un bruit en est provenu (provenir)

alumnafrancesa

Senior Member
france
Bonjour,

J'ai un doute sur le choix du verbe "proceder" je me demandais s'il convient pour un bruit.Voici ma traduction.

Le feu s’est propagé, s’est embrasé et a explosé en une véritable fournaise, les flammes sont devenues immenses et un bruit intense en est provenu.

El fuego se propagó, se abrazó y explotó en una verdadera hoguera, las llamas se volvieron inmensas y un ruido intenso procedió de él.

Merci d'avance pour votre aide.
 
  • Paquita

    Mode in France (Fr-Es)
    français/France
    Première précision :
    abrazar = prendre dans ses bras, enlacer ... ne pas confondre avec abrasar...

    Je ne comprends pas l'utilisation de ce verbe après "propager" l'inverse serait plus "chrono-logique"

    Il me semble que je ne dirais pas "provenir" non plus mais quelque chose du genre "on entendit"

    En un mot, la phrase française me semble "bancale" et sa traduction le sera forcément aussi.

    Attends d'autres avis.
     

    alumnafrancesa

    Senior Member
    france
    Parfois, certaines phrases surprennent car elles ne répondent pas à une certaine logique mais je pense que des fois cela prend tout son sens pour l'auteur. N'est-ce pas Verlaine qui disait si je me souviens bien "j'entends le son des couleurs"? Ici, bien sûr c'est différent, nous ne sommes pas dans un registre poétique.
    Je pense que pour le terme de "propager" l'auteur visait que le feu a pris après l'avoir attisé, puis qu'il a gagné en force (embraser) et qu'en explosant on a entendu un bruit, il a utilisé le verbe "provenir" pour insister sur l'origine de ce bruit je pense.
     
    < Previous | Next >
    Top