the elephant in the room

< Previous | Next >

mimi06

New Member
Français, France
Moderator note: Threads merged to create this one.
The definition given by this site is
An important and obvious topic, which everyone present is aware of, but which isn't discussed, as such discussion is considered to be uncomfortable.

Comment traduire en anglais cette histoire d'éléphant ?

"The elephant in the room in most Bank literature is teacher pay."

"La pierre d'achoppement dans dans la majorité des documents de la Banque mondiale est la rémunération des enseignants" ?
 
Last edited by a moderator:
  • KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Salut mimi06 et bienvenue sur ce WR forum. :)
    Pourquoi pas :
    "Le gros point noir" ?
    (oui, c'est plus petit qu'un éléphant, mais c'est gros quand même... ;) )
     

    wildan1

    Moderando ma non troppo (French-English, CC Mod)
    English - USA
    Bonjour tout le monde... je cherchais justement une tournure en français qui rendrait bien le sens de "elephant in the room." mais le fil précédent de l'année dernière me laisse peu satisfait...

    La phrase que je viens d'entendre à la radio ici : "Hillary Clinton will not get more voter support until she addresses the elephant in the room--her vote on the Iraq war"

    Cela veut dire qu'il y a un gros problème ou facteur droit devant les yeux que l'on refuse de discuter ou dont on n'est pas conscient. Ce concepte est-il rendu par le gros point noir ?
     

    RuK

    Senior Member
    English/lives France
    un "elephant in the room" est quelque chose de vital mais surtout de non-dit. A mon avis ni la pierre d'achoppement ni le point noir ne rendent ce sens-là.
     

    edwingill

    Senior Member
    England English
    The elephant in the room, I interpret that it is something that is being ignored. I believe the French use a similar expression = l'éléphant dans la pièce
     

    wildan1

    Moderando ma non troppo (French-English, CC Mod)
    English - USA
    The elephant in the room, I interpret that it is something that is being ignored. I believe the French use a similar expression = l'éléphant dans la pièce
    donc,

    Hillary Clinton ne verra pas davantage de soutien de la part des futurs votants tant qu'elle n'aura pas confronté l'éléphant dans la pièce -- son vote pour la guerre en Irak."

    Ça marche ?
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    Salut Karine,
    Je ne pense pas que nous ayons une image comparable en français.
    Personnellement je laisserais tomber la chasse à l'éléphant pour une traduction plus axée sur le sens :
    The elephant in the room in most Bank literature is teacher pay."
    La plupart des documents de la Banque Mondiale se refusent obstinément à traiter de ce problème criant qu'est le salaire des enseignants.
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    Well, here's the chance to coin one! I think the "elephant in the room" image would work as well in French as it does in English. It's a great image and one can understand upon hearing it for the first time.
    I disagree, I doubt most francophones would understand it, sorry. In English there are "elephant" phrases, such as white elephant, but we have none in French and it would just sound bizarre.

    It's a great image
    Sure, but only in English.
     

    archijacq

    Senior Member
    french France
    je n'arrive pas à trouver d'expression rendant l'idée que le problème est certes gros, mais quelque peu tabou.
    on a aussi: problème incontournable
     

    pheelineerie

    Senior Member
    American English
    Not trying to beat a dead horse here, or trying to prove anybody right or wrong - I just thought a handful of google results might be of interest. With the exception of the fourth one, they don't seem to be translations of English. And the third one I didn't understand 100% so it might not have anything to do with anything.

    C’est seulement ensuite que j’ai appris que oui, si ton copain ne te donne aucune nouvelle pendant une semaine, qu’il ne te prend pas la main et qu’il te dit ne voir aucune utilité à te présenter belle-maman, y’a peut-être balais sous le gravier. Incroyable comme pourtant je me raccrochais de toutes mes forces à la moindre miette d’espoir qu’il laissait tomber.
    J’étais devenue maîtresse en non-voyance, en l’art de ne pas voir l’éléphant dans la pièce -dans ce cas, on peut carrément dire la baleine bleue. Avec le recul, c’est perturbant.
    **
    Certains de mes collègues disent que la surcharge de travail est l'éléphant dans la pièce qu'on refuse de voir.
    **
    Ca n'est pas vraiment le genre de la maison de faire dans le nécrologique avec atermoiements et larmichette de circonstance, mais quand un monsieur s'en va, difficile de prétendre que l'éléphant dans la pièce - effervescent, cela va sans dire - n'est pas en train de vous écraser les arpions. Alors voilà, Syd Barrett est mort, à 60 balais à peine, de causes inconnues dont on se contrefout assez royalement, en fait.
    **
    "L'éléphant dans la pièce, c'est l'Irak", note Ken Khachigian.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Langue française ♀
    Je ne sais pas vraiment comment l'intégrer dans une phrase, mais est-ce que « conspiration du silence », trouvé dans ce fil pourrait convenir, dans ce contexte?

