superficie / surface

roquette

Senior Member
Español - España
Re-bonjour,
J'avais toujours employé le mot "surface" (les grandes surfaces...) mais je viens de m'apercevoir qu'en français existe aussi "superficie", pourtant je n'arrrive pas à comprendre la différence entre les deux et quand utiliser l'un ou l'autre...
Je vous fournis la phrase exacte: "La fabrication du cuir y occupe une superficie importante" (dans un souk). Pourquoi non pas surface ici? On dirait donc "la surface d'un pays" ou "la superficie d'un pays"? Et ainsi de suite... Je dois avouer que je n'y comprends rien...
Toute aide sera la bienvenue. Merci!
 
  • Grop

    Senior Member
    français
    Bonjour, ces deux mots me semblent assez semblables, et dans ce contexte je pense qu'on pourrait utiliser surface à la place de superficie sans problème.
     

    tilt

    Senior Member
    French French
    Superficie exprime généralement la mesure d'une surface.
    Lorsqu'on s'intéresse aux dimensions d'une surface, on emploie donc plutôt le mot superficie.

    Ainsi, on parle de la superficie d'un pays, et non de sa surface.
    De la même façon, la phrase dont tu nous parles s'intéresse aux dimensions de la zone consacrée à la fabrication du cuir, et il est donc assez logique de parler de superficie.
     

    SergueiL

    Senior Member
    Français
    Superficie est acceptable mais dans le contexte d'un souk je préfère le terme de surface.

    J'ai été confronté récemment à la même interrogation :
    Semez uniformément les graines sur toute la superficie du bac.
    Pour ce passage aussi je préfère surface car superficie connote pour moi une notion de mesure d'une façon très coercitive. Mais ma perception est peut-être bornée. Pensez-vous que dans ce contexte superficie soit tout aussi approprié ?
     

    JClaudeK

    Senior Member
    Français France, Deutsch (SW-Dtl.)
    Pensez-vous que dans ce contexte superficie soit tout aussi approprié ?
    Je dirais même, tout comme tilt, que superficie est plus approprié ici (ou, en tout cas, tout aussi approprié).
     
    Last edited:

    Logospreference-1

    Senior Member
    français
    Comme SergueiL je laisse pour ma part la superficie aux arpenteurs. Il est vrai qu'on parle de la superficie d'une commune ou d'un pays et non pas de sa surface, mais cela se justifie par le fait qu'on la chiffre en kilomètres carrés. Quand on ne parle que d'un ordre de grandeur et non pas de kilomètres carrés ou d'hectares ou d'ares etc., je crois qu'on parle toujours de surface, qui est un mot plus général. Dans le cas de la zone réservée au commerce ou à l'artisanat du cuir dans un marché ou un souk, c'est l'ordre de grandeur qui nous intéresse, donc la surface, sans que pour autant le mot de superficie ne sonne faux : les deux mots ont une plage commune dans cette mesure où le chiffrage d'une superficie, à mon avis toujours envisagé, n'est cependant pas toujours calculé ou exprimé. Autrement dit, dans la superficie, si l'idée de chiffrage est toujours là, l'idée peut suffire. L'usage du mot de surface est beaucoup plus général, et l'idée de son chiffrage est souvent secondaire.
     

    Roméo31

    Banned
    français - France
    Bonsoir à tous !

    1.
    Le problème, c'est que de grands dictionnaires donnent "surface" comme synonyme ou élément définitionnel de "superficie", y compris quand il s'agit d'exprimer la mesure d'une surface.

    Voir ci-dessous, notamment les passages bleuis.

    Le Grand Robert, s.v. "Superficie" :

    1 (1564, « étendue mesurée »). Didact. Surface* d'un corps, considérée dans son étendue* et dans son caractère extérieur.

    Nombre caractérisant l'étendue d'une surface. ➙ Aire (B.). « Le terme d'aire est employé surtout en mathématiques; l'usage du terme superficie prévaut dans la plupart des applications pratiques » (Dict. sc., Uvarov). Superficie d'un terrain, d'une exploitation (cit. 7). ➙ Contenance, dimension, 1. espace (→ Arène, cit. 7; minier, cit.). Mesures, unités de superficie (→ Extensif, cit. 1; intensif, cit. 1).

    ◆ Techn. Ensemble des arbres sur pied (d'une forêt).

    ◆ Admin. Espace affecté à un usage. Superficies urbanisées, en parcs.

    2 (1564). Dr. Droit de superficie, « portant sur les édifices ou plantations existant sur un terrain dont la propriété appartient à une personne » (Capitant). Les superficies : les édifices et plantations qui font l'objet de ce droit. ➙ Superficiaire.

