un ami / une amie - pour une fille

derkberker

New Member
English - United States
Bonjour!

Je sais qu'un "ami" est pour un garçon, et une "amie" est pour une fille, mais j'ai une question. C'est possible qu'un Français dirait "un ami" pour décrire une amie? Je ne parle pas de règles de grammaire, mais de la langue familière et peut-être avec les jeunes? Je demande parce que j'ai un ami, et je sais que cet ami a beaucoup d'amies. Il me dit souvent "je suis avec un ami" et je supposais que c'était vraiment un ami.

Mais récemment, je lui mentionne que j'étais avec une amie. Et chaque fois après qu'on parle de cette amie, il a continué d'écrire "ami" au lieu d'amie. Je commençais de me demander si certains Français écrivent toujours "ami" même si c'est vraiment une amie. Et bien sûr, c'est possible que quelqu'un écrit ami au lieu d'amie à cause d'une faute d'orthographe, mais je me demande s'il y a des gens en France qui écrivent toujours "ami" même si c'est vraiment une fille.
 
  • Philippides

    Senior Member
    Français - France
    Non c'est une faute d'orthographe.
    Quand on parle d'une fille, on dit obligatoirement "une amie".
    Une hypothèse : je constate que pour parler d'amis ou d'amies, mes enfants utilisent beaucoup le terme épicène "pote"
    Est-ce que par extension, ton ami ne ferait plus de distinction entre ami et amie ?
     

    Bezoard

    Senior Member
    French - France
    Il y a quand même des cas où le sexe est indifférent et où il peut arriver de dire "un ami" même si c'est à une fille en l'occurrence qu'on a en tête.
    J'ai entendu dire par un ami que le métro était en grève.
    Bonjour monsieur, je vous prends ce catalogue, c'est pour un ami.

    Bien sûr, on peut dire et on dit souvent "une amie" dans de tels cas mais "un ami" peut aussi se dire, surtout dans les occasions où l'on ne souhaite pas introduire une ambiguïté sur la relation amicale "amie" ou "petite amie"...
     

    Yendred

    Senior Member
    Français - France
    J'ai entendu dire par un ami que le métro était en grève.
    Bonjour monsieur, je vous prends ce catalogue, c'est pour un ami.
    Si je pense à une fille, je ne dirais pas "un ami", sauf si je veux explicitement cacher que c'est une fille, et faire penser que c'est un garçon. Ça relève alors du mensonge.

    Et pour moi, il n'y a pas d'ambiguité sur la relation, sauf à dire "mon amie", expression qui est d'ailleurs épicène à l'oreille, donc ambigüe à plus d'un titre ;)
     
    Last edited:

    danielc

    Senior Member
    French-Canada
    D'accord, mais rappelons que certains francophones font la différence entre ami et amie à l'oral. Mais pas au Canada, que je sache.
     
    Last edited by a moderator:

    Maître Capello

    Mod et ratures
    French – Switzerland
    Je fais la différence pour ma part :

    un ami [ami]
    une amie [ami:(j)]

    Bien sûr, on peut dire et on dit souvent "une amie" dans de tels cas mais "un ami" peut aussi se dire, surtout dans les occasions où l'on ne souhaite pas introduire une ambiguïté sur la relation amicale "amie" ou "petite amie"...
    Ce ne serait certes pas totalement impensable d'employer le masculin, mais ce ne serait pas du tout spontané, en tout cas en ce qui me concerne.
     

    elroy

    Moderator: EHL, Arabic, Hebrew, German(-Spanish)
    US English, Palestinian Arabic bilingual
    Et chaque fois après qu'on parle de cette amie, il a continué d'écrire "ami" au lieu d'amie.
    Est-ce qu’il y avait d’autres éléments qui puissent aider à déduire s’il s’agissait d’une simple faute d’orthographe ou d’un vrai emploi du masculin ?

    Par exemple:

    C’est un(e) ami très intelligent(e)
    C’est le/la deuxième ami qui…

    etc.

    Y avait-il d’autres fautes d’orthographe ou de concordance ?

    La concordance manquait-elle dans d’autres mots, ou juste dans ce mot ? Qu’en est-il des mots où la distinction entre masculin et féminin ne se perçoit qu’à l’écrit (enfin, chez la plupart des locuteurs), comme fatigué(e), sorti(e), perdu(e), et les mots où on entend la différence à l’oral (chez tout le monde), comme vieux/vieille, grand(e), français(e) ?

    Bref, le seul fait qu’il ait écrit « ami » au lieu d’« amie » ne nous dit pas grand chose. Il faut considérer d’autres aspects.
     
    Last edited:
    Top