    Sinon je dirais "l'éléphant dans le salon" ou
    "l'éléphant sur le balcon" (chanson connue):D
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    Not trying to beat a dead horse here, or trying to prove anybody right or wrong - I just thought a handful of google results might be of interest. With the exception of the fourth one, they don't seem to be translations of English. And the third one I didn't understand 100% so it might not have anything to do with anything.

    C’est seulement ensuite que j’ai appris que oui, si ton copain ne te donne aucune nouvelle pendant une semaine, qu’il ne te prend pas la main et qu’il te dit ne voir aucune utilité à te présenter belle-maman, y’a peut-être balais sous le gravier. Incroyable comme pourtant je me raccrochais de toutes mes forces à la moindre miette d’espoir qu’il laissait tomber.
    J’étais devenue maîtresse en non-voyance, en l’art de ne pas voir l’éléphant dans la pièce -dans ce cas, on peut carrément dire la baleine bleue. Avec le recul, c’est perturbant.
    **
    Certains de mes collègues disent que la surcharge de travail est l'éléphant dans la pièce qu'on refuse de voir.
    **
    Ca n'est pas vraiment le genre de la maison de faire dans le nécrologique avec atermoiements et larmichette de circonstance, mais quand un monsieur s'en va, difficile de prétendre que l'éléphant dans la pièce - effervescent, cela va sans dire - n'est pas en train de vous écraser les arpions. Alors voilà, Syd Barrett est mort, à 60 balais à peine, de causes inconnues dont on se contrefout assez royalement, en fait.
    **
    "L'éléphant dans la pièce, c'est l'Irak", note Ken Khachigian.
    pheelineerie,

    il est possible de prendre quasiment n'importe quelle expression idiomatique anglaise et d'en chercher la traduction littérale française dans Google. On obtiendra souvent des dizaines de résultats.

    Ceci pour au moins deux raisons :

    Primo, le monde regorge de traducteurs médiocres (je veux dire par là qui ne cherchent pas à s'améliorer) qui, plutôt que de se creuser la cervelle deux minutes, quitte à restructurer radicalement la phrase qui leur pose problème, préfèrent traduire au mot à mot, trahissant du coup et l'auteur et le lecteur.

    Secundo, il est des gens qui, sans être traducteurs, savent suffisamment d'anglais pour se constituer une petite collection d'idiomes qu'ils utilisent, à dessein ou non, pour pimenter un peu leur style.

    Je voudrais maintenant examiner tes exemples un à un.

    1.
    J’étais devenue maîtresse en non-voyance, en l’art de ne pas voir l’éléphant dans la pièce
    Source

    Celui-ci est compréhensible, et pour cause : la seconde partie de la phrase ne fait que répéter le sens de la première, ne pas voir y répond à non-voyance et l'on pourrait tout aussi bien y remplacer l'éléphant dans la pièce par le crocodile sur la commode ou Blanche-Neige et les sept nains sur le canapé du salon.

    2.
    Certains de mes collègues disent que la surcharge de travail est l'éléphant dans la pièce qu'on refuse de voir.
    Source

    Pour moi il s'agit ici d'un simple calque de l'anglais, de plus je ne pense pas que Donna Lero soit francophone - elle a cependant aussi pris soin d'expliciter en ajoutant qu'on refuse de voir.

    3.
    difficile de prétendre que l'éléphant dans la pièce - effervescent, cela va sans dire - n'est pas en train de vous écraser les arpions.
    Source

    Aïe aie aïe ma mère ! Quel amphigouri ! Le lecteur lambda, stupéfait, se demande ce que vient fiche au beau milieu de cet article nécrologique un pachyderme effervescent.