    B 1 (1314, superfecie). Partie externe visible (de qqch.). Superficie égale (cit. 31) ou raboteuse. Le toucher n'est qu'un contact (cit. 1) de la superficie. Rayons rencontrants la superficie d'un corps → Réfraction, cit. 1. — (Déb. xixe). Vx. Partie extérieure du corps
    Id. art. "Surface" :

    1 a La surface (de…). Partie extérieure (d'un corps) qui le limite en tous sens; et, spécialt, face apparente, visible. ➙ Face. La surface de la Terre (→ Apparaître, cit. 9, La Bruyère; brouiller, cit. 18, Mme de Sévigné). « La Lune nulle part n'a sa surface unie » (→ Aplanir, cit. 1, La Fontaine). La surface du globe (cit. 10; → aussi Géographie, cit. 3; granit, cit. 4). La surface terrestre (→ Homme, cit. 91). À la surface du sol. ➙ Affleurer (→ Édifice, cit. 5; 2. faille, cit.).

    ◆ La surface des eaux, de la mer. À la surface de la mer (→ Couche, cit. 8), de l'eau (→ Évaporation, cit. 2), des eaux (→ Huileux, cit. 2). ➙ Émerger.

    Spécialt. (Une, des surfaces). Aire*, superficie*. ➙ Étendue. Trente-cinq mètres carrés de surface (→ 1. Commode, cit. 2; et aussi navire, cit. 2; poumon, cit. 1). Mesures des surfaces. ➙ Quantité (→ Longueur, cit. 5). Parallélogrammes égaux en surface (→ Hauteur, cit. 5). Proportionnel à la surface (→ Force, cit. 62; frottement, cit. 8). Par métaphore. Offrir le moins de surface possible (→ Engouffrer, cit. 7).

    2 (1691, Ozanam). Géom. (Une, des surfaces). Figure géométrique à deux dimensions de l'espace qui peut être considérée, soit comme engendrée par le déplacement d'une courbe, soit comme l'ensemble des points de l'espace satisfaisant à une loi déterminée (→ Fluxion, cit. 5). Surface plane (1. plan, cit. 2. ➙ 2. Plan), courbe. Surface réglée, développable, gauche. Surface de révolution*. Surface osculatrice*. Surface minima, en tous les points de laquelle la courbure totale est nulle. Surfaces algébriques, définies par une équation algébrique (relation entre les 3 coordonnées x, y et z d'un de ses points).
    Lr TLFi :

    SURFACE

    b) Étendue plane délimitée, considérée sous le rapport de sa mesure. Synon. superficie. Calculer la surface d'un rectangle; appartement de 100 m2 de surface; surface de vente d'un magasin; surface bâtie, boisée; manquer de surface. Ce parallélogramme, dont la surface cultivable est au moins de 67 920 lieues quarrées, se trouve sous les plus belles latitudes, depuis le 29e jusqu'au 45e degré (CREVECŒUR, Voyage, t. 3, 1801, p. 69). Si chaque habitant, dans la seule région parisienne, se voyait accorder le droit de construire (...) il faudrait d'ores et déjà « geler » trois fois la surface au sol de l'Ile-de-France (Elle, 5 sept. 1977, p. 35, col. 2).
    Dictionnaire de l'Académie française, 8e éd.

    [QUOTE])SURFACE. n. f.Superficie, partie extérieure d'un corps, ce qui le limite dans l'espace. Surface plate, unie, raboteuse. La surface de la terre. La surface de l'eau. Une surface plane. Une surface concave. Une surface convexe. Mesures de surface.
    [/QUOTE]

    SUPERFICIE. n. f. T. de Géométrie. Surface, étendue d'un corps solide, considéré quant à sa longueur et à sa largeur, sans égard à sa profondeur, à son épaisseur. La superficie des corps. La superficie de la terre. Mesures de superficie.
    Il s'emploie, dans le langage ordinaire, comme synonyme d'Étendue. La superficie d'un champ, d'un jardin.
    2. L'ex. de Sergueil se rapproche beaucoup de la 1re phrase de ce passage cité par le "Grevisse" :

    Sur toute la surface du bois on passe donc une couche de campêche […]. Puis on ponce à nouveau […]. Sur ce, rebelote : encore une couche de campêche (S. Koster, Homme suivi, p. 221).
    3. Sur la différence entre "superficie" et "surface", voir aussi ce lien : http://forum.wordreference.com/threads/superficie-surface.1885942/

    4. Ma conclusion personnelle : Compte tenu des indications données par les dictionnaires et figurant en bleu au point 1, il paraît difficile de considérer nécessairement comme fautif l'emploi de "surface" au lieu de "superficie". Toutefois, lorsqu'il s'agit de la mesure d'une surface ou d'une idée de grandeur, précise ou non (cf. J. Girodet), pour ma part, j'utilise de préférence "superficie". Sinon, j'emploie plutôt "surface".

    Ex. : La superficie de ce terrain est de 2 ha.

    La superficie de ce jardin est insuffisante.

    La fabrication du cuir y [il s'agit d'un souk] occupe une superficie importante.

    Semez uniformément les graines sur toute la surface du bac (il ne s'agit pas de la grandeur du bac).

    La surface de la Terre n'est pas plane.

    La superficie de le Terre est de 551 000 km2.

    Calculer la superficie d'un terrain.

    Niveler la surface d'un terrain.
     
    < Previous | Next >
    Top