais (je vais encore jouer les emmerdeuses, hein, mais j'assume ! :D) maybe she wouldn't se réfère au fait que sa mère ne soit finalement pas choquée (I'm sure my mother would be shocked... maybe she wouldn't).
    Je traduirais donc ça par : ou peut-être pas. Ce qui ne peut que se référer au fait que la mère soit horrifiée, cette proposition étant la seule positive de la phrase.
     

    Kelly B

    Senior Member
    USA English
    On arrive donc à je dois avouer? Merci, Zam! Tee hee.

    Au sujet du choix de locution et la longueur de la phrase, ça ajoute un note de plus de auto-dérision (comme le fait ce Je dois avouer), pas méchant mais plutôt un peu drôle. Il me fait penser a un petit bouton que j'avais il y a longtemps "Smile! Today is the tomorrow you worried about yesterday!"

    Moi je trouve toujours qu'il ne faut pas insister sur le machin, qu'il vaudrait mieux s'adresser à ce mot tabu, quoiqu'il soit. I'm wavering a bit, now, however....
     

    zam

    Senior Member
    England -french (mother tongue) & english
    LV4-26 said:

    Qu'entends-tu par "on" ? Le flic ne le sait pas mais le lecteur, lui, le sait
    oui, j'entends bien, 'on' dans mon post = le flic (car le flic, lui, peut tout imaginer en palpant)

    Est-ce que tu pourrais nous donner ce qui vient avant et après, merci
     

    LV4-26

    Senior Member
    Kelly B said:
    Moi je trouve toujours qu'il ne faut pas insister sur le machin, qu'il vaudrait mieux s'adresser à ce mot tabu, quoiqu'il soit. I'm wavering a bit, now, however....
    Je peux remplacer "le nom du machin dont j'ai parlé" par "le nom de ce truc-là", pour avoir moins l'air d'insister. Je n'ai pas l'impression d'injecter énormément de sens supplémentaire. Je me contente de traduire "a word for" d'une part et "something" d'autre part.
    Kelly said:
    I'm wavering a bit, now, however....
    That's exactly what I've been doing from the start. :) I'm still swaying from one option to the other.
     
    < Previous | Next >
    Top