    4.
    L'éléphant dans la pièce, c'est l'Irak", note Ken Khachigian. Pour cet ancien rédacteur des discours de Richard Nixon ou Ronald Reagan, Bush devrait...
    source
    "The elephant in the room is Iraq," said Ken Khachigian, a former speechwriter for Presidents Reagan and Nixon who thinks Bush should
    source

    Excellent exemple de mauvaise traduction. Je soupçonne toujours les traducteurs qui font cela de ne même pas comprendre eux-mêmes la tournure idiomatique qu'ils répètent comme des perroquets.
     

    Nicomon

    Senior Member
    Langue française ♀
    Je pense comme toi egueule. :)

    Je tiens à préciser que mes suggestions « d'éléphant dans le salon» ou « sur le balcon » n'étaient évidemment pas sérieuses du tout.

    Par contre, personne n'a commenté mon « conspiration du silence » et je réalise après coup que ça ne convient sans doute pas non plus.

    Cependant pour ce qui est de...
    La plupart des documents de la Banque Mondiale se refusent obstinément à traiter de ce problème criant qu'est le salaire des enseignants.

    Je conçois mal des documents qui se refusent (àma, c'est plutôt la Banque qui se refuse?) et je trouve le son "an" peut-être un peu trop... présent.

    Mon effort :
    Dans la plupart des documents de la Banque Mondiale, le problème criant qu'est le salaire des professeurs est passé sous silence.

    Bof... il est tard. :eek:
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    Dans la plupart des documents de la Banque Mondiale, le problème criant qu'est le salaire des professeurs est passé sous silence.
    Motion soutenue.:thumbsup:
    Et ta deuxième critique est entièrement justifiée, je n'ai pas relu la phrase à haute voix, je plaide coupable.

    En revanche, dire que les documents se refusent à traiter d'un problème me semble à le relecture une métonymie acceptable, il est sous entendu qu'il s'agit de l'auteur des documents. Mais je ne tiens pas plus que ça à ma version, je trouve la tienne bien meilleure ; j'avais surtout cherché à échapper à l'éléphant. :D
     

    Sickduck

    Senior Member
    French - Canada
    À défaut d'éléphant, est-ce qu'on ne parle pas plutôt de gorille? Les médias états-uniens par exemple mentionnent fréquemment le «400 lb gorilla» qui prend beaucoup de place dans une pièce, mais que les gens présents s'efforcent de ne pas remarquer.
     

    wildan1

    Moderando ma non troppo (French-English, CC Mod)
    English - USA
    Sickduck, this is really another thread...

    "400 lb gorilla" (I have heard "800 lb. gorilla", but maybe he went on a diet) refers rather to a big competitor or other huge presence you can't really compete with--whether it's "in the room" or elsewhere.

    As a Canadian, I would imagine you observe such just south of your border with some frequency!
     

    pheelineerie

    Senior Member
    American English
    Primo, le monde regorge de traducteurs médiocres (je veux dire par là qui ne cherchent pas à s'améliorer) qui, plutôt que de se creuser la cervelle deux minutes, quitte à restructurer radicalement la phrase qui leur pose problème, préfèrent traduire au mot à mot, trahissant du coup et l'auteur et le lecteur.
    C'est pour ça que j'ai essayé de prendre des examples qui me semblaient être des textes originaux plutôt que des traductions (à part le dernier)
    Secundo, il est des gens qui, sans être traducteurs, savent suffisamment d'anglais pour se constituer une petite collection d'idiomes qu'ils utilisent, à dessein ou non, pour pimenter un peu leur style.
    Tu as surement raison. C'est sans doute ça.
    Aïe aie aïe ma mère ! Quel amphigouri ! Le lecteur lambda, stupéfait, se demande ce que vient fiche au beau milieu de cet article nécrologique un pachyderme effervescent.
    Là, tu m'as appris un nouveau mot! Je t'en remercie :)

    En rhétorique, un amphigouri est un discours ou texte volontairement obscur ou inintelligible.

    What an owl word! ;)

    4.
    L'éléphant dans la pièce, c'est l'Irak", note Ken Khachigian. Pour cet ancien rédacteur des discours de Richard Nixon ou Ronald Reagan, Bush devrait...
    source
    "The elephant in the room is Iraq," said Ken Khachigian, a former speechwriter for Presidents Reagan and Nixon who thinks Bush should
    source

    Excellent exemple de mauvaise traduction. Je soupçonne toujours les traducteurs qui font cela de ne même pas comprendre eux-mêmes la tournure idiomatique qu'ils répètent comme des perroquets.
    I surrender! Still (at the risk of grasping at straws), this discussion is evidence of a lacune in French imagery, and I think that is a good reason to invent something. Si seulement ça se faisait en français si facilement qu'en anglais...
     

