to shake off the cobwebs

< Previous | Next >
  • OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Je comprends que Sinskey est perplexe et essaye de dégager ce qui obscurcit ou enveloppe sa pensée comme le feraient des toiles d'araignées.
     
    Je comprends que Sinskey est perplexe et essaye de dégager ce qui obscurcit ou enveloppe sa pensée comme le feraient des toiles d'araignées.

    Merci OLN,

    Donc quelque chose du genre "se secouer, se reprendre, retrouver ses esprits", si je vous comprends bien. Votre proposition a le mérite de coïncider avec le contexte : Sinskey a passé sa journée ensuquée, droguée, retenue prisonnière à l'arrière d'un van par ses ennemis.
     

    Coquecigrue

    Senior Member
    French (France)
    Bonjour,

    Quelques propositions :
    Sinskey tenta d'émerger, d'émerger de la brume, de se désembrumer, de se désensuquer, de sortir du brouillard, de sortir de la purée de pois, de refaire surface.
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Quelques idées en vrac :

    tenta de secouer les brumes qui l'enveloppaient
    " " " se dégager du brouillard épais lui engluait l'esprit
    " " " de déchirer le voile épais qui oblitérait ses pensées
    lutta pour sortir du coaltar
    désembrumer, désempêtrer, désenvaser, désembourber, débourber (se ... les idées ou les esprits)

    Tu es francophone, alors si tu as compris, à toi ! :)
     

    LARSAY

    Senior Member
    BI-NATIONAL FRENCH-ENGLISH.
    The expression is slang, so a good translation would be "de s'éclaicir la cervelle" (pas "le cerveau" - "cervelle" - animal brain - is also popular language in place of "cerveau"
     

    snarkhunter

    Senior Member
    French - France
    " " " de déchirer le voile épais qui oblitérait ses pensées
    Je n'ai pour ma part jamais entendu ni lu "oblitérait" (... sauf si la personne en question est timbrée, bien entendu !:D). Il me semble qu'on parle plutôt de pensées obscurcies, en général.

    lutta pour sortir du coaltar
    ... Plutôt "coltar", non ? (en bon argot français)
    Il semblerait que tu aies été quelque peu influencée par le vocabulaire anglo-saxon !
     
    Merci à tous pour toutes ces propositions : abondance de biens ne nuit pas, dit-on ?!?!?! Ceci dit, --assez bizarrement, puisque j'ignorais tout de cette expression--, donc sans réels fondements dans mes propos, j'ai le sentiment, à tort ou à raison, que "to shake off the cobwebs" n'est pas, comme le prétend LARSAY, une expression argotique, mais plutôt familière, comme "avoir une araignée dans le plafond" en français ou "to clear the cobwebs" en anglais. A vous de me dire.
     

    OLN

    Senior Member
    French - France, ♀
    Je n'ai pour ma part jamais entendu ni lu "oblitérait" (... sauf si la personne en question est timbrée, bien entendu !:D). Il me semble qu'on parle plutôt de pensées obscurcies, en général.
    Oui, en général.
    J'avais déjà proposé obscurcir, et l'OP était à la recherche de variantes. D'accord, oblitérer la pensée est peut-être trop, euh, recherché ? Médical ?

    ... Plutôt "coltar", non ? (en bon argot français)
    Il semblerait que tu aies été quelque peu influencée par le vocabulaire anglo-saxon !
    Ben non. « Etre dans le coaltar » est du français courant et était dans mon vocabulaire bien avant que j'apprenne l'anglais. J'ai même souvenir d'un shampooing au coaltar qui fleurait le goudron. :)
    Il me semble qu'en anglais, ça s'écrit en deux mots, coal tar.
    Je ne trouve l'orthographe "coltar" dans aucune de ces sources,
    même pas comme variante orthographique : CNRTL, Larousse, Petit Robert, Reverso, Wiktionnaire, WR (Coaltar). C'est familier, mais même si c'était argotique, pourquoi l'écrirait-on différemment ?

    Alors, c'est qui, qui est un peu dans le coaltar ? :p
     
    < Previous | Next >
    Top