    JeanDeSponde

    Senior Member
    France, Français
    Peu de français non anglophone ne comprendront une histoire d'éléphant et de pièce...

    On peut peut-être esayer l'autruche (!) :

    "En matière de salaire des enseignants, les documents de la banque mondiale appliquent la politique de l'autruche"

    (expression française très courante, en référence à l'autruche qui se met la tête dans le sable pour ne pas voir un problème - et ne pas être vu de lui)
     

    wildan1

    Moderando ma non troppo (French-English, CC Mod)
    English - USA
    AE also talks about putting your head in the sand as do ostriches

    but I see a slight nuance between that--which suggests volition--the elephant image--which suggests that no one is willing to see something despite its huge presence...
     

    JeanDeSponde

    Senior Member
    France, Français
    AE also talks about putting your head in the sand as do ostriches

    but I see a slight nuance between that--which suggests volition--the elephant image--which suggests that no one is willing to see something despite its huge presence...
    I do agree the full meaning is not here.
    Let me try with another widely-used expression (no animals, though) :

    "le silence assourdissant de la banque mondiale sur le salaire des enseignants"
     

    doodlebugger

    Senior Member
    France
    How about la poutre dans l'oeil?
    I know the expression has a different meaning but it could convey the desired sense in this case:

    Hillary Clinton ne verra pas davantage de soutien de la part des futurs votants tant qu'elle n'aura pas retiré la poutre de son oeil -- son vote pour la guerre en Irak.
     

    RuK

    Senior Member
    English/lives France
    Not bad at all, I really like it, but it won't work for most uses of "elephant in the room".

    Too bad French can't just take on the image - I like it.
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    Pheelineerie said:
    this discussion is evidence of a lacune in French imagery
    Sur ce poiint je suis totalement d'accord avec toi. :)

    En fait, j'aurais une image à proposer, qui provient d'une oeuvre théâtrale marquante de Boris Vian, Les bâtisseurs d'empire. Il s'y promène, dans l'appartement de plus en plus petit d'une famille française dont les membres disparaissent les uns après les autres, le Schmürz, personnage mystérieux, muet et couvert de bandages, et dont les autres protagonistes à l'exception de la fille font semblant de ne jamais remarquer la présence, sauf pour le martyriser. Ce personnage est symbole de culpabilité (thème que l'on retrouve aussi dans l'Arrache-cœur soit dit en passant).

    Je propose donc en hommage à l'un des plus grands écrivains français du XXe siècle :

    Le Schmürz dans le salon.
     

    Malou

    Senior Member
    ENGLAND/ENGLISH
    En anglais cela veut dire la chose dont on ne parle pas, ce qu'on n'ose pas dire , y -a- t-il une expression similaire en français?
     

    hunternet

    Senior Member
    France - French
    --> sujet tabou / sujet brûlant / secret de polichinelle (plus vaste quand même que "elephant in the room).

    peut-être faudrait-il passer par une périphrase ? genre "une montagne à laquelle personne n'ose s'attaquer", "une évidence embarrassante", ou :même "une patate chaude" ?
     

    Geordie_Wilber

    Senior Member
    Geordieland, Geordie (English of sorts!)
    Je crois que tu l'as avec "secret de polichinelle" hunternet - an open secret. Ce n'est pas forcément un sujet ni tabou ni brulant - tout le monde présent le sait, mais personne en parle à ce moment là...
     

    Malou

    Senior Member
    ENGLAND/ENGLISH
    merci -le secret de polichinelle ,je crois que c'est bien ça -- la patate chaude se dit en anglais aussi eg 'a political hot potato' mais ce n'est pas précisément la méme chose que l'éléphant il me semble...! merci les gars!
     

    Quantz

    Senior Member
    French
    Impasse ou tabou s'appliquent assez.
    "faire l'impasse sur…"

    Esquive…
    Sujet brûlant
    Conspiration du silence
    Sujet qui fâche
     

    Doraus

    Senior Member
    French
    J'actualise ce sujet avec une nouvelle discution pour cette expression :p
    J'aurais besoin de votre aide pour traduire ce passage de paroles d'une chanson de The Script :p

    So how’d you pick the pieces up yeah
    I’m barely used to sayin me instead of us
    The elephant in the room keeps scarin off the guests

    It gets under my skin to see you with him
    And it’s not me that you’re with


    Plutôt compliqué je trouve... "Ce problème qui fâche" pourrait-il convenir ?

    Merci =)
     

    amg8989

    Senior Member
    USA
    English-United Sates
    Salut à tous,

    the elephant in the room:
    I saw some other threads on this topic, but none of them seemed to suit me. I'm trying to find/make up a French alternative (since there's no direct translation here, apparently). I was thinking about other creatures and things that would make it stick out in a room, along the same idea of an elephant being conspicuous in a room where there's something on everyone's mind that no one dares to mention--so there's almost an element of tension there too.

    I decided upon the idea of a pacing lion. If a lion was pacing up and down a room, it would be hard not to notice it, but in my 'scenario' the 'people' are choosing not to say anything about it.

    personne n'ose faire remarquer le lion qui arpente la pièce ???

    (do I need "dans" before "la pièce" ?? I wasn't sure bc one thing said 'arpenter qch' for "to pace up and done something" but the idea of the statement is "IN the room....)

    what do you think? does this make sense at all, or at least would the metaphor be understood to some extent in French?


    *any other creative thoughts or creations welcome!!
    merci d'avance!!
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    It makes perfect sense imo, Amg, and arpenter la pièce is exactly right.:thumbsup:
    I still like the suggestion I'd made in post #29.

    Another idea:
    Le gros extraterrestre vert en train de fumer un joint sur le sofa.
     

    amg8989

    Senior Member
    USA
    English-United Sates
    It makes perfect sense imo, Amg, and arpenter la pièce is exactly right.:thumbsup:
    I still like the suggestion I'd made in post #29.

    Another idea:
    Le gros extraterrestre vert en train de fumer un joint sur le sofa.
    thanks!!!
    I saw your post #29, I like it :) I'm just wondering would everyone get it? I mean to say is that reference to Boris Vian "current" enough that if I were to use it it on someone intelligent, my age (21), and French, would they understand me.....???

    I'm sure it would be understood by those who know what you know, but I'm just wondering if everyone is as smart....
     

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    thanks!!!
    I saw your post #29, I like it :) I'm just wondering would everyone get it? I mean to say is that reference to Boris Vian "current" enough that if I were to use it it on someone intelligent, my age (21), and French, would they understand me.....???

    I'm sure it would be understood by those who know what you know, but I'm just wondering if everyone is as smart....
    Il y a plus de chances que quelqu'un de ton âge connaisse les Martiens fumeurs de pétards. :D
    Je ne crois pas que la majorité des gens sachent qui est le Schmürz. Ce n'est pas un texte que l'on étudie au lycée ; de plus je crains que Boris Vian ne soit passé de mode. Je suis vieille et vermoulue. Que l'on me pardonne. :D
     
    Last edited:

    Keith Bradford

    Senior Member
    English (Midlands UK)
    Dites, vous autres francophones, est-ce simplement la nouveauté de cette expression qui vous gêne ? Ou devons-nous conclure que la langue française n'accepte pas les images de la sorte ? La première fois où j'ai entendu "elephant in the room" je n'ai rien compris mais je n'ai pas compris "backing a horse both ways" non plus à l'âge de 12 ans. On s'y habitue à la longue.

    Ce n'est pas pour critiquer que je pose cette question, simplement pour mieux comprendre le mécanisme par lequel un nouvel image prend racine.
     

    amg8989

    Senior Member
    USA
    English-United Sates
    Dites, vous autres francophones, est-ce simplement la nouveauté de cette expression qui vous gêne ? Ou devons-nous conclure que la langue française n'accepte pas les images de la sorte ? La première fois où j'ai entendu "elephant in the room" je n'ai rien compris mais je n'ai pas compris "backing a horse both ways" non plus à l'âge de 12 ans. On s'y habitue à la longue.

    Ce n'est pas pour critiquer que je pose cette question, simplement pour mieux comprendre le mécanisme par lequel un nouvel image prend racine.
    that's why I was wondering about:
    personne n'ose faire remarquer le lion qui arpente la pièce

    because it doesn't just state that there's some creature in a room, which doesn't seem to correlate to French or the "image" as you say. I thought adding, 'no one dare point out the pacing lion in the room' would give more context, and therefore be more comprehensible. I really like the image of the lion because it's not a pop-culture reference, and in my opinion is relatively timeless. There are connotations about lions from all over the world. They're considered to have a strong, commanding, and sometimes formidable presence. If one were trapped in a room with a pacing lion, I imagine it would be like the lion is sealing of the exits, therefore, its presence cannot be ignore.
    However, the main point is that no one is brave enough or wants to say anything about it. This is much like the application of the term in English where a group of people are sitting in a room, and there's something that's one everyone's mind, to the point of being tangible. However, there's a reason that it's not talked about--at least at first. Often in English, someone will inevitably say: "ok, so let's talk about the elephant in the room"

    to give an example: let's say a group of friends knows that one of the people in the group cheated on their spouse, however, none of them has said anything about it to the person, nor has person "confessed" although they know that their friends know. It becomes an element of tension sort of because everyone senses it but is afraid of the consequences or igniting "a powder keg."

    Once again I thought a lion would fit nicely (to me) because there's an element of fear. You can also think of it with celebrities who have done something controversial or stupid that has gained attention and an interviewer wants to address "the elephant in the room" the question everyone wants to know the explanation to.

    I think of it like a looming presence sometimes. Because of this image, I thought 'the ghost in the room' might have possibilities, but it seemed like it would be taken too literally or misinterpreted figuratively. An animal pacing in a cage or room is probably wanting to be freed, so possibly it's like a want to exonerate the truth and get rid of this creature everyone is fixated on...

    *sorry for the long remark, I just wanted to make myself clear on my "attempt" and I apologize if my explanations overlapped some other comments...
     
    Last edited:

    Cath.S.

    Senior Member
    français de France
    On s'habitue aussi très bien à ne pas employer cette expression, à laquelle je (moi, une partie de la "langue française" parmi tant d'autres) ne reproche rien, sauf peut-être d'être trop proche d'une de nos expressions au sens différent. Pour moi, en tant que francophone, éléphant dans... se termine forcément par ...un magasin de porcelaine.

    Mais voici le fond de ma pensée. Je ne trouve pas de vertu irremplaçable à elephant in the room. On peut exprimer la même idée de mille façons, en français, et on ne se gêne pas pour le faire. Sans jamais, jamais se référer à l'anglais.

    J'ajoute que de manière générale je trouve un relent de moisi à beaucoup d' expressions françaises figées. Il ne me semble pas inutile de se rappeler que tous les clichés, les dictons, les métaphores prêtes à l'emploi ont été, un jour, inventées par quelqu'un qui avait le courage d'être créatif. Même "to coin a phrase". Selon moi une des fonctions premières du langage est de communiquer à autrui sa propre subjectivité, sa propre vision du monde.

    Je suis de plus étrangement attachée à l'idée que les logiciels de traduction doivent rester des outils grossièrement imparfaits, et que la traduction mot à mot doit demeurer ce qu'elle est : risible, du moins dès qu'il s'agit d'exprimer des idées et non des réalités concrètes comme le livre est sur la table.
     

    no_cre0

    Senior Member
    American English
    the elephant in the room and the 400 pound gorilla in the room, are the same :) It conveys that it is something that cannot and should not be ignored, but that everybody pretends isn't there.
     

    amg8989

    Senior Member
    USA
    English-United Sates
    the elephant in the room and the 400 pound gorilla in the room, are the same :) It conveys that it is something that cannot and should not be ignored, but that everybody pretends isn't there.
    I actually looked up the 'gorilla' scenario, and I thought the expression was "800 lb gorilla" but anyway, the meaning seem to be slightly different. One implies more violence and the other is more about sticking out like a sore thumb, so to speak... I see how it can work as both, I'm just cautious about saying they're exactly the same...
     

    KaRiNe_Fr

    Senior Member
    Français, French - France
    Tiens, un vieux fil !
    Je ne peux pas faire comme si de rien n'était... (*) ! ;)

    Cath, je voyais aussi le Schmürtz comme image (pièce vue vers mes 15 ans et qui m'avait beaucoup marquée !). Suis-je vermoulue aussi ? :p

    (*) ceci n'est pas du chat mais une proposition, hein !
     

    doodlebugger

    Senior Member
    France
    I agree with amg8989, 800 lb gorilla tends to refer to potentially painful challenges: bureaucracy in this company is the 800 lb gorilla.
    Whereas the elephant in the room is more of an issue that needs to be discussed.
    The elephant is passive while the gorilla is aggressive (in these expressions).
     
    < Previous | Next >
    Top